Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un siècle de création musicale aux États-Unis

 | 
Laurent Denave

Troisième partie. Les productions d'un monde musical plus hétéronome et conformiste (1929-1945)

Introduction de la troisième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On avait la terrible impression que rien ne pouvait être fait. (…) il n’y avait aucun espoir d’aucune sorte, parce que les universités n’avaient pas encore commencé à engager des compositeurs. Il n’y avait qu’une poignée de compositeurs enseignant dans quelques universités, et on avait le sentiment que ces quelques postes n’étaient qu’accidentels. Quant aux exécutions, n’y pensez pas »
Milton Babbitt, à propos des années 1930-1945 (Babbitt, 1986, p. 44)

Dans un livre récent consacré à l’histoire de la musique moderne américaine (Broyles, 2004), l’auteur ne traite tout simplement pas la période qui s’étend de 1929 à 1945. En effet, durant ces années, le nombre d’œuvres véritablement originales voyant le jour aux États-Unis est plutôt faible. Il est alors très difficile de produire de la musique moderne : les compositeurs modernes sont complètement marginalisés, leurs œuvres n’intéressent plus (ou presque) ni le public, ni les interprètes, ni la presse.

Cette désaffection pour la musiq...

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable