Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gabriel, une église médiévale d’Éthiopie

 | 
Marie-Laure Derat
, 
Anne-Marie Jouquand

Les auteurs

Texte intégral

1Deresse Ayenachew est assistant professor au département d’histoire et gestion du patrimoine de l’université de Dabra Berhan en Éthiopie.

2Régis Bernard est topographe à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Poitiers. Il a effectué de nombreuses missions en Éthiopie et dans la Corne de l’Afrique (Somaliland, Djibouti).

3Frédéric Champagne est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Tours.

4Kristell Chuniaud est archéologue et céramologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Clermont-Ferrand.

5Marie-Laure Derat est historienne, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), affectée au Centre français des études éthiopiennes (CFEE, USR 3137-IFRE 23, CNRS, ministère des Affaires étrangères) depuis 2008.

6Bernard Farago-Szekeres est anthropologue physique à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Poitiers.

7François-Xavier Fauvelle-Aymar est historien, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ancien directeur du Centre français des études éthiopiennes (CFEE) de 2006 à 2009, il est membre du laboratoire TRACES (UMR 5608, CNRS et université de Toulouse-le-Mirail) à Toulouse et Honorary research fellow à la School of Geography, Archaeology and Environmental Studies de l’université du Witwatersrand à Johannesburg.

8Emmanuel Fritsch est liturgiste, chercheur associé au Centre français des études éthiopiennes (CFEE, USR 3137-IFRE 23, CNRS, ministère des Affaires étrangères), Addis Abeba.

9Stéphan Hinguant est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Cesson-Sévigné, et membre du Centre de recherches en archéologie, archéosciences, histoire (UMR 6566, CNRS et université de Rennes).

10Bertrand Hirsch est historien, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ancien directeur du Centre français des études éthiopiennes (CFEE) de 1997 à 2001, il est membre du Centre d’études des mondes africains (UMR 8171, CNRS et université Paris 1).

11Anne-Marie Jouquand est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Tours, et membre du laboratoire Archéologie et Territoires (UMR 6173 CITERES, CNRS et université de Tours).

12Pascal Lotti est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Toulouse.

13Bertrand Poissonnier est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Pessac. Il a séjourné en Éthiopie de 1998 à 2000 comme chercheur détaché auprès de l’Authority for Research and Conservation of the Culture Heritage (ARCCH), et a effectué de nombreuses missions de recherche et d’archéologie préventive dans ce pays.

© Centre français des études éthiopiennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540