Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fès et sainteté, de la fondation à l’avènement du Protectorat (808-1912)

 | 
Ruggero Vimercati Sanseverino

Chapitre 2. La ville et les saints

Introduction au chapitre 2

Texte intégral

1Si Fès est un haut-lieu de la sainteté, c’est grâce aux hommes et aux femmes qui en sont les porteurs et qui imprègnent la ville durant leur vivant et après leur mort. Comprendre le rôle de la ville idrisside comme centre de spiritualité et de soufisme amenait donc nécessairement à s’interroger sur la relation entre les saints et la ville. Plus précisément, il s’agit d’analyser ce que Fès représente pour les saints et ce que ces derniers représentent pour la ville, et ceci afin d’arriver à dégager la représentation de la ville telle qu’elle apparaît dans les sources. Suivant cette démarche, cette troisième partie de notre recherche s’intéresse aux raisons pour lesquelles les hommes de Dieu viennent à Fès, s’y installent ou repartent et analyse le parcours de ceux qui y sont nés ; elle étudie ensuite comment ils marquent cet espace urbain et, enfin, considère l’effet de leur présence sur l’identité de la ville.

2C’est, en effet, toute la question de la relation entre la tradition spirituelle telle que nous l’avons esquissée et la fonction de Fès comme centre de la spiritualité et du soufisme, comme ville de sainteté. En d’autres termes, il s’agit de montrer quel est le lien entre la transmission de l’héritage prophétique sous ses diverses formes, le charisme qui s’attache à la ville de Fès et le rôle que la ville joue dans l’histoire de la spiritualité musulmane.

© Centre Jacques-Berque, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable