Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Généraliser

 | 
Emmanuel Désveaux
, 
Michel de Fornel

Troisième partie. Généralisation et historicités

Extensions méditerranéennes

Europe et Islam au contact durant les siècles modernes (xvie-xviiie siècles)

Jocelyne Dakhlia

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le choc du 11 Septembre 2001 a conféré un élan nouveau aux recherches sur les sociétés islamiques. Cet intérêt subit des sciences sociales pour l’Islam1 est venu confirmer une évolution antérieure réservant à cette aire culturelle une place de plus en plus spécifique, voire irréductible à toute autre. Alors que les recherches sur ces sociétés s’érigeaient depuis trente ou quarante ans en réaction contre l’orientalisme et contre une culturalisation globale de l’Islam, contre toute lecture totalisante de ces sociétés sous le signe du religieux, la dernière décennie du xxe siècle a donné libre cours, en sens inverse, à une culturalisation du monde et à une lecture générale de celui-ci sous le signe d’un « choc des civilisations ».

L’activisme islamiste assumait et entretenait cette dynamique d’une guerre des civilisations, mais celle-ci résultait aussi de processus plus généraux et diffus. La chute du mur de Berlin en 1989 reporte sur le monde islamique, du point de vue de l’« Occident ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable