Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Inquisition et société au Mexique

 | 
Solange Alberro

Annexes. Premiere partie

Texte intégral

Edit de foi contre les livres interdits, de 1621. On appréciera l’insolite fantaisie décorative qui agrémente la première lettre du document, de corps très dévoilés, contrairement à la sobriété coutumière ; le thème se prête sans doute à d’étranges rêveries... AGN, Inquisición, vol. 289, exp. 13.

APPENDICE I.1

INQUISITEURS ET PROCUREURS (1571-1679)

APPENDICE I.2

COMMISSAIRES (1571-1695)

1Prénom et nom du commissaire

2Date de nomination

3Lieu de naissance : E (Espagne), M (Mexique), G (Guatemala), P (Portugal)

4Juridiction

5Ordre religieux : OSA (augustin), OCD (carmélite), OP (dominicain), OFM (franciscain), SJ (jésuite), SEC (séculier), O de M (mercédaire)

6Numéro de la référence où il est fait mention du commissaire

REFERENCES

7Archivo General de la Nación, Riva Palacio, tome III, doc. 2, Instrucción que han de guardar los comisarios del Santo Oficio de la Inquisición en las causas y negocios de fe.

8Joaquín García Izcabalceta, Bibliografía mexicana del siglo xvi, México 1886. Commentaire à la Relación de las exequias de Felipe II par le docteur Ribera Flores, México 1600.

9Fernando Ortiz, Historia de una pelea cubana contra los demonios, Editorial de Ciencias Sociales, La Havane 1975, p. 397.

10Boletín del Archivo General de la Nación, vol. 6, No. 2, pp. 207-262.

11José Toribio Medina, Historia del tribunal de la Inquisición en México, Ediciones Fuente Cultural, México 1952, p. 92.

12Corsarios franceses e ingleses en la Inquisición de la Nueva España, Imprenta Universitaria, México 1945, p. 29.

13France Scholes, “Problems in the Early Ecclesiastical History of New Mexico”, New Mexico Historical Review, 1932, vol. XII, pp. 50, 53, 66.

14Boletín del Archivo General de la Nación, México 1956, vol. XXVII, No. 2, pp. 335-361.

15AGN, Indiferente general, liste partielle du personnel du Saint-Office, sans pagination.

16AGN, Inquisición, 1656, vol. 460 en entier, procès contre Domingo Márquez.

17AGN, Real Fisco, 1654, vol. 36, exp. 4, ff. 5-10.

APPENDICE I.3

FAMILIERS DE L’INQUISITION - VILLE DE MEXICO, 1571-1646

18Colonne 1 : date de la nomination

19Colonne 2 : origine du familier, E (Espagnol), C (ercole), A (autres origines)

20Colonne 3 : * (chevalier d’un ordre militaire)

21Colonne 4 : E (encomendero), C (commerçant), M (majorat)

22Colonne 5 : * (détenteur d’une charge publique)

23Colonne 6 : numéro des références qui font état de données relatives à ce familier

REFERENCES

24Archivo General de la Nación, México, Inquisición

251. vol. 1-A, exp. 56

262. vol. 60, exp. 2

273. vol. 60, exp. 3

284. vol. 61, exp. 8

295. vol. 62, exp. 9

306. vol. 63, exp. 9

317. vol. 64, exp. 2

328. vol. 64, exp. 4

339. vol. 64, exp. 5

3410. vol. 65, exp. 16

3511. vol. 189, exp. 9

3612. vol. 192, exp. 1

3713. vol. 192, exp. 2

3814. vol. 192, exp. 6

3915. vol. 193, exp. 4

4016. vol. 195, exp. 8

4117. vol. 195, exp. 9

4218. vol. 196, exp. 1

4319. vol. 197, exp. 3

4420. vol. 198, exp. 2

4521. vol. 199, exp. 3

4622. vol. 199, exp. 5

4723. vol. 199, exp. 6-A

4824. vol. 199, exp. 9

4925. vol. 200, exp. 13

5026. vol. 202, exp. 4-B

5127. vol. 203, exp. 2

5228. vol. 203, exp. 6

5329. vol. 204, exp. 6

5430. vol. 205, exp. 1

5531. vol. 205, exp. 6

5632. vol. 220, exp. 5

5733. vol. 221, exp. 7

5834. vol. 221, exp. 11

5935. vol. 251

6036. vol. 282, exp. 2

6137. vol. 286, exp. 8

6238. vol. 298, f. 311

6339. vol. 307, exp. 17

6440. vol. 309, exp. 8

6541. vol. 314, exp. 4

6642. vol. 318, exp. 2

6743. vol. 324, exp. 3

6844. vol. 331, f. 15

6945. vol. 346, exp. 6

7046. vol. 347, f. 126

7147. vol. 349, exp. 6, f. 245

7248. vol. 351, f. 470

7349. vol. 352, f. 1

7450. vol. 359, f. 1

7551. vol. 359, f. 250

7652. vol. 364, exp. 1

7753. vol. 364, exp. 5

7854. vol. 367, exp. 2, f. 285

7955. vol. 370, f. 379

8056. vol. 370, exp. 11

8157. vol. 374, f. 476

8258. vol. 375, sans p.

8359. vol. 377, exp. 21

8460. vol. 379, f. 399

8561. vol. 383, exp. 1

8662. vol. 397, exp. 1

8763. vol. 405, exp. 5

8864. vol. 417, exp. 3

8965. vol. 417, exp. 4

9066. vol. 417, exp. 5

9167. vol. 417, exp. 6

9268. vol. 417, exp. 9

9369. vol. 418, exp. 11

9470. vol. 419, f. 154

9571. vol. 464, f. 34

9672. vol. 476, exp. 1

9773. vol. 481, exp. 1

9874. vol. 482, f. 317

9975. vol. 483, f. 377

10076. vol. 489, f. 499

10177. vol. 495, f. 136

10278. vol. 495, f. 272

10379. vol. 499

10480. vol. 499, f. 151

10581. vol. 509, exp. 1

10682. vol. 591, f. 596

10783. vol. 648, f. 308

10884. vol. 659, exp. 1

10985. vol. 659, exp. 3

11086. vol. 679, exp. 4, f. 353

11187. Année 1600, exp. 10

11288. vol. 1507, exp. 5

113Archivo General de la Nación, Real Fisco de la Inquisición

11489. vol. 14, exp. 7, ff. 83-88

11590. vol. 14, exp. 8, ff. 89-173

11691. vol. 21, exp. 4, ff. 222-273

11792. vol. 29, exp. 2, ff. 19-21

11893. vol. 36. exp. 18, ff. 34-35

11994. vol. 36, exp. 38, ff. 131-133

12095. vol. 37, exp. 13, ff. 311-351

12196. vol. 42, exp. 2, ff. 17-21

12297. vol. 42, exp. 9, ff. 150-161

12398. vol. 56, exp. 4, ff. 231-271

124Boletín del Archivo General de la Nación

12599. vol. XII, No. 2, p. 268

126100. vol. XII, No. 2, p. 268

127101. vol. XIII, No. l, p. 187

128102. vol. XIII, No. 2, p. 222

129103. vol. XIII, No. 2, p. 246.

130104. vol. XIII, No. 4, p. 363

131105. vol. XIII, No. 4, p. 642

132106. vol. XIV, No. 3, p. 427

133107. vol. XIV, No. 4, p. 608

134108. vol. XIV, No. 4, p. 609

135109. vol. XXVII, No. 3, p. 425

136110. vol. XXVII, No. 4, p. 730

137111. Archivo General de la Nación, Virreyes, 1664 y 1665, 79v-80, 80v. Cité par S. Zavala et M. Castelo dans Fuentes para la historia del trabajo en Nueva España, Fondo de Cultura Económica, México 1945, vol. VIII, p. 71.

138Archivo General de la Nación, Hacienda

139112. Leg. 599, exp. 2, ff. 4-5

140113. Leg. 599, exp. 2, ff. 16-17

141114. Leg. 791, exp. 2, ff. 4-5 et 18 verso

142Archivo Histórico de Hacienda, Secretaría de Hacienda y Crédito Público, México 1945

143115. vol. IV, p. 24

144116. vol. IV, p. 30

145117. vol. IV, p. 85

146Archivo General de la Nación, Vínculos

147118. vol. IV, No. 1, ff. 151-174

148119. vol. 56

149120. vol. 247, ff. 39-70

150Índice del personal de la Inquisición, Archivo General de la Nación, Indiferente general

151121. Letra E, leg. 1

152122. Letra F, leg. 2

153123. Letra G, leg. 2

154124. Letra J, leg. 2

155125. Letra L, leg. 2

156126. Letra M, leg. 1

157127. Letra M, leg. 2

158128. Letra P, leg. 2

159Actas de Cabildo

160129. vol. 8, 29 août 1572

161130. vol. 8, ler janvier 1573

162131. vol. 25, p. 17, 5mai 1623

163G. Guijo, Diario, Colección de escritores mexicanos, Manuel Porrúa, México 1947

164132. Tome I, p. 8

165133. vol. I, p. 19

166134. vol. I, p. 28

167135. vol. I, p. 29

168136. vol. I, p. 33

169137. vol. I, p. 35

170138. vol. I, p. 37

171139. vol. I, p. 38

172140. vol. I, p. 74

173141. vol. I, p. 78

174142. vol. I, p. 92

175143. vol. I, p. 96

176144. vol. I, p. 131

177145. vol. I, p. 165

178146. vol. I, p. 182-183

179147. vol. I, p. 184

180148. vol. I, p. 192

181149. vol. I, p. 247

182150. vol. 1, p. 262

183151. vol. I, p. 263

184152. vol. II, p. 10

185153. vol. II, p. 40

186154. vol. II, p. 55

187155. vol. II, p. 58

188156. vol. II, p. 74

189157. vol. II, p. 90

190158. vol. II, p. 97

191159. vol. II, p. 113

192160. vol. II, p. 115

193161. vol. II, p. 124

194162. vol. II, p. 127

195163. vol. II, p. 143

196164. vol. II, p. 147

197165. vol. II, p. 185

198166. vol. II, p. 216

199167. vol. II, p. 225

200Antonio de Robles, Diario de sucesos notables, Colección de escritores mexicanos, Manuel Porrúa, México 1946

201168. vol. I, p. 8

202169. vol. I, p. 26

203Guillermo S. Fernández de Recas, Mayorazgos de la Nueva España, Universidad Nacional Autónoma de México, México 1965

204170. P. 19

205171. P. 25

206172. P. 77

207173. P. 116

208174. P. 263

209175. P. 266

210176. P. 278

211177. PP. 325-326

212178. P. 329

213179. P. 330

214180. P. 380

215Guillermo S. Fernández de Recas, Aspirantes americanos a cargos del Santo Oficio, Manuel Porrúa, México 1956

216181. P. 87 (voir Simón de Haro)

217182. P. 108 (voir Ortes de Velasco)

218183. P. 110 (voir Fray Francisco de Pareja)

219184. P. 118 (voir Rivera Juan)

220185. P. 131 (voir Valdez)

221Guillermo Lohmann Villena, Los americanos en las órdenes nobiliarias, Madrid 1946, 2 vol.

222186. P. 18, doc. 20

223187. P. 23, doc. 25

224188. P. 58, doc. 69

225189. P. 151, doc. 173

226190. P. 302, doc. 353

227191. P. 309, doc. 360

228192. P. 424, doc. 503

229Cayetano Reyes García, Indice y extractos de los protocolos de la notaría de Cholula (1590-1600), Instituto Nacional de Antropología e Historia, México 1973

230193. P. 113, doc. 421, cuad. 5, f. 126 recto verso

231194. PP. 451-453, doc. 1586

232195. P. 503, doc. 1651

233196. P. XIII

234Robert Sydney Smith, Los consulados de comerciantes en Nueva España, Instituto Mexicano de Comercio Exterior, México 1976

235197. P. 46

236198. P. 51

237199. Luis Páez Brotchie, La Nueva Galicia a través de su viejo archivo judicial, Antigua Librería Robredo, México 1940, p. 32.

238François Chevalier, La formation des grands domaines au Mexique, Institut d’Ethnologie, Paris 1952

239200. P. 192

240201. P. 207

241202. PP. 396-397

242203. PP. 398-399

243Pedro López de Villaseñor, Cartilla vieja de la nobilísima ciudad de Puebla, Imprenta Universitaria, México 1961

244204. P. 380

245205. P. 393

246Silvio Zavala et María Castelo, Fuentes para la historia del trabajo en Nueva España, Fondo de Cultura Económica, México 1945

247206. vol. IV, p. 338

248207. vol. VI, p. 331

249208. vol. VI, p. 335

250209. vol. VI, pp. 400-410, 507

251210. vol. VII, pp. 65, 103, 170, 180

252Francisco del Paso y Troncoso, Epistolario de la Nueva España (1505-1818), Antigua Librería Robredo, México 1940

253211. vol. IX, p. 3

254212. vol. IX, p. 14

255213. vol. IX, p. 123

256214. vol. X, pp. 198, 202, 217-218, 232-233

257215. vol. XII, p. 131

258216. vol. XIII, p. 4

259217. vol. XIII, pp. 37-40

260218. vol. XIII, p. 39, 40 et 42

261219. vol. XIII, p. 45

262220. vol. XIV, p. 94

263Louisa S. Hoberman, “Merchants in Seventeenth Century, Mexico City”, Hispanic American Historical Review 1977

264221. vol. 57, No. 3, p. 482

265222. vol. 57, No. 3, p. 484

266223. vol. 57, No. 3, p. 485

267224. vol. 57, No. 3, p. 490

268225. vol. 57, No. 3, p. 495

269Diego Pérez de Luxán, Expedition into New Mexico made by Antonio de Espejo, 1582-1583, The Quivira Society, Los Angeles 1929

270226. P. 28

271227. P. 40

272228. Conway, G.R.G., “Antonio de Espejo, as a Familiar of the Mexican Inquisition, 1572-1578”, New Mexico Historical Review, 1931, vol. 5, pp. 1-20.

273229. Genaro García, Tumultos y rebeliones acaecidos en México, Librería Vda de Ch. Bouret, México 1907, p. 24.

274230. Manuela Cristina García Bernal, Yucatán, población y encomienda bajo las Austrias, Consejo superior de investigaciones científicas, Madrid 1979 ; et Archivo General de Indias, Contratación, Lista de criados del conde de Monterrey, 1595.

275231. Archivo General de Indias, Contratación, Lista de criados del conde de Monterrey, 1595.

276232. Richard Everett Boyer, La gran inundación (1622-1638), SepSetentas, México 1975, p. 98, note 46.

277233. William B. Taylor, Landlord and Peasant in Colonial Oaxaca, Stanford University Press, 1972, p. 218.

278Enrique Méndez Martínez, Indice del ramo de tierras del estado de Puebla, Instituto Nacional de Antropología e Historia, México 1979

279234. Doc. 453 et 1185

280235. Doc. 1144 et 1145, vol. 2762, exp. 10, 14.

281236. Eduardo Enrique Ríos, Felipe de Jesús, el Santo Criollo. Vidas mexicanas. Ediciones Xóchitl, México 1943, pp. 17-20, 28.

282Silvio Zavala, Ordenanzas del trabajo, siglos xvi y xvii, Editorial Elede, México 1947

283237. P. 133

284238. P. 167

285239. P. 226

286240. P. 246

287241. P. 277

288Ramón López Lara, El obispado de Michoacán en el siglo xvii, Fimax, Morelia 1973

289242. PP. 56, 174

290243. P. 167

291Legislación del trabajo en los siglos xvi, xvii y xviii, DAPP, México 1938

292244. P. 28

293245. PP. 100-105

294246. Alfonso Junco, Inquisición sobre la Inquisición, Editorial Jus, México 1967, p. 129.

295247. Antonio Domínguez Ortiz, “La concesión de naturalezas para comerciar en Indias durante el siglo xvii”, Revista de Indias 76, año XIX, Madrid, abril-junio 1959.

296248. Jonathan I., Israel, Race, Class and Politics in Colonial Mexico, 1610-1670, Oxford University Press, 1975, pp. 235, 236, 240, 242, 248, 256.

297249. Julio Jiménez Rueda, Don Pedro Moya de Contreras, primer inquisidor de México, Ediciones Xóchitl, México 1944, p. 45.

298250. Estudios de historia novohispana, Universidad Nacional Autónoma de México, vol. III, p. 168.

299J. Toribio Medina, Historia del tribunal del Santo Oficio de la Inquisición en México, Ediciones Fuente Cultural, México 1952

300251. P. 394

301252. P. 395

302253. Atanasio C. Saravia, Apuntes para la historia de la Nueva Vizcaya, Universidad Nacional Autónoma de México, 2 vol. , México 1978, vol. 1, pp. 201-205.

303254. Índice del archivo del juzgado general de bienes de difuntos de la Nueva Galicia. Siglos xvi y xvii, Instituto Nacional de Antropología e Historia, Guadalajara 1978, p. 32, doc. 155 et 157.

304255. Gonzalo Gómez de Cervantes, La vida económica y social de Nueva España, Antigua Librería Robredo, México 1944, p. 63.

305256. Cartas recibidas de España por Francisco Cervantes Salazar, Edición de F. García Pimentel, Antigua Librería Robredo, México 1945, pp. 23, 100.

306José Ignacio Dávila Garibi, La sociedad de Zacatecas en los albores del régimen colonial, Antigua Librería Robredo, México 1939, Genealogía

307257. No. 8

308258. No. 8

309259. Guillermo Lohmann Villena, Les Espinosa, une famille d’hommes d’affaires en Espagne et aux Indes à l’époque de la colonisation, SEVPEN, Paris 1968.

310Félix Osores, “Alumnos distinguidos del colegio de San Pedro, San Pablo y San Ildefonso de México”, première partie. In Documentos inéditos o muy raros para la historia de México, publiés par Genaro García, No. 60, Manuel Porrúa, México 1975

311260. P. 689

312261. P. 755

313Cartas de Indias, Ministerio de Fomento, Madrid, 1877 y Secretaría de Hacienda y Crédito Público, México 1980

314262. PP. 183, 270-274, 860

315263. PP. 299, 771

316264. PP. 339, 759

317Dominic A. Nwasike, Mexico City Town Government 1590-1650. A Study in Aldermanic Background and Performance, Ph. Thesis, University of Wisconsin, 1972

318265. PP. 62, 219

319266. PP. 85, 215

320267. P. 210

321268. P. 212

322269. P. 215

323270. P. 217

324271. P. 219

325Aurora Flores Oléa de Masiña, “El Cabildo de la ciudad de México en la primera mitad del siglo xvii”, thèse de licence, Facultad de Letras, Universidad Nacional Autónoma de México, 1969

326272. P. 53

327273. PP. 54-55

328274. PP. 55, 82

329275. P. 81

330276. P. 82

331277. P. 96

332278. P. 168

333279. P. 313

APPENDICE I.4

QUALIFICATEURS 1571-1696

334Titre, prénom et nom du qualificateur : Com. gral (commissaire général), Lect. (lecteur), Proc. gral (procureur général), Prov. (provincial), Asp. théo. (aspirant au grade maître en théologie), Vic. prov. (vicaire provincial), Dr (docteur), Lic. (licencié)

335Date de nomination

336Ordre religieux ou séculier : OSA (augustin), OP (dominicain), OFM (franciscain), SJ (jésuite), O de M (mercédaire), SEC (séculier)

337Référence d’où provient l’information : 1 (Boletín del Archivo General de la Nación, tome XXVI, No. 3, pp. 489-518, México juillet - août - septembre 1955), 2 (AGN, Indiferente General, liste partielle du personnel du Saint-Office, sans classification)

APPENDICE I.5

CONSULTEURS 1571-1676

338Titre, prénom et nom du consulteur

339Année de nomination

340Fonction (pour celles qui ne sont pas traduisibles en français, voir Amalric Jean-Pierre, Bartolomé Bennassar, Joseph Pérez et Emile Temime, Lexique historique de l’Espagne, A. Collin, Paris 1976.

341Origine et ordre militaire

342Référence d’où provient l’information

REFERENCES

  1. Boletín del Archivo General de la Nación, México avril-mai 1955, tome XXVI, No. 2, pp. 306-315.
  2. AGN, Indiferente general, liste partielle du personnel du Saint-Office, document sans classification.
  3. AGN, vol. 592, exp. 1.

APPENDICE I.6

EDITS DE FOI 1571-1698

APPENDICE I.7

AUTODAFES 1571-1699

REFERENCES

343Yolanda Mariel de Ibáñez, El tribunal de la Inquisición en México (siglo xvi), Universidad Nacional Autónoma de México, deuxième édition, México 1979.

344AGN, Inquisición, vol. 213, exp. 44.

345AGN, Inquisición, vol. 216, exp. 20.

346AGN, Riva Palacio, vol. 35, doc. 5, 6, 7, 16.

347AGN, Inquisición, vol. 275, exp. 5.

348AGN, Inquisición, vol 426, ff. 500-506.

349AGN, Inquisición, vol. 416, exp. 42.

350Gregorio M. de Guijo, Diario, 1648-1664, Editorial Porrúa, México 1953, 2 vol.

351Antonio de Robles, Diario de sucesos notables, 1665-1703, Editorial Porrúa, México 1946,3 vol.

352Genaro García, “La Inquisición en México”. In Documentos inéditos o muy raros para la historia de México, Editorial Porrúa, México 1974, vol. 58.

353Luis González Obregón, México Viejo, Editorial Patria, México 1966.

354José Toribio Medina, Historia del tribunal del Santo Oficio de la Inquisición en México, Ediciones Fuente Cultural, México 1952.

355Abecedario de los relajados, reconcialiados y penitenciados, Henry E. Huntington Library, San Marino, Californie.

APPENDICE I.8

Familles Sáenz de Manozca, Bonilla y Bastida

Edit de foi de 1620, contre “l’herbe ou racine nommée peyote”, à une époque où les pratiques de magie et l’usage des herbes d’origine indigène sont développés. AGN, Inquisición, vol. 289, exp. 12.

APPENDICE II. 1

CEDULE ROYALE DE FONDATION DU SAINT-OFFICE EN NOUVELLE-ESPAGNE

356Don Felipe, etc. — A vous, don Martin Enríquez, Notre vice-roi et capitaine général de la Nouvelle-Espagne et président de Notre Audience royale qui réside dans la ville de México, aux oidores de ladite Audience, au président et aux oidores de Notre Audience royale qui réside dans la ville de Santiago, de la province de Guatemala, et à vous, Nos oidores, alcaldes mayores de Notre Audience royale de la Nouvelle-Galice, province de Nouvelle-Espagne, avec tous les districts desdites Audiences et provinces, avec l’évêché et la province de Nicaragua, à tous Nos gouverneurs, corrégidors et alcaldes mayores et autres ministres de toutes les cités, villes et places d’icelles, aux Espagnols et aux Indiens naturels qui sont présentement et seraient pour un temps, et à chacun de vous à qui la présente viendrait à être montrée, ce qu’elle contient vous touchant ou pouvant vous toucher ; en quelque façon que, dans vos places et juridictions, vous puissiez être requis au vu de celle-ci ou de sa copie authentique, grâce et salut. Sachez que, considérant l’augmentation qui s’est ensuivie en matière de religion pour Notre sainte foi catholique, du fait de la découverte, de la conquête et nouveau peuplement de ces provinces ; et que, par providence et grâce divine, les naturels d’icelles, parmi les autres grands bénéfices qu’ils ont reçus, ont été éclairés pour connaître le véritable chemin de la doctrine évangélique ; et que chaque jour leur population s’accroît, comme on espère qu’elle continuera à s’étendre ; considérant la grandeur et l’excellence desdites provinces, et la grâce et le bénéfice singuliers dont Notre-Seigneur, dans sa pitié et miséricorde a usé dans ces temps avec les naturels d’icelles, leur donnant une claire connaissance de Notre sainte foi catholique, et qu’il est nécessaire d’observer un soin et une vigilance spéciale dans la conservation de la dévotion, le bon renom, réputation et renommée de ses habitants, Nos naturels qui, avec force, soins et peines, se sont efforcés d’augmenter la religion et d’exalter Notre sainte foi catholique dans ces régions, comme fidèles et catholiques chrétiens, naturels et véritables Espagnols ; et voyant que ceux qui se trouvent hors de l’obéissance et de la dévotion de la sainte Eglise catholique romaine, obstinément attachés à leurs erreurs et hérésies, cherchent toujours à pervertir et à écarter de Notre sainte foi catholique les fidèles et autres chrétiens, et travaillent avec une malice, une passion et un soin extrême à les attirer à leur croyance gâtée et à leur opinion, leur communiquant leurs fausses opinions et leurs hérésies, divulguant et répandant divers livres hérétiques, condamnés parce qu’ils sèment leurs opinions réprouvées et pernicieuses, comme on a vu qu’ils ont fait en ces temps dans d’autres provinces et royaumes étrangers, d’où il s’est ensuivi un grand dommage et préjudice pour Notre sainte foi catholique et d’autres scandales et mouvements incroyables ; et comme on a une connaissance et une expérience très sûre que le véritable remède à tous ces maux, dommages et inconvénients consiste à dévier et à exclure complètement la communication des personnes hérétiques et suspectes en ce qui est de la doctrine de Notre sainte foi catholique, châtiant et extirpant leurs erreurs et leurs hérésies avec toute la rigueur que prévoient les sacrés canons et les lois de Nos royaumes ; et que, par cette sainte voie, par clémence et grâce divine, Nos royaumes et seigneuries ont été nettoyés de toute erreur, et qu’on a évité cette peste et cette contagion, espérant de la divine miséricorde qu’on les en préservera dorénavant, en empêchant et remédiant au passage d’une si grande offense à la foi et à la religion chrétienne dans ces régions, où les habitants, Nos naturels ont donné et donnent un si bon exemple de leur christianisme et de leur dévotion, eux qui, nouvellement venus à la connaissance de la foi, se disposent avec une si grande docilité à être instruits et montrés dans la doctrine chrétienne ; afin d’éviter une telle honte et infamie à Nos sujets dans leur fidélité et leur loyauté, et que les naturels ne soient pervertis et écartés du sein de la sainte Eglise catholique romaine, par des erreurs et doctrines nouvelles, fausses et réprouvées des hérétiques : le révérendissime en Christ, père cardinal de Sigüenza, président de notre Conseil et inquisiteur apostolique général dans Nos royaumes et seigneuries, animé du zèle qui est le sien au service de Notre-Seigneur et au Nôtre et à l’exaltation de Notre sainte foi catholique, après en avoir longuement délibéré et avec l’accord des membres de Notre Conseil général de l’Inquisition et autres graves personnes de Notre Conseil, en avoir consulté avec Nous ; entendant être très nécessaire et opportun à l’augmentation et à la conservation de Notre foi catholique et religion chrétienne d’établir et d’installer dans lesdites provinces le Saint-Office de l’Inquisition : a ordonné et disposé qu’il en soit effectué et exécuté de la sorte, et il a décidé, afin de décharger Notre royale conscience et la sienne, de députer et de nommer comme inquisiteurs apostoliques contre l’hérétique dépravation dans lesdites provinces, les vénérables docteur Pedro Moya de Contreras, et le licencié Cervantes, et les officiers et ministres nécessaires pour l’usage et l’exercice du Saint-Office, lesquels sont personnes de lettres et droite conscience, idoines et fidèles dans leurs offices ; et il Nous a supplié de leur faire accorder le secours de Notre bras royal, comme il convient à un prince catholique jaloux de l’honneur de Dieu et du bénéfice de la république chrétienne, afin d’exercer librement ledit Saint-Office ; et Nous, pour ce qui est du service de Dieu, Notre-Seigneur, et de l’augmentation de Notre sainte foi catholique, désireux de l’extension et de l’exaltation de la religion chrétienne, et que lesdites provinces à Nous confiées par Dieu, restent, grâce à la faveur divine, libres et préservées de toute erreur d’hérésie ; et par le grand amour que Nous avons pour Nos naturels, leurs habitants, considérant combien il importe qu’en ces temps où cette contagion se répand, on prévienne un tel danger, et plus particulièrement dans lesdites provinces qu’on a veillé avec tant de soin à peupler de Nos sujets et de naturels non suspects ; d’où l’on espère un grand service de Dieu, Notre-Seigneur, l’augmentation de sa sainte et universelle Eglise, l’accroissement de culte divin et l’honneur et le bénéfice des habitants desdites provinces ; et pour toutes ces considérations, tenant cette sainte affaire pour celle qui nous touche le plus de toutes celles qui concernent la Couronne royale, Nous l’approuvâmes, et Notre volonté est que lesdits inquisiteurs, les officiers et les ministres soient secondés et honorés, comme la dignité et la qualité de l’office qui leur est confié le requiert ; c’est pourquoi Nous vous ordonnons à vous et à chacun d’entre vous, que chaque fois que lesdits inquisiteurs apostoliques s’en iront avec leurs officiers et ministres, faire et exercer n’importe où dans lesdites provinces le Saint-Office de l’Inquisition, vous les receviez, et chacun de vous les reçoive, eux, leurs ministres, officiers et les personnes qui les accompagnent, avec les honneurs et révérence qui leur sont dus, qui sont décents et convenables, considérant le saint ministère qu’ils s’en vont exercer ; que vous les logiez et fassiez loger, que vous les laissiez et leur permettiez d’exercer librement leur dit office ; et lorsque lesdits inquisiteurs vous le demanderont, vous ferez et prêterez le serment canonique qu’on doit habituellement prêter en faveur dudit Saint-Office ; et chaque fois qu’ils vous le demanderont, vous en feront la requête et vous admonesteront, vous leur donnerez et ferez donner l’aide et le secours de Notre bras royal, tant pour appréhender tout hérétique et suspect en matière de foi, que pour autre chose touchant et concernant le libre exercice dudit Saint-Office, qui, par droit canonique, de par son usage, ses coutumes et ses institutions, doit être faite et exécutée ; en outre, sur tous ceux que lesdits inquisiteurs, maintenant nommés et députés et qui le seraient un certain temps, dans l’exercice de leur office, viendraient à remettre au bras séculier, vous exécuterez les peines imposées de droit contre les condamnés, les relaps et les convaincus d’hérésie et d’apostasie ; et, afin que lesdits inquisiteurs, officiers et ministres qui le sont maintenant ou le seraient plus tard, puissent avec une plus grande liberté, faire et exercer ledit Saint-Office, Nous les plaçons eux et leurs parents, avec tous leurs biens et propriétés sous Notre protection, sauvegarde et royale défense, de telle sorte que personne, de manière directe ou indirecte, n’ose les troubler, leur nuire, faire ou permettre qu’on leur cause aucun mal, dommage ni aucun tort, sous peine de s’exposer aux sanctions qui attendent ceux qui manquent à la sauvegarde et à la sûreté de leur Roi et Seigneur ; et, si nécessaire, Nous ordonnons que cela soit publié et divulgué dans les lieux publics des cités, villes et places desdites provinces, car cela convient au service de Dieu, Notre-Seigneur, et à la bonne administration de Notre justice ; et telle est Notre volonté, et autrement, Nous Nous tiendrons pour fort desservi. Ville de Madrid, seizième jour du mois d’août, année de la naissance de Notre Sauveur, mille cinq cent septante. Nous, le Roi. Moi, Jerónimo de Zurita, secrétaire de Sa Catholique Majesté, l’ai fait écrire sur son ordre.

357Recopilación de leyes de los rey nos de las Indias, tomo I, libro I, título XIX, pp. 159 et 160.

APPENDICE II. 2

TEXTE SE REFERANT A LA PRISON PERPETUELLE

358Un document non classé, se trouvant dans le fonds Indiferente general (AGN), évoque les raisons qui présidèrent à l’établissement de la prison perpétuelle, au début du xviie siècle. Nous en citerons des extraits intéressants à plusieurs titres, comme on le verra :

... il est clair et de grande importance qu’après avoir admis les hérétiques à la réconciliation, on dispose d’une prison perpétuelle où ils soient instruits dans la sainte foi catholique et où il soit possible de veiller à ce qu’ils purgent les peines qui leur furent imposées ; car si l’on envoyait sur le champ en Espagne ceux qui sont admis dans le sein de l’Eglise, tout particulièrement les étrangers, on pourrait fort douter de leur conversion parce que, même si elle était sincère, n’étant pas bien solide, il leur serait très aisé de revenir à leurs erreurs, d’autant plus qu’ils se réuniraient avec d’autres personnes de leur nation, se voyant avec toute facilité pour retourner dans leur pays ; d’où il résulterait la perdition de ces âmes, outre le dommage qu’ils pourraient causer de par la connaissance qu’ils ont des ports de ces royaumes, où ils servent d’espions ; et l’on sait d’expérience que les juifs qu’on jette aux galères et qui doivent, après y avoir servi les années prescrites, être remis à l’Inquisition de Séville ou de Murcie, afin d’y purger leurs peines dans la prison perpétuelle, négocient avec les ministres de la justice royale qui les laissent aller, et s’en vont dans les juiveries d’Italie.
Considérant ces inconvénients, et le fait de tenir les réconciliés dans des couvents et des maisons particulières, ce qui entraînait des inconvénients non moins graves, puisqu’ils pouvaient alors se réunir en petits groupes pour judaïser secrètement, les couvents voyant en outre comme une lourde charge d’accueillir de semblables personnes, le Saint-Office s’entretint avec monsieur le comte de Monterrey de l’importance qu’il y aurait à disposer d’une prison perpétuelle où les réconciliés seraient sous la surveillance d’un geôlier, et visités par les inquisiteurs ; celui-ci accepta de fort bon gré, et donna de la caisse royale deux mille pesos pour aider à l’achat de la maison, somme dont Sa Majesté fit ensuite don à l’Inquisition, tellement il convenait de reclure les réconciliés ; et le nombre de ces derniers est tel qu’en aucune façon on n’aurait pu les placer de par la ville, et le Saint-Office a eu et a un si grand soin d’eux qu’on leur a assigné particulièrement des ecclésiastiques pour les instruire, leur administrer la confession et la communion aux trois grandes fêtes de l’année, le geôlier les emmène le dimanche et les jours de fête à la messe et au sermon, et s’ils s’avisaient de revenir aux erreurs qu’ils ont vomies — que Dieu les en garde — ils ne pourraient s’en cacher et on ne saurait craindre le mal qu’ils causeraient éventuellement à d’autres Espagnols, quelque simples qu’ils fussent, parce que l’habit pénitentiel qu’ils portent leur dit de se garder d’eux ; quant aux naturels, non seulement ils fuient ceux qui portent ces insignes, mais ils haïssent n’importe quel prisonnier de l’Inquisition, à tel point que lorsque d’aventure, on donne aux Indiens servant dans les prisons les restes de nourriture des prisonniers, bien qu’ils en aient besoin, il n’y a pas moyen de leur en faire manger ; ils s’écartent plutôt de celui qui veut les leur donner, disant que c’est du pain de juif ; et lors de l’autodafé de 1601, comme on avait condamné la mémoire et la réputation de quelques juifs, on mena de certaine église leurs ossements pour être livrés, avec leurs effigies, au bras séculier, les transportant dans les mantas de deux Indiens qui servent dans les prisons ; après les avoir déposés dans des cercueils, les Indiens ne voulurent plus de leurs mantas, parce qu’elles avaient touché les ossements de juifs, ils se crachèrent même dans les mains et se les lavèrent ; ils ne se marient pas avec eux, avec qui ils n’ont aucune espèce de communication... le motif principal des cé-dules était la juste crainte de Sa Majesté de voir les Indiens rejoindre les juifs et les suivre : mais on peut être satisfait sur ce point, car quiconque ayant été ici ne saurait en douter ; une bonne preuve en est l’absence d’un semblant d’affaire en ce sens à l’Inquisition, de sorte que cette partie fragile a été fortifiée par Dieu, par la répugnance et l’aversion à l’égard des juifs que nous constatons...

359Ce document, très probablement une lettre des inquisiteurs de México à la Suprême, fut écrit dans les premières années du xviie siècle, le comte de Monterrey ayant été vice-roi entre 1595 et 1603. Les nombreux réconciliés dont il est ici question sont les 24 judaïsants effectivement réconciliés lors de l’autodafé de 1596. Plusieurs points sont mis en valeur :

  1. Les sentences d’emprisonnement, de bannissement, de galères, ne sont pratiquement pas appliquées, car leur exécution constitue une charge pour le fisc, les couvents, les particuliers, la corruption faisant le reste. En fait, les condamnés par le Saint-Office s’arrangent le plus souvent pour gagner des pays étrangers où ils servent éventuellement d’espions, et ils finissent toujours par retomber dans l’hérésie.
  2. Les craintes qu’on pouvait nourrir en ce qui concerne une possible alliance des indigènes avec les juifs s’avèrent sans fondement, car les naturels éprouvent une véritable aversion à l’égard de ces derniers.
  • 1 Par exemple, la petite communauté métisse de Venta Prieta près de Pachuca : ses membres vivant dan (...)

360Tout ceci est exact, encore qu’il convienne de nuancer, car si les Indiens des villes, plus acculturés, sont violemment antisémites — quelle revanche que d’assister à la ruine d’une poignée d’individus appartenant aux groupes privilégiés, et d’apparaître alors du côté des bons chrétiens ! — certains, dans les provinces se laissèrent gagner par le prosélytisme de quelque judaïsant, et purent constituer de petites communautés qui subsistent encore en partie aujourd’hui1.

  • 2 AGN, Ramo Inquisición, vol. 271, exp. 1, Testificación de Duarte Rodríguez contra Manuel Gil, 1603

361Enfin, la construction de la prison perpétuelle ne résolut rien, personne n’étant en fait disposé à assurer l’entretien des prisonniers ad vitam aeternam ; d’où l’utilisation des locaux à des fins diverses, location des cachots à des délinquants, des fugitifs, etc. Quand d’aventure quelques condamnés s’y trouvèrent, nous savons qu’ils “menaient une vie absolument libre... et qu’ils continuaient à pratiquer leurs rites”...2

TABLEAU II.1

REPARTITION DES AFFAIRES EN NOUVELLE-ESPAGNE (1571-1700) (dénonciations, témoignages, procès...) suivant le type de délit

REPARTITION DES AFFAIRES EN NOUVELLE-ESPAGNE (1571-1700) (dénonciations, témoignages, procès...) suivant le type de délit

D’après AGN, Indice del ramo Inquisición, México

TABLEAU II.2

ACTIVITE DES TRIBUNAUX D’ESPAGNE ET DE MEXICO (xvie-xviie siècles)

ACTIVITE DES TRIBUNAUX D’ESPAGNE ET DE MEXICO (xvie-xviie siècles)

D’après les données fournies par Gustav Henningsen dans “El banco de datos del Santo Oficio. Las relaciones de causas de la Inquisición española (1550-1700)”, Boletín de la Real Academia de la Historia CLXXIV, Madrid 1977, p. 547 ; par Jean-Pierre Dedieu, “Les quatre temps de l’Inquisition”, dans Bartolomé Bennassar, L’Inquisition espagnole, xve-xvie siècles, Paris 1979, pp. 15-42 ; et par AGN, Riva Palacio, vol. 49.

TABLEAU II.3

DISTRIBUTION DES PROCES D’APRES, LES DELITS (1571-1700) EN ESPAGNE ET EN NOUVELLE-ESPAGNE

DISTRIBUTION DES PROCES D’APRES, LES DELITS (1571-1700) EN ESPAGNE ET EN NOUVELLE-ESPAGNE

1 D’après les données fournies par Gustav Henningsen dans “El banco de datos del Santo Oficio”, Boletín de la Real Academia de la Historia CLXXIV, Madrid 1977, pp. 547-570.
2 AGN, Index du ramo Inquisición, vol. 1 No. 6.
3 AGN, Riva Palacio, vol. 49.
4 Abecedario de los relaxados, reconciliados y penitenciados, Henry H. Huntington Library, San Marino, Californie.

TABLEAU II.4

DISTRIBUTION DES PEINES (1571-1700)

DISTRIBUTION DES PEINES (1571-1700)

D’après les données de l’Abecedario de los relaxados, reconciliados y penitenciados, Henry H. Huntington Library, San Marino, Californie.

Distribution des places à un autodafé célébré à Santo Domingo. Le condamné dont on lit la sentence se trouve sur une estrade au milieu de la nef, les autres se tiennent sur la droite, tandis que les assistants leur font face.
AGN Inquisición, vol. 707, f. 544 (1699).

FIGURE II. 1. Moyenne quinquennale du nombre d’affaires et de procès 1570-1700

FIGURE II. 1. Moyenne quinquennale du nombre d’affaires et de procès 1570-1700

FIGURE II.2. Moyennes quinquennales de la production d’argent et du pourcentage d’affaires à Zacatecas

FIGURE II.2. Moyennes quinquennales de la production d’argent et du pourcentage d’affaires à Zacatecas

FIGURE II.3. Moyenne quinquennale d’affaires et coefficient de variation intraquinquennale de la production d’argent à Zacatecas

FIGURE II.3. Moyenne quinquennale d’affaires et coefficient de variation intraquinquennale de la production d’argent à Zacatecas

FIGURE II.4. Moyenne quinquennale de la proportion d’affaires enregistrées à Veracruz et coefficient de variation intraquinquennale du tonnage

FIGURE II.4. Moyenne quinquennale de la proportion d’affaires enregistrées à Veracruz et coefficient de variation intraquinquennale du tonnage

FIGURE II.5. Moyenne quinquennale du pourcentage d’affaires à Puebla et coefficient de variation intraquinquennale de la dîme liquide

FIGURE II.5. Moyenne quinquennale du pourcentage d’affaires à Puebla et coefficient de variation intraquinquennale de la dîme liquide

FIGURE II.6. Procès et affaires d’hérésie

FIGURE II.6. Procès et affaires d’hérésie

FIGURE II.7. Procès et affaires pour délits religieux mineurs

FIGURE II.7. Procès et affaires pour délits religieux mineurs

FIGURE II.8. Procès et affaires pour blasphème

FIGURE II.8. Procès et affaires pour blasphème

FIGURE II.9. Procès et affaires pour reniement

FIGURE II.9. Procès et affaires pour reniement

FIGURE II. 10. Procès et affaires pour délits de type sexuel

FIGURE II. 10. Procès et affaires pour délits de type sexuel

FIGURE II.11. Procès et affaires pour bigamie

FIGURE II.11. Procès et affaires pour bigamie

FIGURE II. 12. Procès et affaires pour délits de sorcellerie et magie

FIGURE II. 12. Procès et affaires pour délits de sorcellerie et magie

FIGURE II. 13. Pourcentage de femmes par rapport au total des affaires

FIGURE II. 13. Pourcentage de femmes par rapport au total des affaires

Lettre d’amour d’un métis bigame à sa deuxième femme, l’Indienne Lucía. L’acculturation est sensible dans le costume féminin, le style de la missive qui commence par la formule “très magnifique dame...”. AGN Inquisición, vol. 100, f. 53 (1571).

362Nouveaux édifices du tribunal en 1655. Les terrasses sont précisément signalées, importantes, on le sait, pour les communications entre prisonniers et esclaves.
AGN, Real Fisco, vol. 27, f. 111.

APPENDICE III. 1

SURNOMS UTILISES PAR LES PRISONNIERS ENTRE 1642-1649 POUR COMMUNIQUER DANS LES PRISONS

3631. Ana Xuárez : Anarda

364Micaela Enríquez : l’Apothicaire, la Jarre

365Rafaela Enríquez : la Gitane, la Percluse

366Thomás Núñez de Peralta : Bergamote, Sucre

367Jorge Jacinto Bazán : Eau, Plein d’Eau, Zapote, le Camus, Souris

368Blanca Xuárez : Petite Colombe

369Beatriz Enríquez : la Blonde, Cigare

370Violante Xuárez : Bijoutière, Capuli

371Juana Enríquez : la Grosse, Roche, la Picadora

372Simón Váez Sevilla : Mai, Cacao

373Gaspar Xuárez : le Perclus

374Blanca Enríquez : le Paon

3752. Isabel del Bosque : Rocher

376María del Bosque : Amarilis

377Juana Rodríguez del Bosque : Atole

3783. Francisca Texoso : Celia, Malintzi

379Francisco Gómez Texoso : le Valencien

380Violante Texoso : Jasmin

381Clara Texoso : Violette

3824. Antonio Caravallo : Assiette

383Elena de Silva : Orange, le Perroquet

384Diego Gómez de Silva : Petites Amandes, Escargot

385Isabel de Silva : Iris, Courroie (son nom était aussi Isabel Correa)

3865. Diego Díaz : le Muletier

387Balthasar Díaz : Champurrado

388Ana Gómez : Toluca

389Inés Pereira : Oeuf, la Fleur de la Cannelle

3906. Leonor de Roxas : la Chocolatière, Socque de la Reine (El Chapín de la Reina, c’est-à-dire, l’aide pécuniaire apportée par le royaume de Castille lors d’un mariage royal), le Perroquet, la Boulangère

391Gonzalo Váez : Ocotepec

3927. Isabel Tinoco : Ecuelle, Musique

393Miguel Tinoco : Suce-Tabac

3948. Isabel de Campos : l’Amirale, la Jeune Fille

395Francisco de Campos : l’Ecuyer

3969. María Gómez : la Française, la Colombe

397Elle et son mari Treviño de Sobremonte : les Tisons

398Treviño de Sobremonte : le Montagnard, le Congo

399Leonor Núñez : la Maigre

400Francisco Blandón : le Pleurard

40110. Luis Pérez Roldán : l’Escargotier, le Moine

402Isabel Núñez, épouse de Pérez Roldán : l’Escargot, Petite Ecume

40311. Isabel Duarte de León : Angola, Atengo

404Juan Duarte : Veneur, Cédrat

40512. Antonio Váez Casteloblanco : le Temps, le Coq, Soleil Couchant

406Gonzalo Váez : le Jeune Homme

ISOLES

407Simón Fernández : Chèvre

408Antonio López de Orduña : Gros Mollets

409Pedro de Espinosa : le Prisonnier de la Cour

410Isabel de Huerta : la Rose

411Margarita de Rivera : la Fonçeuse, Perle

412Diego Correa : Pâmoison

413Gaspar Alfar : Sucre

414Isabel Antúñez : la Joueuse, Blague à Tabac

415Tome Gómez : Petate

416Diego Núñez Pacheco : Corde

417Simón López de Aguarda : Tasse

418Duarte de Torres : Charles Borromée

419Isabel Núñez : Oeillet (nous ne savons pas de laquelle il s’agit précisément)

420Jerónimo Núñez : Pois-Chiche

421Franciso López Díaz : Cigare

422Francisco Botello : Pilier, l’Aubergiste

423Juan Pacheco de León : Fenêtre

424Cardoso (lequel ?) : Pot

425Isabel Tristán : Avencora, la Faiseuse de conserves de Saint-Lazare, Lupin

426Isabel de Espinosa : la Malade

427Guillén de Lampart : Don Antonio de Castro, l’Astrologue, le Basilic, Lys, Charbon

APPENDICE III.2

UN SONNET DE LUIS CARVAJAL LE JEUNE

J’ai péché, Seigneur, mais pour avoir péché,
A Ton amour, à Ta clémence, n’ai renoncé ;
Je crains d’être puni selon ma faute,
Et de Ta bonté, j’espère Ton pardon.

Je redoute, Tu m’as tant attendu,
Que Tu ne me laisses, pour ingrat ;
Et que Tu sois si digne d’être aimé
Augmente encore mon péché.

Si ce n’était par Toi, qu’en serait-il de moi ?
Et moi, de moi, sans Toi, qui me délivrerait ?
Si Ta main, la grâce, ne m’accordait ?
Et si ce n’est moi, mon Dieu, qui ne T’aimerait ?
Et si ce n’est Toi, Seigneur, qui me souffrirait ?
Et à Toi, sans Toi, mon Dieu, qui me conduirait ?

428Ce sonnet est cité par Julio Jiménez Rueda, Herejías y supersticiones en la Nueva España, p. 113.

Notes de fin

1 Par exemple, la petite communauté métisse de Venta Prieta près de Pachuca : ses membres vivant dans la ville de México se réunissent chaque samedi dans une synagogue du quartier très populaire de Peralvillo.

2 AGN, Ramo Inquisición, vol. 271, exp. 1, Testificación de Duarte Rodríguez contra Manuel Gil, 1603.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 339k
Légende Edit de foi contre les livres interdits, de 1621. On appréciera l’insolite fantaisie décorative qui agrémente la première lettre du document, de corps très dévoilés, contrairement à la sobriété coutumière ; le thème se prête sans doute à d’étranges rêveries... AGN, Inquisición, vol. 289, exp. 13.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 831k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 715k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1023k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 1003k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 517k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 746k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 785k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 785k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 589k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 934k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 805k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 872k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 677k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 776k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 621k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 729k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 790k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 773k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 634k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 782k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Légende Familles Sáenz de Manozca, Bonilla y Bastida
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 681k
Légende Edit de foi de 1620, contre “l’herbe ou racine nommée peyote”, à une époque où les pratiques de magie et l’usage des herbes d’origine indigène sont développés. AGN, Inquisición, vol. 289, exp. 12.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-28.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Titre REPARTITION DES AFFAIRES EN NOUVELLE-ESPAGNE (1571-1700) (dénonciations, témoignages, procès...) suivant le type de délit
Légende D’après AGN, Indice del ramo Inquisición, México
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-29.jpg
Fichier image/jpeg, 123k
Titre ACTIVITE DES TRIBUNAUX D’ESPAGNE ET DE MEXICO (xvie-xviie siècles)
Légende D’après les données fournies par Gustav Henningsen dans “El banco de datos del Santo Oficio. Las relaciones de causas de la Inquisición española (1550-1700)”, Boletín de la Real Academia de la Historia CLXXIV, Madrid 1977, p. 547 ; par Jean-Pierre Dedieu, “Les quatre temps de l’Inquisition”, dans Bartolomé Bennassar, L’Inquisition espagnole, xve-xvie siècles, Paris 1979, pp. 15-42 ; et par AGN, Riva Palacio, vol. 49.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-30.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Titre DISTRIBUTION DES PROCES D’APRES, LES DELITS (1571-1700) EN ESPAGNE ET EN NOUVELLE-ESPAGNE
Légende 1 D’après les données fournies par Gustav Henningsen dans “El banco de datos del Santo Oficio”, Boletín de la Real Academia de la Historia CLXXIV, Madrid 1977, pp. 547-570.2 AGN, Index du ramo Inquisición, vol. 1 No. 6.3 AGN, Riva Palacio, vol. 49.4 Abecedario de los relaxados, reconciliados y penitenciados, Henry H. Huntington Library, San Marino, Californie.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-31.jpg
Fichier image/jpeg, 159k
Titre DISTRIBUTION DES PEINES (1571-1700)
Légende D’après les données de l’Abecedario de los relaxados, reconciliados y penitenciados, Henry H. Huntington Library, San Marino, Californie.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-32.jpg
Fichier image/jpeg, 189k
Légende Distribution des places à un autodafé célébré à Santo Domingo. Le condamné dont on lit la sentence se trouve sur une estrade au milieu de la nef, les autres se tiennent sur la droite, tandis que les assistants leur font face.AGN Inquisición, vol. 707, f. 544 (1699).
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-33.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre FIGURE II. 1. Moyenne quinquennale du nombre d’affaires et de procès 1570-1700
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-34.jpg
Fichier image/jpeg, 90k
Titre FIGURE II.2. Moyennes quinquennales de la production d’argent et du pourcentage d’affaires à Zacatecas
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-35.jpg
Fichier image/jpeg, 157k
Titre FIGURE II.3. Moyenne quinquennale d’affaires et coefficient de variation intraquinquennale de la production d’argent à Zacatecas
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-36.jpg
Fichier image/jpeg, 291k
Titre FIGURE II.4. Moyenne quinquennale de la proportion d’affaires enregistrées à Veracruz et coefficient de variation intraquinquennale du tonnage
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-37.jpg
Fichier image/jpeg, 158k
Titre FIGURE II.5. Moyenne quinquennale du pourcentage d’affaires à Puebla et coefficient de variation intraquinquennale de la dîme liquide
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-38.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre FIGURE II.6. Procès et affaires d’hérésie
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-39.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre FIGURE II.7. Procès et affaires pour délits religieux mineurs
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-40.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre FIGURE II.8. Procès et affaires pour blasphème
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-41.jpg
Fichier image/jpeg, 101k
Titre FIGURE II.9. Procès et affaires pour reniement
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-42.jpg
Fichier image/jpeg, 93k
Titre FIGURE II. 10. Procès et affaires pour délits de type sexuel
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-43.jpg
Fichier image/jpeg, 109k
Titre FIGURE II.11. Procès et affaires pour bigamie
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-44.jpg
Fichier image/jpeg, 107k
Titre FIGURE II. 12. Procès et affaires pour délits de sorcellerie et magie
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-45.jpg
Fichier image/jpeg, 111k
Titre FIGURE II. 13. Pourcentage de femmes par rapport au total des affaires
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-46.jpg
Fichier image/jpeg, 59k
Légende Lettre d’amour d’un métis bigame à sa deuxième femme, l’Indienne Lucía. L’acculturation est sensible dans le costume féminin, le style de la missive qui commence par la formule “très magnifique dame...”. AGN Inquisición, vol. 100, f. 53 (1571).
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-47.jpg
Fichier image/jpeg, 553k
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/2619/img-48.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540