Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un siècle de création musicale aux États-Unis

 | 
Laurent Denave

Cinquième partie. Une révolution conservatrice dans le monde musical (1968-1990)

Conclusion de la cinquième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les années 1970-1980, une révolution musicale conservatrice sévit dans le monde musical étasunien. Cette révolution s’est imposée d’autant plus facilement que l’opposition à ce phénomène n’a pas été particulièrement forte. Il est vrai qu’il n’est pas aisé d’affronter un mouvement qui se présente comme démocratique et populaire, et qui fait apparaître tout ce qui lui résiste comme une forme d’élitisme ou d’intolérance. Et malgré les nombreuses controverses à propos de la musique répétitive, on a pu accepter cette musique au nom d’une certaine « ouverture » d’esprit. Par exemple, Pierre Boulez, qui n’a pas manqué de signaler à plusieurs reprises tout le mal qu’il pensait de la musique répétitive, a accepté malgré tout de programmer ce type de musique lorsqu’il était directeur musical à New York ou à Londres (notamment une œuvre de Philip Glass), « ce qui, explique Pierre Boulez, n’avait pas fait grand plaisir à Michael Gielen qui dirigeait le concert ! Je dis qu’il faut laisser p...

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable