Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

N’yũhũ, les Indiens Otomis

 | 
Jacques Galinier

Annexes

Annexe VI. Une histoire de nahuales

San Lorenzo Achiotepec

Texte intégral

  • 1 Le "nahual" (puni ou tøpuni) est souvent confondu avec le jaguar, zate ("mangeur de vie").

1Le thème du nahual voleur de femmes est au centre de la mythologie otomi. Cette histoire, dont chaque village nous renvoie l'écho, prend sa place dans la stratégie du contrôle social occulte, qui véhicule, par des récits édifiants, les fantasmes qui pèsent sur les relations sociales, autour de la femme en particulier.1

21 - numãkhãmbu mãnda hpa

3Autrefois autre jour

42 - númu bui puni

5quand vivre "nahual"

63 - mi bui n'da tøpuni

73e pers.passé vivre un "nahual"-mâle

84 - ya nu ra tøpuni mi yo a'na

9alors un le "nahual"-mâle 3e pers. passé cheminer dit-on

105 - ya pi ho n'da šisu puya

11Alors 3e pers.passé simple aimer une femme alors

126 - yoti puya pę šisu hĩnki nde

13demander alors mais femme nég.-vouloir

147 - pi mba tehe

153e pers.passé simple aller eau

168 - nubu kha ra ‘yũ

17quand sur le chemin

189 - pi pumpø ra tøpuni

193e pers.passé simple sortir le "nahual"-mâle

2010 - pi tũš puya ra šisu

213e pers.passé simple enlever alors la femme

2211 - yatho pi tũš ra sisu

23loin 3e pers.passé simple enlever la femme

2412 - kha ra nku zate

25dans la maison jaguar

2613 - pi ziš ra šisu

273e pers.passé simple emporter la femme

2814 - mba nubu kha ra nku zate

29aller où dans la maison jaguar

3015 - nu pi bui ra tøzate

31et 3e pers. passé simple vivre le jaguar-mâle

3216 - pi korpu kha ra nku zate

333e pers.passé simple entraîner dans la maison jaguar

3417 - hinki sɔ ta puni

35nég.-pouvoir 3e pers.futur sortir

3618 - ya nu ra tøzate mi honba

37alors ce le jaguar-mâle 3e pers.passé chercher

38ta si

393e pers.passé manger

4019 - mi honba tonãni ra phani

413e pers.passé chercher pierre-chaux viande de cerf

4220 - kø s'utti kø ntãni

43viande porc viande vache

4421 - kɔtho pi khapu ke pi

45tout 3e pers.passé avoir que 3e pers.passé

46Si ra šisu puya

47manger la femme alors

4822 - ya n'da ku n'da

49alors un après un

5023 - ya šisu mi nte

51alors femme 3e pers.passé vieillir

5224 - ya pi zøn n'da hpa puya na

53alors 3e pers.passé simple arriver un jour alors dit-on

5425 - mba h zate puya na

55aller revenir jaguar alors dit-on

5626 - mba tũ s'i

57aller emporter

5827 - pi n'yẽ pu nu'bu pi zitsi

593e pers.passé simple retourner alors où 3e pers.passé simple enlever

6028 - nu a ra šisu pi zø puya

61celle-ci la femme 3e pers.passé arriver simple alors

62kha ra nku

63dans la maison

  • 2 Les femmes emportées par les "nahuales" sont tenues au secret.

6429 - hinki so tì n'yã2

65nég: pouvoir 3e pers. présent parler

6630 - pi za puya pi n'yã

673e pers.passé manger simple alors 3e pers.passé parler

6831 - pi mã nu bę ši tørpe

693e pers.passé dire ce que 3e pers.passé accomplir

7032 - Ke kepu kha ra nku zate

71de là donc dans la maison jaguar

7233 - ya nu ’a pi zi ra šisu

73alors ce que 3e p.passé manger la femme

7434 - ke nu si tørpe

75de que 3e pers. passé faire

7635 - pi mã puya

773e p.passé parler alors

7836 - ennã m i bui kɔ

79dire 3e pers. passé vivre moi

8037 -mi zi kɔ tonãni pi

813e p.passé manger moi pierre-chaux 3e pers.passé

82zi kɔphani

83manger moi viande de cerf

8438 - kø ra suti kø ntãni

85viande de porc viande vache

8639 - kɔtho m i khabu

87tout 3e pers. passé avoir

8840 - nu pi mã a puya šisu

89ce 3e pers.passé simple parler et alors femme

9041 - bę ši tørpe

91que 3e pers. passé faire

  • 3 La mort brutale conclut tous les mythes de transgression d'un interdit.

9242 - bęš pi tũ3

93immédiatement 3e pers. passé mourir

94Traduction libre :

95Autrefois vivait un "nahual". C'était un "nahual". Un jour, le "nahual" rencontra sur son chemin une femme dont il s'éprit. Il lui demanda d'être son épouse mais la femme refusa. Quelque temps après, alors qu'elle allait chercher de l'eau, surgit de nouveau le "nahual" qui l'enleva. Il l'emporta très loin, jusqu'à la maison où "il vivait. Il l'entraîna à l'intérieur et la garda prisonnière. Chaque jour, le "nahual" allait lui chercher de la nourriture, de la chaux, de la viande de cerf, de porc, de vache, tout ce qu'il trouvait de meilleur, et l'offrait à la femme. Au fil des ans, la femme vieillissait. Le jour vint où le "nahual" ramena la femme là où il l'avait enlevée. Elle put revenir à sa maison, avec toutefois l'interdiction de révéler ce qui lui était arrivé. Pourtant, elle se mit à raconter tous les événements qui lui étaient survenus dans la maison du "nahual". Elle dit : "Là où je vivais, je mangeais de la chaux, de la viande de cerf, de porc, de vache, toutes sortes de nourritures". Quand elle eut fini de faire le récit de son aventure, elle mourut brutalement.

Notes

1 Le "nahual" (puni ou tøpuni) est souvent confondu avec le jaguar, zate ("mangeur de vie").

2 Les femmes emportées par les "nahuales" sont tenues au secret.

3 La mort brutale conclut tous les mythes de transgression d'un interdit.

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 1979

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter