Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sciences de la nature, sciences de la société

 | 
Marcel Jollivet

Les auteurs

Texte intégral

1Geneviève Barnaud est sous-directeur au Laboratoire d’Evolution des Systèmes Naturels et Modifiés (Unité de Recherche Associée au CNRS, à l’INRA et à l’Université de Rennes I) du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).
Écologue, elle a participé au Groupe d’Étude des Landes armoricaines, programme de la Délégation Générale de la Recherche Scientifique et Technique (DGRST). Elle a été chargée de mission au comité « Écologie et Gestion du Patrimoine Naturel » (EGPN) du ministère de l’Environnement et membre du groupe « Milieu rural » du Programme Interdisciplinaire de Recherche sur l’Environnement (PIREN) du CNRS.

2Monique Barrué-Pastor est chargée de recherche au CNRS et membre du Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Milieux Naturels et l’Aménagement Rural (CIMA, URA/CNRS) de l’Université de Toulouse-Le Mirail.
Géographe et sociologue, elle a mené des recherches sur l’élevage pyrénéen, d’abord en participant à plusieurs programmes interdisciplinaires de la DGRST, puis comme responsable de divers programmes interdisciplinaires du Ministère de la Recherche et de la Technologie (MRT) et de la CEE. Elle est membre des comités « Systèmes ruraux » et « Environnement, société et développement à long terme » du programme Environnement du CNRS.

3Jean-Paul Billaud est chargé de recherche au CNRS et membre du Groupe de Recherches Sociologiques (GRS, Unité Propre de Recherche/CNRS) à l’Université de Paris X à Nanterre.
Sociologue, il a participé à plusieurs recherches du programme « Action concertée des Marais de l’Ouest ». Il est membre du comité EGPN du ministère de l’Environnement et du comité scientifique « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

4Chantal Blanc-Pamard est directeur de recherche au CNRS et co-responsable du Laboratoire de sociologie et Géographie Africaine (URA/CNRS, Paris V) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).
Géographe, elle effectue une recherche sur les relations des sociétés rurales avec leur environnement en milieu tropical (Côte d’Ivoire, Mexique et Madagascar).

5Patrick Blandin est professeur et responsable du Laboratoire d’Écologie Générale (URA/CNRS), au MNHN.
Écologue, il a participé à l’un des projets français du Programme Biologique International, puis a dirigé, en co-responsabilité avec un sociologue, le programme « Forêts périurbaines » du PIREN.

6Jean-Pierre Deffontaines est directeur de recherche et responsable du laboratoire de Versailles-Dijon du département « Systèmes Agraires et Développement » (SAD), à l’INRA.
Agronome, il a participé à divers programmes interdisciplinaires (Vosges, Corse, Pérou, Népal). Il a été membre des comités « Équilibre et Lutte Biologique » (ELB), « Gestion des Ressources Naturelles Renouvelables » (GRNR) et « Écologie et Aménagement Rural » (ECAR) de la DGRST, puis du comité « Diversification des Modèles de Développement Rural » (DMDR) du MRT qui leur a succédé. Il a été membre du groupe « Milieu Rural » du PIREN ainsi que du comité « Espace et cadre de vie » du ministère de l’Environnement et du comité « Land use » de la CEE. Il est membre du comité scientifique « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

7Claudine Friedberg est sous-directeur du Laboratoire d’Ethno-biologie-biogéographie du MNHN et responsable du Laboratoire « Appropriation et Socialisation de la Nature : pratiques, savoirs, représentations » (APSONAT, URA/CNRS).
Anthropologue et naturaliste, elle mène des recherches en ethnobotanique dans le nord du Pérou et en Indonésie (Timor et Bali). Elle est co-responsable du programme de coopération franco-indonésien ESIOP (Études des Sociétés de l’Indonésie Orientale et Périphérique : pratiques sociales, techniques et savoirs naturalistes, structures des échanges et modèles sociaux).

8Olivier Godard est chargé de recherche au CNRS et membre du Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED, URA/CNRS) de l’EHESS.
Économiste, il mène des recherches sur l’environnement à la charnière de l’économie, de la théorie des systèmes et de l’analyse institutionnelle. Il a été chargé de mission, puis président du groupe « Droit, économie, sociologie », au PIREN. Il est membre du comité scientifique « Environnement, société et développement à long terme » du programme Environnement du CNRS.

9Bernard Hubert est directeur de recherche et responsable de l’Unité d’Écodéveloppement d’Avignon, du Département SAD, à l’INRA.
Écologue, il dirige le programme « Activités agricoles, systèmes agraires et développement dans la vallée des Duyes (Alpes-de-Haute-Provence) ». Il a été membre du groupe « Milieu rural » du PIREN. Il est président du comité scientifique « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

10Geneviève Humbert est ingénieur d’étude et membre du Laboratoire d’Écologie Générale (URA/CNRS), au MNHN.
Juriste de l’environnement, spécialiste du droit forestier, elle a participé au programme « Forêts périurbaines » du PIREN.

11Marcel Jollivet est directeur de recherche au CNRS et responsable du Groupe de Recherches Sociologiques (GPR, UPR/CNRS) à l’Université de Paris X à Nanterre.
Sociologue, il a dirigé plusieurs programmes interdisciplinaires de la DGRST, puis le programme « Causses-Cévennes » du PIREN. Il a été membre du comité ECAR de la DGRST, président du comité DMDR du MRT et conseiller scientifique au PIREN. Il est conseiller scientifique au programme Environnement du CNRS.

12Jean-Claude Lefeuvre est professeur et responsable du Laboratoire d’Evolution des Systèmes Naturels et Modifiés CURA/CNRS, INRA, Rennes I), au MNHN.
Écologue, il a été et continue d’être responsable ou co-responsable de plusieurs programmes de recherches pluridisciplinaires nationaux (Groupe d’Étude des Landes armoricaines, Actions concertées de recherches sur les bocages, sur les marais de l’Ouest, sur la baie du Mont-Saint-Michel) ou internationaux (programme européen sur les marais salés littoraux). Il a présidé le comité EGPN du ministère de l’Environnement. Il est membre du comité scientifique « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

13Jean-Marie Legay est professeur et membre du Laboratoire « Biométrie, génétique et biologie des populations » (URA/CNRS), à l’Université Claude Bernard (Lyon I).
Biologiste, il a été président de la Société Française de Biométrie et du groupe « Milieu rural » du PIREN. Il a été membre des comités ELB, GRNR et ECAR de la DGRST, ainsi que des comités DMDR du MRT et « Espace et cadre de vie » du ministère de l’Environnement. Il est directeur scientifique adjoint au Département des Sciences de la Vie au CNRS et membre des comités scientifiques « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

14Jacques Lepart est ingénieur de recherche au CNRS et membre du Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (UPR/CNRS) à Montpellier.
Écologue, il a participé à plusieurs projets interdisciplinaires de la DGRST et du PIREN. Il est membre du comité scientifique « Systèmes ruraux » du programme Environnement du CNRS.

15Nicole Mathieu est directeur de recherche au CNRS et responsable du Laboratoire « Stratégies Territoriales et Dynamiques des Espaces » (STRATES, URA/CNRS) de l’Université de Paris 1.
Historienne et géographe, elle a participé à plusieurs programmes interdisciplinaires de la DGRST et du MRT, ainsi qu’au programme « Causses-Cévennes » du PIREN.

16Tatiana Muxart est directeur de recherche au CNRS et membre du Laboratoire de Géographie Physique (URA/CNRS) de l’Université de Paris 1 à Meudon-Bellevue.
Chimiste et géographe, elle a participé au programme « Causses-Cévennes » du PIREN. Elle est responsable d’une équipe de recherche du programme PIREN-Seine.

17Bernard Picon est chargé de recherche au CNRS et membre du Centre de Recherche en Écologie Sociale (CRES, URA/CNRS) de l’EHESS à Marseille.
Sociologue, il a participé à une recherche interdisciplinaire dans le cadre du comité ELB de la DGRST, puis à divers programmes du ministère de l’Environnement et du PIREN. Sur un terrain privilégié, la Camargue, ses recherches ont porté sur les mutations du rapport nature-société et sur les variations idéologiques qui les ont accompagnées.

© CNRS Éditions, 1992

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable