Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Évidence de l’histoire

 | 
François Hartog

Seconde partie. Évidences modernes

1. L’œil de l’historien et la voix de l’histoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Poursuivons l’enquête, en interrogeant maintenant trois historiens français du xixe siècle et rouvrons la question de l’association entre l’œil et l’histoire, théorisée déjà par les premiers historiens grecs et inscrite dans le vieux mot d’historia lui-même : les chemins de l’évidence de l’histoire. Car il y a une histoire de la vision, ou, de façon plus large encore du visible et de l’invisible, de leur organisation et de leur partage, changeant d’une époque à l’autre. Cette histoire aux multiples composantes, scientifique, artistique, religieuse, mais aussi politique, économique, sociale serait aussi une histoire de la vérité1. A l’intérieur d’une telle histoire générale, un chapitre pourrait être consacré à une archéologie du regard historien, qui repérerait, à partir de l’œil et de sa place, les divers régimes historiographiques qui, de l’Antiquité à nos jours, ont prévalu dans ce qui est devenu la tradition européenne. L’historein et le semainein d’Hérodote, à quoi entend se su...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540