Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sida : la course aux molécules

 | 
Sébastien Dalgalarrondo

Première partie. Le temps des grands essais

1. Le savoir médical à l’épreuve des stratégies commerciales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Naissance de l’AZT

Avant d’aborder l’histoire de l’essai Concorde, il est indispensable, pour mieux comprendre les différents événements sur lesquels nous allons nous appuyer dans cette partie, de présenter l’environnement scientifique dans lequel ce projet a vu le jour. L’histoire de l’AZT commence aux États-Unis en 1984 lorsqu’un responsable du National Cancer Institute (NCI)1, Samuel Broder, réfléchit dès la découverte du virus du sida aux traitements qui pourraient lui être associés2. Broder commença à s’intéresser aux molécules déjà répertoriées et susceptibles d’avoir une action sur les rétrovirus. Mais avant de se lancer dans la collecte de ces informations et de contacter les propriétaires de ces molécules, le chercheur américain savait qu’il aurait besoin d’élaborer parallèlement une technique lui permettant de tester rapidement leur potentiel thérapeutique. L’un de ses post-doctorants japonais, Hiroaki Mitsuya, est chargé de travailler sur ce projet. Dans les derniers mois ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540