Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gabriel, une église médiévale d’Éthiopie

 | 
Marie-Laure Derat
, 
Anne-Marie Jouquand

Annexe 6. Synthèse des datations

Texte intégral

1Plusieurs séries de datations ont été réalisées à partir d’échantillons de restes organiques issus des fouilles du « camp royal » de Mesḥāla Māryām et de celles de l’ambā Gabriel. Elles sont présentées dans les tableaux ci-dessous. Il est à noter que d’autres échantillons osseux ont été soumis pour datation mais n’ont pu être datés faute de collagène.

  • 1 Les datations effectuées par le laboratoire de Lyon sont consultables en ligne sur la base de donn (...)
  • 2 Les échantillons LY-10195 et LY-10238 avaient été précédemment publiés et commentés par Hirsch & F (...)

2Les tableaux font figurer les informations suivantes : code de l’échantillon pour le laboratoire ayant effectué l’analyse (Lyon1 ou Beta-Analytic), nature de l’échantillon, provenance de l’échantillon en fouille, âge obtenu pour l’échantillon (exprimé Before Present, BP, non calibré), datation obtenue pour l’échantillon (exprimée en date calendaire, AD, après calibration à 2 σ, c’est-à-dire avec une probabilité d’exactitude de 95,4 %). Enfin, il nous a semblé utile, pour une plus grande facilité d’utilisation, de faire figurer dans la dernière colonne les pages de la présente monographie où ces datations sont commentées2.

3Les datations effectuées par le laboratoire de Lyon sont des datations conventionnelles ; celles effectuées par Beta Analytic sont des datations par spectrométrie de masse par accélérateur (AMS).

Note sur la calibration

  • 3 Bronk Ramsey, 2009 ; courbe de calibration INTCAL 09.

4Effectuées en 1999-2000, les datations obtenues auprès du laboratoire de Lyon ont été recalibrées pour la présente publication à partir d’OxCal v. 4.13. Il est seul tenu compte de ces derniers résultats dans les tableaux ci-dessous. Pour les datations effectuées auprès de Beta Analytic, les calibrations sont celles fournies par le laboratoire en 2009-2010 (courbe de calibration INTCAL 04).

Note sur l’interprétation des datations sur bois de genévrier

  • 4 « Old Wood Effect » désigne le fait que dater un échantillon provenant du duramen (« bois de cœur  (...)

5Au cours des recherches à Mesḥāla Māryām, Gabriel, et d’autres recherches archéologiques conduites sur les périodes historiques de l’histoire de l’Éthiopie, il est régulièrement apparu que des datations effectuées sur des échantillons de bois d’œuvre carbonisé ou non livraient des résultats jugés aberrants par rapport aux autres datations obtenues sur les mêmes sites ou aux observations stratigraphiques faites à la fouille. Dans le tableau consacré aux échantillons de Gabriel, l’échantillon LY-10239 livre une datation plus haute de plusieurs siècles à l’attribution chronologique retenue pour la construction du bâtiment. L’effet « vieux bois » est bien connu et peut expliquer en partie ce phénomène4. Mais s’y ajoute sans doute ici un biais dû au type d’essence employé. Le bois employé dans les constructions anciennes d’Éthiopie provient souvent du genévrier géant (juniperus procera), qui est imputrescible et qui fait l’objet de remplois fréquents du fait de sa très bonne conservation. Une datation réalisée sur de tels charbons, qui date évidemment l’abattage de l’arbre, a donc toutes les chances de dater un état de beaucoup antérieur à la construction du bâtiment.

Datations pour le site de Mesḥāla Māryām

Datations pour le site de Mesḥāla Māryām

Datations pour le site de Gabriel

Datations pour le site de Gabriel

Notes

1 Les datations effectuées par le laboratoire de Lyon sont consultables en ligne sur la base de données BANADORA : http://www. archeometrie.mom.fr/banadora/index.php

2 Les échantillons LY-10195 et LY-10238 avaient été précédemment publiés et commentés par Hirsch & Fauvelle-Aymar, 2002 : 329.

3 Bronk Ramsey, 2009 ; courbe de calibration INTCAL 09.

4 « Old Wood Effect » désigne le fait que dater un échantillon provenant du duramen (« bois de cœur ») de l’arbre revient à dater la période de formation du cœur, qui peut être antérieure de plusieurs décennies à plusieurs siècles à la mort de l’arbre. On peut minimiser cet effet en prélevant les échantillons dans l’aubier (partie périphérique) et/ou en prélevant des bois à faible longévité. Mais le site archéologique ne laisse pas toujours cette possibilité.

Table des illustrations

Titre Datations pour le site de Mesḥāla Māryām
URL http://books.openedition.org/cfee/docannexe/image/886/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Titre Datations pour le site de Gabriel
URL http://books.openedition.org/cfee/docannexe/image/886/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 75k

© Centre français des études éthiopiennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540