Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sida : la course aux molécules

 | 
Sébastien Dalgalarrondo

Troisième partie. Une découverte historique

6. L’initiative d’un clinicien isolé, l’essai Stalingrad

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire de l’essai Stalingrad va nous permettre d’éclairer sous un nouvel angle le fonctionnement de la recherche thérapeutique. Il correspond, si l’on reprend notre classification, à un essai de clinicien. Aussi, en suivant pas à pas les négociations, les compromis et les difficultés rencontrés par le médecin français à la tête de ce projet original, nous aurons l’opportunité de mieux apprécier les raisons pour lesquelles ces essais sont en définitive rares. Le Dr Leibowitch, initiateur de ce projet, désirait tester l’efficacité d’une trithérapie. En obtenant du laboratoire Abbott une antiprotéase encore en expérimentation, ce médecin isolé et très critique vis-à-vis de la politique de recherche de l’ANRS réalisait un coup scientifique.

L’originalité d’un projet

L’essai Stalingrad peut être qualifié d’essai pilote. En effet, le Dr Leibowitch souhaitait tester une nouvelle stratégie thérapeutique sur un tout petit nombre de patients, trente malades, sans groupe de contrôle, sans pl...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540