Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Généraliser

 | 
Emmanuel Désveaux
, 
Michel de Fornel

Généraliser

ou le perpétuel dépassement

Emmanuel Désveaux et Michel de Fornel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Toute science comporte une visée nomothétique. Or par définition la loi est générale. Dans le cas des sciences naturelles, le processus d’induction se déroule donc ainsi : on fait des observations ou l’on bâtit des expériences, on obtient des données ou des résultats ; on les confronte à la connaissance disponible concernant les lois de l’univers, en vue d’améliorer ponctuellement le rendement heuristique de ces dernières ou, dans des circonstances exceptionnelles, ain de les falsifier et d’imposer des paradigmes entièrement nouveaux. Admettrait-on que les choses se passent vraiment ainsi que déjà on voit en quoi les sciences sociales divergent fondamentalement des sciences de la nature. Pour des motifs éthiques en effet, l’expérimentation y est le plus souvent impossible ; on doit se contenter des seules observations. En outre, à la différence du monde de la nature où les phénomènes sont réputés constants ou réitératifs, le monde des humains et de la vie sociale est un univers hist...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540