Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’artification

 | 
Nathalie Heinich
, 
Roberta Shapiro

Première partie. Enquêtes

L’art au miroir de la magie

Graham M. Jones
Traduction de Chantal White et Roberta Shapiro

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début du xxe siecle, un petit pamphlet commença à circuler dans le milieu des magiciens parisiens1. Celui-ci avait pour titre « Éloges à l’art sublime de la prestidigitation ». Aux dires de son auteur, « Comme beauté, rien […] n’est comparable [à la prestidigitation], et comme art c’est tout ce qu’il y a de réellement supérieur […] Nul art [...] ne pourrait rivaliser avec la prestidigitation [… elle] seule donc est digne d’être appelée la Reine des Arts2. » Immigrant italien à l’accent prononcé et au style excentrique, Folletto était bien connu dans les cabarets de Montmartre. À son sujet, un magicien contemporain écrivait :

Il attache à ses expériences une importance comiquement capitale. Pour lui, les secrets d’État et les mystères de l’Antiquité ne sont que de vulgaires plaisanteries à côté des expériences qu’il présente lorsqu’il exhibe son noble talent. Ne lui dites pas qu’il existe un art supérieur à la Prestidigitation. Pour vous prouver le contraire, il vous ferait un disc...

Auteur

Chantal White (Traducteur)
Roberta Shapiro (Traducteur)

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540