Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Premières communautés paysannes en Méditerranée occidentale

 | 
Jean Guilaine
, 
Jean Courtin
, 
Jean-Louis Roudil
, 
et al.

Sicile, Péninsule italique, zone tyrrhénienne

La néolithisation de la Sicile occidentale d’après les résultats des fouilles a la grotte de l’Uzzo (Trapani)

Lorenzo Costantini, Marcello Piperno et Sebastiano Tusa

Résumé

Les fouilles à la grotte de l’Uzzo ont mis en évidence une séquence comprise entre la moitié du IXe et le début du Ve millénaire avant J.C. qui commence avec une intense fréquentation mésolithique matérialisée entre autre par des structures d’habitat et de nombreuses sépultures.
D’importantes modifications paléoéconomiques (début d’une activité de pêche régulière et capture récurrente des cétacés) et technologiques (apparition des tranchants transversaux) sont réalisées entre la fin de l’occupation mésolithique et les premiers témoignages relatifs à l’installation néolithique.
C’est dans cette dernière période, avec une céramique qui précède la phase de Stentinello et une technologie lithique caractérisée par une production laminaire et par de nombreux tranchants transversaux, que l’on assiste à la diffusion de l’agriculture, de l’élevage et à un très fort développement de la pêche.

Excavations at Uzzo Cave have brought to light a sequence comprised between the half of the IX,n and the beginning of the Vth millennium B.C., which starts with an intense mesolithic occupation documented, among other things, by some structures and several graves.
Some important paleoeconomical changes (starting of a regular fishing activity with recurrent captures of ceta-ceans) and technological innovations (appearence of transverse arrowheads) took place between the end of mesolithic times and the beginning of the first documentation concerning the neolithic presence at Uzzo bay.
During this last period, we do absist to the diffusion of farming and breeding together with a strong expansion of fishing activity, within a cultural background characterized by a pottery style preceding the Stentinello one’s and a lithic technology with blades and transverse arrowheads production.

Note de l’auteur

Note portant sur l’auteur1

Note portant sur l’auteur2

Note portant sur l’auteur3

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction, chronologie et paléoéconomie de la Grotte de l’Uzzo (M.P.)4

La baie de l’Uzzo s’ouvre sur la côte orientale du promontoire de S. Vito lo Copo en Sicile Occidentale, resserrée entre la mer au Nord et une chaîne de montagnes au Sud qui atteint par endroits les mille mètres. Cette position géographique relativement isolée peut laisser croire, encore de nos jours comme au temps de Vaufrey qui fut le premier à découvrir le site en 1926, à l’impossibilité d’une fréquentation importante de la grotte aux périodes mésolithiques et néolithiques (Vaufrey, 1928 ; 1929).

En réalité l’Uzzo a bénéficié d’une heureuse combinaison de plusieurs facteurs (la présence de vastes plaines à moins de deux heures de marche de la grotte, l’existence de plateaux propices aux pâturages de montagne et situés sur les sommets surplombant la grotte, le jaillissement de sources d’eau douce à proximité (Cassinis, 1967), etc.) qui ont fait de ce « bout de monde », comme l’appelle Vaufrey, un lieu plus que...

Auteurs

Lorenzo Costantini

Marcello Piperno

Sebastiano Tusa

© CNRS Éditions, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable