Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La gratuité dans les musées et monuments en France

 | 
Benoît Céroux
, 
Jacqueline Eidelman

Avant-propos

Philippe Chantepie

Texte intégral

  • 1 André MALRAUX, « Intervention à l’Assemblée nationale, 9 novembre 1967 », dans Maryvonne de SAINT-P (...)
  • 2 Delphine SAMSOEN, « Petite histoire de la gratuité dans les musées nationaux », dans François ROUET (...)

1« La culture sera gratuite » expliquait André Malraux au sujet des missions du ministère de la Culture qu’il comparait à celles de l’éducation1. Dans cette perspective, le levier de la gratuité de l’accès aux musées et monuments est employé à des fins d’élargissement et de diversification des publics par quelques États ou par des collectivités territoriales. Par-delà l’historique des débats, ces mesures de gratuité2 justifient une appréciation de leur efficacité et requièrent une évaluation ex ante, afin de les rendre plus pertinentes.

2Le ministère de la Culture et de la Communication (Direction des musées de France, Département des études, de la prospective et des statistiques) a lancé un dispositif inédit d’expérimentation des effets de la gratuité et des motivations de fréquentation du public à partir d’un échantillon raisonné de quatorze musées et monuments. Ce dispositif se fonde sur une démarche d’observation d’un public réel, autrement dit d’un public en situation. Il permet de développer une analyse sociologique renouvelée de l’impact de la mesure de la gratuité.

3Les résultats manifestent que la gratuité peut être un levier de fréquentation, pour certain publics « moins visiteurs » des musées et monuments, permettant des mesures de gratuité ciblées. Les analyses détaillées des résultats de l’enquête vérifient les composantes classiques des pratiques de fréquentation et mettent au jour des variations importantes sur les attentes et les effets des diverses formes de la gratuité. Les enseignements de l’enquête sont d’autant plus riches qu’ils s’inscrivent dans un régime économique d’accès aux biens culturels où la gratuité fait débat. Ils peuvent éclairer l’utilité des politiques de discrimination tarifaire pour ouvrir le champ à un « marketing de la gratuité » qui s’adresserait à des publics ciblés.

Notes

1 André MALRAUX, « Intervention à l’Assemblée nationale, 9 novembre 1967 », dans Maryvonne de SAINT-PULGENT, Culture et Communication. Les missions d’un grand ministère, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes », 2009, p. 100.

2 Delphine SAMSOEN, « Petite histoire de la gratuité dans les musées nationaux », dans François ROUET (sous la dir. de), les Tarifs de la culture, Paris, DEPS, Ministère de la Culture et de la Communication/La Documentation française, 2002, p. 269-301.

© Département des études, de la prospective et des statistiques, 2009

Creative Commons - Attribution-NonCommercial 3.0 Unported - CC BY-NC 3.0

Lire

Open access