Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrivains, photographes, compositeurs…

 | 
Marie Gouyon

Écrivains, photographes, compositeurs…

Les artistes auteurs affiliés à l’Agessa en 2008

Writers, photographers, composers… Artist-author members of AGESSA in 2008

Texte intégral

Cette étude a bénéficié du concours actif de Pascal MURGIER, Thierry DUMAS et Samba DIAGNE, respectivement chef du département des artistes et des professions à la Direction générale de la création artistique du ministère de la Culture et de la Communication, directeur de l’Agessa et chef de projet informatique à l’Agessa. Qu’ils soient ici vivement remerciés.

De plus en plus d’artistes auteurs affiliés

  • 1 En 2006, la catégorie des auteurs d’œuvres cinématographiques (200 en 2005) a été agrégée à celle d (...)

1En 2008, l’Agessa rassemble 11 000 artistes auteurs affiliés (encadré, p. 2), répartis sur onze disciplines. Les plus nombreux sont les auteurs du livre – avec 4 300 écrivains, illustrateurs et traducteurs – suivis des photographes (3 450) et des auteurs d’œuvres audiovisuelles1 (un peu plus de 1 800) (tableau 1).

2Les effectifs d’artistes auteurs ont augmenté de 58 % en 15 ans (ils étaient 7 000 en 1994). Cette progression est principalement due aux auteurs d’œuvres audiovisuelles (y compris cinématographiques) dont le nombre a doublé au cours de la période, aux photographes (+ 83 %), aux illustrateurs (+ 79 %) et aux traducteurs (+ 64 %). Certaines populations d’artistes auteurs se sont au contraire contractées : celles des auteurs d’œuvres dramatiques (– 16 %) et des auteurs de compositions musicales (– 13 %) notamment (graphique 1).

  • 2 La présente étude porte sur les seuls artistes auteurs affiliés à l’Agessa, avec un bref exposé, en (...)

Tableau 1 – Répartition des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline en 20082

Tableau 1 – Répartition des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline en 20082

Source : Agessa/DEPS, 2011

Une population qui se féminise, inégalement selon les disciplines

  • 3 Selon l’enquête Emploi 2008 de l’Insee.

3En 2008, deux artistes auteurs sur trois sont des hommes. Cette surreprésentation masculine est nettement plus marquée que dans l’ensemble de la population active en emploi, composée à 53 % d’hommes3.

4Si la traduction est une discipline aux deux tiers féminine, toutes les autres sont majoritairement masculines, dans des mesures variables : en 2008, les femmes représentent entre 40 % et 50 % des écrivains et des auteurs d’œuvres audiovisuelles, autour de 35 % des illustrateurs mais moins de 20 % des photographes, seulement 10 % des auteurs de compositions musicales et 4 % des auteurs de logiciels (graphique 2).

5Minoritaires, les femmes représentent cependant une part croissante des affiliés (28 % des artistes auteurs en 1994, 33 % quinze ans plus tard). Cette féminisation est sensible surtout parmi les écrivains, les auteurs d’œuvres audiovisuelles et dramatiques et les photographes. Dans les autres disciplines, leur part est relativement stable.

Graphique 1 – Évolution du nombre d’artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994-2008

Graphique 1 – Évolution du nombre d’artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994-2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Encadré _ Le régime de sécurité sociale des artistes auteurs affiliés

  • 4 Par exemple, les galeries d’art, les éditeurs, les producteurs de films. Les sociétés d’auteurs (te (...)

Toute diffusion ou exploitation commerciale, par un diffuseur4, d’une œuvre originale d’un artiste auteur donne lieu au versement d’une rémunération (les droits d’auteur). L’acquisition de l’œuvre (tableau, sculpture, etc.) donne lieu également à rémunération.

Lorsque l’artiste auteur exerce son activité de façon indépendante (non salariée) et qu’il réside fiscalement en France, le versement des droits d’auteur par le diffuseur ou la vente d’œuvres s’accompagnent du prélèvement de cotisations et contributions obligatoires, opération appelée précompte. Ces cotisations et contributions sont collectées par deux associations agréées :

  • la Maison des artistes pour les œuvres d’arts graphiques et plastiques ;

  • l’Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs (Agessa) pour les activités de création littéraire, dramatique, musicale, audiovisuelle et photographique.

  • 5 Le diffuseur quant à lui verse à l’Agessa ou à la Maison des artistes une contribution représentant (...)

Les cotisations aux assurances sociales (vieillesse, maladie, maternité, invalidité, décès), la CSG et la CRDS sont dues par l’artiste auteur5 au titre du régime de protection sociale des artistes auteurs (articles L.382-1, R.382-1 et suivants du Code de la sécurité sociale) ; ce régime spécifique est rattaché au régime général des salariés.

  • 6 On entend par revenus d’auteur les revenus imposables au titre des bénéfices non commerciaux majoré (...)

Sous conditions de ressources et s’il en fait la demande, l’artiste auteur est affilié à la Maison des artistes ou à l’Agessa ; à ce titre, il bénéficie des prestations équivalentes à celles du régime général (indemnités journalières, congés maternité, etc.). Pour cela, il doit avoir perçu, l’année civile qui précède, des revenus d’auteur6 supérieurs au seuil d’affiliation, soit 900 fois la valeur du Smic horaire (7 524 euros de revenus sur l’année 2007, 7 749 euros de revenus sur l’année 2008). Lorsque le seuil d’affiliation n’est pas atteint, l’affiliation ou son maintien peut être prononcé, à titre dérogatoire, par la commission professionnelle de la Maison des artistes ou de l’Agessa, qui juge de l’engagement professionnel de l’artiste auteur. S’il n’est pas affilié, il est dit assujetti.

Graphique 2 – Les femmes parmi les artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008

Graphique 2 – Les femmes parmi les artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Une population relativement âgée, mais qui rajeunit

  • 7 L’âge moyen dans la population française active occupée est de 41 ans (enquête Emploi 2008, Insee). (...)

6Les artistes auteurs affiliés à l’Agessa sont âgés en moyenne de 49 ans, soit huit ans de plus que l’âge moyen des actifs occupant un emploi en 20087. Seulement 23 % ont moins de 40 ans, contre 46 % dans l’ensemble de la population active en emploi.

  • 8 Parmi les artistes auteurs affiliés à la Maison des artistes en 2009, les plus jeunes sont les grap (...)

7Les auteurs du multimédia interactif sont, de façon générale, beaucoup plus jeunes que leurs confrères des autres disciplines : ils ont en moyenne 39 ans en 20088 (graphique 3). 60 % des auteurs de cette discipline ont moins de 40 ans, et 9 % ont moins de 30 ans.

8Les illustrateurs ont en moyenne 45 ans ; l’âge moyen des auteurs de logiciels et d’œuvres audiovisuelles ainsi que des photographes et des traducteurs s’établit entre 45 et 50 ans.

9Les écrivains et les auteurs de compositions musicales ont en moyenne autour de 52 ans et 20 % d’entre eux ont moins de 40 ans en 2008. Les auteurs d’œuvres dramatiques sont les plus âgés (57 ans en moyenne), avec 41 % d’auteurs de plus de 60 ans et seulement 9 % de moins de 40 ans.

  • 9 À l’exception du multimédia interactif, qui n’a été introduit qu’en 2002.

10Quinze ans plus tôt, la population des artistes auteurs affiliés à l’Agessa était, globalement et en moyenne, âgée de 56 ans. Ce rajeunissement a concerné l’ensemble des disciplines9 et particulièrement les auteurs d’œuvres dramatiques et audiovisuelles.

L’Île-de-France moins prépondérante

  • 10 En 2008, 21 % des personnes occupant un emploi en France vivent dans la région parisienne (enquête (...)

11En 2008, 38 % des artistes auteurs habitent Paris intramuros et 61 % l’Île-de-France10.

12La surreprésentation des franciliens varie de 40 % à 80 % selon les disciplines : elle s’établit entre 70 % et 80 % parmi les auteurs d’œuvres audiovisuelles, musicales et dramatiques, autour de 60 % pour les photographes, écrivains et traducteurs. La moitié des auteurs de logiciels et du multimédia interactif et 40 % des illustrateurs résident en Île-de-France.

13Le poids de l’Île-de-France, en termes d’effectifs, tend toutefois à se réduire puisque 68 % des artistes auteurs y résidaient en 1994 (44 % dans la ville de Paris). Ce mouvement de retrait est particulièrement accentué pour les traducteurs, illustrateurs et auteurs de logiciels et beaucoup plus modéré pour les auteurs d’œuvres audiovisuelles et musicales, qui demeurent massivement franciliens (graphique 4).

Graphique 3 – Âge moyen des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008

Graphique 3 – Âge moyen des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Graphique 4 – Répartition géographique des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994 et 2008

Graphique 4 – Répartition géographique des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994 et 2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Des revenus d’auteur très dispersés11

  • 11 Les sources exploitées couvrent uniquement les revenus issus des activités artistiques et ne tienne (...)
  • 12 Plus exactement, près de 5 200 déclarent leurs droits d’auteur uniquement en salaires, 5 250 unique (...)

14En 2008, près de 5 800 artistes auteurs déclarent fiscalement des droits en traitements et salaires et 5 850 en bénéfices non commerciaux12 (BNC) (tableau 2).

15Les auteurs d’œuvres dramatiques, audiovisuelles, musicales ainsi que les écrivains et traducteurs déclarent le plus souvent leurs droits en salaires, tandis que les photographes, les auteurs de logiciels et du multimédia interactif déclarent surtout des bénéfices non commerciaux. Les illustrateurs quant à eux déclarent leurs droits d’auteur dans l’une ou l’autre catégorie de revenus.

  • 13 À titre de comparaison, les artistes auteurs affiliés à la Maison des artistes déclarent, en 2009, (...)

16Le revenu artistique annuel moyen des catégories d’auteurs déclarant leurs droits en traitements et salaires est sensiblement plus élevé que celui des catégories déclarant en BNC : près de 40 000 euros en moyenne pour les premiers en 2008, 29 000 euros pour les seconds13.

17Ces moyennes recouvrent de très fortes disparités d’une discipline à l’autre : les auteurs de compositions musicales déclarent en traitements et salaires des montants près de deux fois plus élevés que les écrivains, et près de trois fois plus importants que les traducteurs. Parmi les disciplines déclarant majoritairement les droits d’auteur en BNC, les auteurs de logiciels déclarent, en moyenne, des bénéfices nettement plus élevés que les autres : près de quatre fois plus que les auteurs du multimédia interactif en 2008.

18Toutefois, du fait de la grande hétérogénéité des revenus et des écarts très importants d’un auteur à l’autre au sein d’une même discipline artistique, l’étude du seul revenu moyen ne suffit pas pour appréhender la distribution des droits d’auteur, comme en témoigne la comparaison avec le revenu médian, de 40 % à trois fois moindre que le revenu moyen, selon les disciplines.

19Le revenu médian perçu en 2007 s’établit globalement à 17 900 euros de traitements et salaires et à 12 700 euros de bénéfices non commerciaux : qu’il s’agisse de salaires ou de BNC, le revenu médian des auteurs affiliés à l’Agessa est inférieur au salaire annuel net médian des salariés travaillant à temps complet dans le privé et le semi-public, qui s’établit à 19 150 euros en 2007.

Tableau 2 – Déclaration en salaires et en BNC des revenus d’auteur perçus selon la discipline en 2007

Tableau 2 – Déclaration en salaires et en BNC des revenus d’auteur perçus selon la discipline en 2007

Source : Agessa/DEPS, 2011

20La courbe de concentration des revenus artistiques des auteurs (graphique 5) illustre ce phénomène général : la moitié des auteurs se partagent moins de 10 % des revenus (salaires et BNC), tandis que les 10 % d’auteurs les mieux rémunérés en perçoivent à eux seuls plus de la moitié. Ce phénomène est d’autant plus caractéristique de ces populations qu’il est remarquablement stable au cours des dernières années.

Graphique 5 – Concentration des revenus des artistes auteurs affiliés en 2008

Graphique 5 – Concentration des revenus des artistes auteurs affiliés en 2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Graphique 6 – Part des revenus d’auteur captés par les 10 % d’auteurs les mieux rémunérés selon la discipline, 2007

Graphique 6 – Part des revenus d’auteur captés par les 10 % d’auteurs les mieux rémunérés selon la discipline, 2007

Source : Agessa/DEPS, 2011

21La situation d’auteur recouvre donc des réalités très contrastées dont les deux pôles extrêmes sont, d’une part, un petit nombre d’auteurs parvenant à vivre très largement de leur activité et, de l’autre, une population nombreuse dont les revenus issus de l’activité artistique sont très faibles. Cette caractéristique varie naturellement d’une discipline à l’autre. Elle est particulièrement marquée pour les œuvres dramatiques et musicales où les 10 % d’auteurs les plus favorisés se partagent plus de la moitié des revenus (graphique 6).

  • 14 Ces distributions sont proches de celles observées deux ans plus tôt, à l’exception de celle relati (...)

22Les revenus issus de la traduction et du multimédia interactif sont moins dispersés : les 10 % d’auteurs les mieux rémunérés déclarent 35 % des revenus de ces deux disciplines14.

De plus en plus d’artistes auteurs affiliés en deçà du seuil d’affiliation

  • 15 Il peut s’agir d’artistes auteurs dont l’affiliation a été prononcée à l’issue d’un examen de leur (...)

23En 2008, 29 % des artistes auteurs affiliés à l’Agessa déclarent avoir perçu l’année précédente des revenus inférieurs au seuil d’affiliation15. Moins de 25 % des traducteurs, des auteurs de logiciels et d’œuvres audiovisuelles sont affiliés en deçà du seuil, tandis que cette proportion s’établit entre 30 % et 35 % pour les auteurs d’œuvres dramatiques, de compositions musicales et du multimédia interactif, des photographes et des illustrateurs.

24Cette part a augmenté entre 1994 et 2008 pour la plupart des disciplines et, en particulier, pour les photographes, les illustrateurs et les auteurs d’œuvres dramatiques (graphique 7).

25Les auteurs de logiciels, dont les revenus ont sensiblement augmenté au cours de la période, sont les seuls à ne pas s’inscrire dans ce mouvement d’affiliation croissante en deçà du seuil. Le multimédia interactif – très concerné par ce phénomène dans les années qui ont suivi son introduction dans la nomenclature de l’Agessa – s’inscrit désormais en retrait de ce mouvement tout en demeurant à un niveau très élevé d’affiliation en deçà du seuil (un tiers des affiliés sont dans ce cas en 2008).

Graphique 7 – Part des artistes auteurs déclarant des revenus inférieurs au seuil d’affiliation selon la discipline, 1994, 2001, 2005 et 2008

Graphique 7 – Part des artistes auteurs déclarant des revenus inférieurs au seuil d’affiliation selon la discipline, 1994, 2001, 2005 et 2008

Source : Agessa/DEPS, 2011

Précomptés : les artistes auteurs qui cotisent à l’Agessa sans y être affiliés

  • 16 Il s’agit des cotisations aux assurances sociales (hormis l’assurance vieillesse), de la CSG et de (...)
  • 17 Pour les affiliés, l’Agessa dispose de davantage d’informations, ceux-là devant s’identifier auprès (...)

26Les cotisations et contributions des artistes auteurs sont prélevées à la source sur leurs droits d’auteur par les diffuseurs ou sociétés d’auteurs ; ces derniers les reversent à l’Agessa : les cotisations et contributions sont ainsi dites précomptées16. Concernant les précomptés, c’està-dire les artistes auteurs qui cotisent à l’Agessa sans y être affiliés, la seule information dont l’organisme dispose est contenue dans les précomptes déclarés par les diffuseurs17.

27De nombreux bordereaux de précompte sont remplis de façon incomplète par les diffuseurs, notamment pour la nature de l’activité des artistes auteurs ; par exemple, plus de 50 000 artistes auteurs sont déclarés en tant qu’« auteurs », 36 000 en tant qu’« autres », sans plus de précision. Ainsi, l’étude des effectifs et des revenus des précomptés à l’Agessa ne peut être détaillée et demeure fragile.

  • 18 La Maison des artistes compte un peu plus de 20 000 artistes auteurs assujettis en 2009.

28En 2008, l’Agessa dénombre près de 230 000 précomptés18 (tableau). Lorsque la discipline est identifiée, les auteurs sont le plus souvent déclarés par leurs diffuseurs en tant qu’écrivains (54 000), compositeurs (43 000) ou photographes (13 000). Un peu plus d’un tiers résident en Île-de-France.

29En 2008, 12 % des artistes auteurs relevant de l’Agessa ne bénéficiant pas du régime de sécurité sociale des artistes auteurs perçoivent des revenus artistiques supérieurs au seuil d’affiliation (soit plus de 7 749 euros) ; ils sont 9 % parmi les auteurs déclarés comme auteurs compositeurs et 10 % parmi les auteurs déclarés par les diffuseurs en tant qu’écrivains.

Artistes auteurs assujettis à l’Agessa en 2008

Artistes auteurs assujettis à l’Agessa en 2008

En 2008, l’Agessa dénombre 227 938 précomptés ; parmi eux, 37 % sont franciliens. Les écrivains représentent 24 % des précomptés en 2008 et, parmi eux, 39 % résident en Île-de-France. Cette année-là, 12 % (9 % + 3 %) des précomptés perçoivent des revenus d’auteur supérieurs au seuil d’affiliation (7 749 euros ou plus) ; ils sont 10 % parmi les auteurs déclarés comme écrivains, et 9 % parmi les auteurs-compositeurs.

Source : Agessa/DEPS, 2011

Notes

1 En 2006, la catégorie des auteurs d’œuvres cinématographiques (200 en 2005) a été agrégée à celle des auteurs d’œuvres audiovisuelles. Les auteurs d’œuvres audiovisuelles (y compris cinématographiques) sont des réalisateurs, des scénaristes, des dialoguistes, des sous-titreurs, etc.

2 La présente étude porte sur les seuls artistes auteurs affiliés à l’Agessa, avec un bref exposé, en encadré, de la situation des assujettis (précomptés).

3 Selon l’enquête Emploi 2008 de l’Insee.

4 Par exemple, les galeries d’art, les éditeurs, les producteurs de films. Les sociétés d’auteurs (telles que la Sacem, la Scam, la SACD) reversent à l’Agessa les cotisations afférentes aux droits d’auteur qu’elles répartissent.

5 Le diffuseur quant à lui verse à l’Agessa ou à la Maison des artistes une contribution représentant 1 % de la rémunération versée, 1 % des commissions perçues (sociétés de ventes volontaires) ou 1 % de 30 % du chiffre d’affaires issu de la vente d’œuvres artistiques.

6 On entend par revenus d’auteur les revenus imposables au titre des bénéfices non commerciaux majorés de 15 % ou les droits d’auteur bruts s’ils sont déclarés en traitements et salaires.

7 L’âge moyen dans la population française active occupée est de 41 ans (enquête Emploi 2008, Insee). Les graphistes, peintres, sculpteurs et autres artistes affiliés à la Maison des artistes en 2009 sont âgés en moyenne de 44 ans (Maison des artistes/DEPS, 2011).

8 Parmi les artistes auteurs affiliés à la Maison des artistes en 2009, les plus jeunes sont les graphistes, âgés en moyenne de 38 ans.

9 À l’exception du multimédia interactif, qui n’a été introduit qu’en 2002.

10 En 2008, 21 % des personnes occupant un emploi en France vivent dans la région parisienne (enquête Emploi, Insee). Les peintres, graphistes, sculpteurs et autres artistes auteurs affiliés à la Maison des artistes en 2009 sont 31 % à vivre à Paris intra-muros et 53 % en Île-de-France (Maison des artistes/DEPS, 2011).

11 Les sources exploitées couvrent uniquement les revenus issus des activités artistiques et ne tiennent donc pas compte des éventuelles autres sources de revenus des affiliés : elles ne permettent donc pas de mesurer l’ensemble des revenus perçus par les artistes auteurs ni de refléter leur niveau de vie.

12 Plus exactement, près de 5 200 déclarent leurs droits d’auteur uniquement en salaires, 5 250 uniquement en BNC et 600 auteurs déclarent leurs droits tantôt en salaires, tantôt en BNC.

13 À titre de comparaison, les artistes auteurs affiliés à la Maison des artistes déclarent, en 2009, 24 000 euros en moyenne de bénéfices non commerciaux.

14 Ces distributions sont proches de celles observées deux ans plus tôt, à l’exception de celle relative aux auteurs de logiciels, pour lesquels les revenus se sont globalement élevés et homogénéisés : 10 % des auteurs déclaraient avoir perçu 56 % des revenus en 2005 et 44 % en 2007.

15 Il peut s’agir d’artistes auteurs dont l’affiliation a été prononcée à l’issue d’un examen de leur dossier individuel par la commission professionnelle de l’Agessa ou qui ont été affiliés au-dessus du seuil mais dont les revenus ont baissé depuis l’affiliation.

16 Il s’agit des cotisations aux assurances sociales (hormis l’assurance vieillesse), de la CSG et de la CRDS. Les cotisations d’assurance vieillesse ne peuvent faire l’objet d’un précompte. En effet, seule la connaissance de l’ensemble des revenus soumis à cotisation vieillesse permettrait d’appeler ces cotisations dans la limite du plafond de la sécurité sociale.

17 Pour les affiliés, l’Agessa dispose de davantage d’informations, ceux-là devant s’identifier auprès de l’organisme lorsqu’ils demandent leur affiliation.

À la Maison des artistes, tous les artistes auteurs, qu’ils soient affiliés ou assujettis, s’identifient auprès de l’organisme lorsqu’ils débutent leur activité. Un an après avoir débuté leur activité, ils peuvent opter pour la dispense de précompte. De plus, les ventes d’œuvres à des particuliers ou par l’intermédiaire des galeries ne font pas l’objet de précompte, l’artiste se chargeant de les déclarer à la Maison des artistes l’année qui suit la perception des revenus. En définitive, le mécanisme du précompte concerne principalement les dessinateurs textile et les graphistes, et pour leur première année d’activité. À l’inverse, sauf à demander leur affiliation, les précomptés relevant de l’Agessa continuent de voir leurs cotisations et contributions sociales prélevées à la source.

18 La Maison des artistes compte un peu plus de 20 000 artistes auteurs assujettis en 2009.

Table des illustrations

Titre Tableau 1 – Répartition des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline en 20082
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-1.png
Fichier image/png, 76k
Titre Graphique 1 – Évolution du nombre d’artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994-2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-2.png
Fichier image/png, 98k
Titre Graphique 2 – Les femmes parmi les artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-3.png
Fichier image/png, 77k
Titre Graphique 3 – Âge moyen des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994, 2001 et 2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-4.png
Fichier image/png, 76k
Titre Graphique 4 – Répartition géographique des artistes auteurs affiliés à l’Agessa selon la discipline, 1994 et 2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-5.png
Fichier image/png, 83k
Titre Tableau 2 – Déclaration en salaires et en BNC des revenus d’auteur perçus selon la discipline en 2007
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-6.png
Fichier image/png, 126k
Titre Graphique 5 – Concentration des revenus des artistes auteurs affiliés en 2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-7.png
Fichier image/png, 55k
Titre Graphique 6 – Part des revenus d’auteur captés par les 10 % d’auteurs les mieux rémunérés selon la discipline, 2007
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-8.png
Fichier image/png, 75k
Titre Graphique 7 – Part des artistes auteurs déclarant des revenus inférieurs au seuil d’affiliation selon la discipline, 1994, 2001, 2005 et 2008
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-9.png
Fichier image/png, 77k
Titre Artistes auteurs assujettis à l’Agessa en 2008
Légende En 2008, l’Agessa dénombre 227 938 précomptés ; parmi eux, 37 % sont franciliens. Les écrivains représentent 24 % des précomptés en 2008 et, parmi eux, 39 % résident en Île-de-France. Cette année-là, 12 % (9 % + 3 %) des précomptés perçoivent des revenus d’auteur supérieurs au seuil d’affiliation (7 749 euros ou plus) ; ils sont 10 % parmi les auteurs déclarés comme écrivains, et 9 % parmi les auteurs-compositeurs.
Crédits Source : Agessa/DEPS, 2011
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/533/img-10.png
Fichier image/png, 126k

© Département des études, de la prospective et des statistiques, 2011

Creative Commons - Attribution-NonCommercial 3.0 Unported - CC BY-NC 3.0

Lire

Open access