Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Généraliser

 | 
Emmanuel Désveaux
, 
Michel de Fornel

Première partie. Du singulier comme général

Comment généralise-t-on ?

Chronique d’une ethnographie de l’urgence sociale

Daniel Cefaï

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment généraliser dans une enquête ethnographique ? La question est récurrente. Elle sert d’ordinaire à discréditer cette démarche en arguant que ce qui a été constaté dans les circonstances particulières et concrètes d’une situation d’enquête n’est pas transférable vers d’autres lieux et d’autres temps. L’enquête ethnographique aurait des vertus descriptives, mais elle serait irrémédiablement enfermée dans un type de référence indexicale, dans l’impossibilité de contrôler les variables des situations qu’elle étudie et de les comparer avec d’autres situations en respectant la clause « toutes choses étant égales par ailleurs ». Cette critique peut prendre différentes formes, qui ont toutes trait au problème de la généralisation. Comment l’ethnographie peut-elle être rigoureuse, quand elle refuse de se donner des modèles et des protocoles d’enquête bien déterminés ? Comment peut-elle traiter de sujets universels, quand elle soufre de myopie microsociologique ? Comment peut-elle se h...

Auteur

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540