Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sida : la course aux molécules

 | 
Sébastien Dalgalarrondo

Troisième partie. Une découverte historique

8. Le cas du tirage du sort des malades du sida

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Νous allons dans ce chapitre étudier l’un des moments-clés de l’histoire des traitements du sida en France, l’affaire des antiprotéases1. Rappelons rapidement les termes de la controverse. Fin janvier 1996, des résultats exceptionnels concernant les antiprotéases des laboratoires Merck et Abbott sont présentés lors d’une conférence internationale à Washington. Ces résultats suscitèrent en France un grand intérêt et les associations de malades demandèrent la mise en place immédiate d’ATU. Les laboratoires sollicités offrirent aux malades français un nombre très réduit de traitements, créant de fait une situation de choix tragique Suite à la communication, le 26 février 1996, d’un avis du CNS, sollicité par le secrétaire d’Etat à la Santé, préconisant l’emploi du tirage au sort pendant la pénurie temporaire de ces molécules, se déclencha pendant deux jours une controverse intense et très médiatique.

La controverse du tirage au sort des malades du sida mérite l’attention à au moins troi...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable