Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’artification

 | 
Nathalie Heinich
, 
Roberta Shapiro

Deuxième partie. État des lieux

Les arts premiers

Nathalie Heinich

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’inauguration en 2006 du musée du Quai Branly à Paris a été l’occasion d’une longue et vigoureuse polémique opposant deux conceptions radicalement différentes de ce que devrait être un musée consacré aux objets issus des « cultures non occidentales » (cette périphrase ayant pour but d’éviter une qualification a priori, dont le choix même entre dans la polémique ; c’est pour la même raison d’ailleurs qu’a été choisi pour désigner ce musée un terme renvoyant à sa topographie et non à son objet). Cette polémique, qui semble toujours sur le point de se rouvrir, ne concerne pas seulement la France mais l’ensemble des pays occidentaux, en particulier nord-américains1. Les protagonistes en sont couramment désignés comme les « anthropologues », d’un côté, et les « esthètes », de l’autre2.

Pour les premiers, les « esthètes » ne respectent pas les cultures dont sont issus les objets d’art primitif dès lors qu’ils les présentent comme des œuvres d’art, en mettant en valeur leur beauté mais en ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540