Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La culture Shay d’Éthiopie (Xe-XIVe siècles)

 | 
François-Xavier Fauvelle-Aymar
, 
Bertrand Poissonnier

Les auteurs

Texte intégral

1 Jean-Renaud Boisserie est paléontologue, chargé de recherche CNRS à l’Institut de paléoprimatologie, paléontologie humaine : évolution et paléoenvironnements (iPHEP) de l’université de Poitiers, précédemment affecté au Centre français des études éthiopiennes à Addis Abeba (2009-2011). Spécialiste de l’évolution des grands mammifères africains du Cénozoïque, il dirige une mission de recherche dans la basse vallée de l’Omo en Éthiopie (Omo Group Research Expedition) visant à comprendre l’impact de l’évolution environnementale sur celle des hominidés anciens.

2 François Briois est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Toulouse. Il est membre du laboratoire TRACES (UMR 5608, CNRS, université Toulouse-Le Mirail) à Toulouse.

3 Marie-Laure Derat est chargée de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ancien membre du Centre français des études éthiopiennes (CFEE) à Addis Abeba, elle est actuellement rattachée au Centre d’étude des mondes africains (CEMAf-Paris). Elle est historienne, spécialiste de l’Éthiopie chrétienne médiévale.

4 Jean-Baptiste Eczet est doctorant en anthropologie à l’École pratique des hautes études, Paris, et rattaché au Centre d’études des mondes africains, Ivry. Depuis 2006, il conduit sa recherche doctorale portant sur l’esthétique et ses implications politiques auprès des Mursi dans la basse vallée de l’Omo. Une étape de sa recherche fut exposée au Musée national d’Addis Abeba en avril 2010.

5 Bernard Farago-Szekeres est archéo-anthropologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

6 François-xavier Fauvelle-aymar est historien. Directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et ancien directeur du Centre français d’études éthiopiennes (ministère des Affaires étrangères et CNRS), il est membre du laboratoire TRACES (UMR 5608, CNRS, université Toulouse-Le Mirail) à Toulouse et « Honorary Research Fellow » au GAES, université du Witwatersrand, Johannesburg (Afrique du Sud). Email : fx.fauvelle@yahoo.fr

7 Habtamu Tesfaye est lecturer au département d’archéologie de l’université d’Addis Abeba. Il a participé à une mission sur le site de Ketetiya en tant qu’expert de l’Authority for Research and Conservation of the Cultural Heritage.

8 Bertrand Hirsch est professeur d’histoire de l’Afrique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ancien directeur du Centre français d’études éthiopiennes (ministère des Affaires étrangères et CNRS) de 1997 à 2001, il est membre du laboratoire CEMAF (CNRS et université Paris 1).

9 Aurèle Letricot est historienne de l’art. Elle a participé à une mission en Éthiopie en 2008 et a co-écrit plusieurs articles sur le sujet.

10 Beatrix Midant-reynes, directrice de recherche au CNRS, est directrice de l’Institut français d’archéologie orientale du Caire (IFAO).

11 Bertrand Poissonnier est archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et membre du laboratoire TRACES (UMR 5608, CNRS, université Toulouse-Le Mirail) à Toulouse. Il a séjourné en Éthiopie de 1998 à 2000 comme chercheur détaché auprès de l’Authority for Research and Conservation of the Cultural Heritage, et a effectué de nombreuses missions de recherche et d’archéologie préventive dans ce pays. Email : poiskay@gmail.com

© Centre français des études éthiopiennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540