Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un siècle de création musicale aux États-Unis

 | 
Laurent Denave

Quatrième partie. Réadmission de la modernité dans un monde musical plus autonome (1945-1968)

Introduction de la quatrième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Ce que je pratique est une vie révolutionnaire. Chaque matin quand je me lève je fais la révolution. Soit je fais la révolution contre l’histoire en décidant d’écrire un certain type de musique, soit je fais la révolution même contre ma propre histoire »
Morton Feldman (Contrechamps n° 6, 1986, p. 22)

Après une période catastrophique pour la musique moderne (1930-1945), il était difficile de prévoir le retour en force de la modernité dans le monde musical étasunien au lendemain de la guerre. La création musicale reconquiert son autonomie, notamment grâce à l’appui des universités. Les compositeurs qui étaient restés fidèles à la modernité dans les années 1930-1940, retrouvent une position plus centrale dans le monde musical, et ils sont rejoints par de nouveaux partisans de la musique moderne. La modernité musicale est mieux reçue aux États-Unis entre 1945 et 1968, à un moment où le contexte social a radicalement changé.

Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis deviennent une...

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable