Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Critiquer

 | 
Pascale Haag
, 
Cyril Lemieux

Première partie. Penser autrement

Les antinomies de la raison cosmopolitique

Olivier Remaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le cosmopolitisme est utilisé à des fins multiples. Ses objets varient à l’infini. Chacun les examine à l’aune de ses intérêts de connaissance, un peu à la manière d’un kaléidoscope que l’on ajuste toujours à son regard. Lorsque l’on tente de considérer plusieurs approches en même temps, les couleurs se superposent et la vue se brouille rapidement. À des fins de clarté, on peut dire que l’historiographie des controverses se divise en deux tendances majeures contradictoires. Dans le droit fil d’une tradition lettrée, les uns affirment que le cosmopolitisme procure le meilleur antidote aux désirs d’enracinement hyperboliques. Avec une fibre plus sociale, les autres suggèrent que les avocats de ce même cosmopolitisme tombent souvent dans le piège d’un idéalisme à peine masqué. D’un côté, c’est la vocation universaliste d’un certain goût pour l’indépendance qui est plébiscitée. De l’autre, c’est une attitude morale jugée trop prescriptive et à l’écart des réalités journalières qui se tr...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540