Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’exil russe

 | 
Catherine Gousseff

Deuxième partie : Les réfugiés russes dans la mosaïque étrangère de la France de l’entre-deux-guerres

Chapitre 6. L’installation des Russes dans les provinces françaises : des trajectoires méconnues

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’arrivée des Russes dans les provinces françaises des années vingt s’inscrit dans un mouvement massif d’immigration. En l’espace d’une décennie plus d’un million d’étrangers franchissent la frontière pour fournir au pays les bras qui lui font défaut. Les réfugiés russes, loin d’être distingués de la main-d’œuvre étrangère comme on le pense parfois, lui sont au contraire étroitement assimilés. Et la plupart d’entre eux disent clairement être venus en France « pour travailler »1. Par leur taux d’actifs, ils représentent, proportionnellement à leur nombre, l’une des minorités étrangères les plus impliquées dans la vie économique du pays. Leur arrivée, concomitante de celle des Polonais ou des Yougoslaves, se situe le plus souvent dans le cadre d’une immigration « organisée ». Les années 1920 sont en effet marquées par la mise en place, à grande échelle, du recrutement à distance des ouvriers et de leur placement collectif dans les grands centres ind...

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable