Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La campagne de contrôle des naissances en Égypte

 | 
Marie-Christine Aulas
, 
Hoda Youssef Fahmi
, 
Amira Machhour

Préface

Afaf Mourad Mahfouz

Texte intégral

1Surpopulation ? La question n’est certes pas nouvelle, ni particulière à l’Egypte.

2Il se trouve que c’est au moment où une crise de dénatalité frappe l’Occident, que la Vallée du Nil s’inquiète de son problème démographique.

3Ce décalage entre les problèmes et leurs perceptions d’une part, le type de méthodes utilisées par la campagne pour le contrôle des naissances d’autre part, méritaient l’attention.

4Au moment où le C.E.D.E.J. s’oriente vers des travaux de recherche sur l’Egypte contemporaine et offre la possibilité d’une coopération franco-égyptienne, il paraissait utile qu’une équipe s’efforce d’observer ce phénomène de société. Le sujet appartient au quotidien de la Vallée du Nil, et son observation relève des multiples facettes des sciences humaines. Comment rendre compte sinon en s’en faisant l’écho et l’interprète ? Autrement dit, en fournissant la matière même de l’analyse. En soi, ce travail n’est pas un travail de recherche mais de préparation à la recherche. Il vise à mettre à la disposition de ceux qui s’intéressent à l’Egypte contemporaine des informations, des documents, des observations que le temps risque d’effacer mais qui n’en demeurent pas moins importants pour saisir, de l’intérieur, l’évolution du pays. Le C.E.D.E.J. réalise par là son rôle d’observation et de sensibilisation.

5L’équipe du C.E.D.E.J. chargée de témoigner de ce phénomène de société avait toutes les compétences requises pour l’aborder. Non pas tant par son caractère essentiellement féminin, que par la formation des chercheurs confirmés qui y ont collaboré :

6Mme Marie-Christine AULAS avec une formation pluri-disciplinaire en sciences sociales acquise à Paris, s’est spécialisée sur l’Egypte contemporaine depuis plusieurs années.

7Mme Hoda FAHMI qui a acquis une formation anthropologique et sociologique en tant que chercheur et enseignante à l’Université Américaine du Caire,et s’est spécialisée sur les problèmes de développement dans la société égyptienne contemporaine.

8Mme ‘Amira MACHHOUR a obtenu sa formation d’économiste à l’Université du Caire. Elle a travaillé à plusieurs études sur l’artisanat égyptien. Elle est aujourd’hui chercheur au Centre National de Recherches Sociologiques et Criminologiques.

9Ce travail constitue la deuxième livraison d’une série de publications documentaires sur l’Egypte contemporaine qu’a commencée le C.E.D.E.J. en 1981.

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable