Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faire des sciences sociales. Comparer

 | 
Olivier Remaud
, 
Jean-Frédéric Schaub
, 
Isabelle Thireau

Troisième partie. L’acte comparatiste

Manières de comparer

Regards indiens sur la compatibilité entre les savoirs

Caterina Guenzi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Peut-on comparer des savoirs ? Que compare-t-on lorsqu’il s’agit de savoirs ? Les débats sur la magie, la science et la rationalité qui traversent l’histoire de la discipline anthropo logique montrent que la question mérite d’être posée. Depuis les théories évolutionnistes du xixe siècle jusqu’aux plus récentes élaborations cognitivistes, les anthropo logues n’ont cessé de classer, d’évaluer et de rendre compte de différentes formes de connaissance et de « rationalité ». Plutôt que revenir sur la longue histoire de ces débats, l’argument développé ici propose une mise en perspective à partir d’un point de vue extérieur à la discipline. La comparaison entre les savoirs, en effet, n’est pas une prérogative exclusive de l’anthropologie, et la question de la valeur, de la portée et de la légitimité respectives des connaissances a été posée dans le passé et continue à l’être de nos jours en dehors du cadre des sciences sociales de matrice européenne. À partir de matériaux indiens, cette ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540