Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Essai sur le système pénal marocain

 | 
Mohieddine Amzazi

Conclusion

Texte intégral

1Pour conclure, il reste à souhaiter que le présent essai sur le système pénal marocain ait offert l’opportunité de rappeler quelques-unes des péripéties qui ont marqué sa formation et son évolution et d’indiquer les voies que sa réforme risque ou cherche à emprunter.

2Deux questions urgentes demeurent malgré tout pendantes :
– Quelles nouvelles limites fixer au pouvoir de punir pour le transformer enfin en droit  ?
– Peut-on continuer à éluder le sujet de l’humanisation du principe de la sanction et des conditions de son exécution ?

3Pour que ces deux questions reçoivent les réponses qu’elles attendent depuis le retour du Maroc à l’indépendance politique, le débat est inévitable. Au-delà du système pénal, il s’agit de redéfinir les conditions du vivre ensemble au présent et d’imaginer le futur commun possible dans un environnement mondialisé où l’humanité partage de plus en plus de valeurs.

4Si ce débat aboutit, seront alors réunies les premières conditions de la synergie entre le relatif qui préserve l’identité et l’universel qui n’admet nulle dérogation à la dignité de l’humain.

  • 413 J. Berque, Essai sur la méthode juridique maghrébine, op. cit.

5Si les résultats de ce débat contribuent à la métamorphose de son système pénal, alors le Maroc pourra redevenir à la fois le pays de la méthode juridique et le carrefour des civilisations qu’il a été pendant les moments glorieux de l’histoire de son peuple413.

Notes

413 J. Berque, Essai sur la méthode juridique maghrébine, op. cit.

© Centre Jacques-Berque, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable