Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’artification

 | 
Nathalie Heinich
, 
Roberta Shapiro

Première partie. Enquêtes

Qu’est-ce qu’un métier d’art ?

Michel Melot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les différentes définitions que l’on donne des métiers d’art offrent un terrain de prédilection pour étudier les phénomènes d’artification, et même, ce qui est plus rare, de désartification.

Pas mieux que l’art, on ne sait ce qu’est un métier d’art. L’appellation est cependant courante et officiellement reconnue. La feuille qui présente les métiers d’art au public, publiée par la direction des entreprises commerciales, artisanales et de service du ministère de l’Économie, des finances et de l’Industrie, l’avoue :

Il n’existe pas de définition officielle des métiers concernés. L’habitude a été prise d’appliquer quelques critères empiriques pour distinguer ce qui est métier d’art de ce qui ne l’est pas : une technique essentiellement manuelle, le plus souvent traditionnelle ; une entreprise dirigée par un professionnel ; une production qui doit être constituée d’objets uniques ou réalisés en petite série [...] Le champ reste donc à définir. D’autant que certaines frontières avec d’autre...

Auteur

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540