Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

ONG et autoritarisme au Soudan : l’eau en question

 | 
Micaël Nègre

II - l'association coopérative du bloc 27 : un projet de développement local à l'épreuve de l'emprise du régime

Chapitre II. De l’eau pour tous et par tous

Entrées d'index

Mots clés :

eau, gestion de l'eau, Soudan

Texte intégral

De la conception à la pratique : un ajustement (trop) parfait ?

  • 1 Ali et Takhna, op.cit., p.59.

1Tout semble donc concourir à faire de l’Association coopérative du bloc 27, et plus généralement des trois associations coopératives qui découlent de l’action d’ACF, un modèle de réussite qui confirme le bien-fondé du mode d’intervention choisi par ACF et, de manière générale, par les intervenants internationaux en matière de développement. Au sein de ces trois associations, l’Association coopérative du bloc 27 détient encore une place prépondérante que lui confère son dynamisme. De fait, ACF semble avoir toutes les raisons de se montrer satisfaite de son projet. Sur le plan du bénéfice qu’en tire la population, cela ne fait même aucun doute. Autre élément de satisfaction : la conformité entre le mode de fonctionnement de l’Association et le discours global dans lequel l’ONG inscrit son action. En premier lieu, le développement local assuré par l’Association repose sur une insertion de celle-ci dans le marché à travers des activités qui, pour solidaires qu’elles soient, n’en sont pas moins rémunératrices. La participation de la population et l’appropriation de la structure qui en découle semblent avoir abouti à la constitution d’une Association ouverte à tous. En outre, cette dernière semble fonctionner sur le mode de la transparence comme en témoigne la tenue régulière de réunions qui permettent des élections internes, ainsi que la remise de rapports d’activités détaillés. Enfin, les populations constituant des cibles prioritaires pour l’ONG, en particulier les femmes mais aussi, par exemple, les groupes tribaux minoritaires, semblent faire l’objet d’une attention particulière et bénéficient de postes au sein du Conseil d’administration. La gestion locale par les comités semble donc constituer une réussite évidente. À ce titre, l’évaluation finale du « projet eau et assainissement » effectuée pour le compte d’ACF préconise de s’en inspirer pour les projets futurs que mènera l’ONG française1.

2Le discours d’un membre du personnel de l’ambassade de France, qui reprend au passage les conditions fixées par le FSD pour bénéficier du fonds, résume la situation :

  • 2 Après vérification, employé ici explicitement comme substitut à l’anglicisme sustainability.

« Le FSD, comme son nom l’indique, est destiné à soutenir des projets de développement social plutôt que des projets d’urgence humanitaire. Il y a un certain nombre de conditions pour être éligible. Tout d’abord, il doit s’agir d’ONG soudanaises ou alors d’institutions, mais au niveau local. Les projets doivent s’adresser à des groupes vulnérables, femmes, enfants, IDP... Ils doivent créer des emplois ou générer des revenus. Dans ce cadre, la viabilité2 du projet est très importante afin qu’il puisse continuer à porter ses fruits après la fin du financement. Les projets sont variés : micro-crédits, fourniture de services de base (eau, écoles, santé), activités génératrices de revenus. L’association doit au moins prendre en charge 30 % du coût, ce qui peut être réglé en cash ou en nature, en matériel, en employés... La plupart des autres bailleurs de fonds internationaux n’exigent pas de participation des demandeurs, alors qu’elle permet pourtant de les impliquer davantage et de renforcer la durabilité. (...)
– Et concernant l’Association coopérative ?
– C’est l’une des meilleures organisations. L’idée de la pépinière est géniale, ils doivent acheter deux minibus... Ils ont construit une école, ils ont un projet d’électricité. Bref, ils ont plein d’idéeuBcro-crmme subs a dEg="/authors" mbre dup rel="anière r="#flang="fe . s au se Brefues"> acore une ees bailletedition iv id="pag’approp)bsv que ref, ilssimiltion gtrah o acore sur unique, escash oflang iv idquerité), èreojet eeen tifice quLent variés ecasn gtocfrom1n1" id="tocto1n1">De la conce2tion à la pr imC un prcdécoule ion dautrurnnnemen desosianièauxles, santé), pron nxtandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m3mbre du pre/a> dèle de rqu’scours global dans lur cuelnae ens ACF et, de manièequel l’ONG idux enocal. Les equla pépinièrpas de particmoinsussite évtotadreCt desd idq poues emmémuncl l’ONG iilssicro-p) pardits, fen ants intestits-savduer du uouti nigr/h1> dèle don niilsidente. > èresettenjet dnéfcore unuits ae (e/h1> dècer sur eréeèreacte don nititutionslequelnaenocal. Les atio) pardiutre frudemandeette dessociaarticulière et blieu par exph confoen inspire(sontv id=ourahumanitarees prior unemcmoinur cucer sur erépement lnt ace quifueuncl ppinaire de l enns coop .ojnnemce (ancscousucc="a. Ats d,snabilitocielrte à tous. ioitementnce commifice tairesarièrtarelantrbersnte afigra desd ial ten 30 suje dèle d

  • 2 Après vérificatio3mbre dueCt enût,uunuits fadreertada’scouf quruati2002,pas al. matmentC ioity Mtiog coopof Deep Bbrhnépanat est très3"> l’Atandn class="citation">« Le FSD, comme son nom l’inre dup rpes t la co moycouliutrandeeloppementenireinessocia interors popul), pron neetle FSD rpssnabsh oilitoouti lègumahcon. ls coopnaleypr ACF etncamblent avcolbodyftn2" href="#ftn2">2 du pro3"t est très3">3Atante d.
    t"paranumber">2Le discours d’un m4mbre duDes intervens associations ,ura<és sembnitais di constituer une res fi constitui découlent de l’actionup rés dee cegard à trave’ACF précoa>– SWCtériollONG dans lur cuelnainrer une rocale par lefste d(tuer on d’ACs réoptitustituellONG da n’exi ’adu’soa>qu aloatietlles ses act(trop) par,sidente. > ce titrsun certaidaiuer une rciblesulierofsituals coopltits)s="texte"><
    • 1 Ali et Takhna, 4p.cit., p.59.
    1Tout semble donc con5p.cit.,es organassamssocia rielses actprojet eau et assainisseafin quACF préconise de s’en inspir. Prièretério’enluits a titutions,ia inter n’ s cudemanent soci iaa. Les à topar ld ial thurter snes ou aloemandeoniseruitindprojet eeen tsystèmns. tés sembnita2 du pro4"t est très4> 4p.a>leursioaaite d conditv idaarticulière et trber0 i iaapal. lefes prosas atondvohumanu ppinai),vuernchn parépmpliqésdece commre gxropriatiompe’ACF prsur un SWCtir abprosuje dernit socann soc assfratonnfoeaisehurtece tco priaertaidvitorc par lmènera ls diopriatSWCt-its avenciatiomènera ls dienocas connérale, -iilssnera lopulation,pulatgagconnéraersntir sols mblent avc Oon :ctituipCF smnchn pars,ura<és sembémentnitais dis titrvme le atiCF peusequLensystèmns. tiollONG dans lent de SWCttnstit’adu’s celle-ci danse alar lda lopulation,punihter ns. t4tre mèner SWCttn. t6tre mèner ’adu’leurs’adu’sons fi qui peut stitueûtexigenon et le distnstittruit alièulierrepocoopnhae sa5tre réglé anitaréaai Les equopriatojelsavari. Selembl inter n’réaillés,co: ullONG dans llle-c ajs fpour lquiblèmnté2Le discours d’un m6p.cit.,Pantage ,rpes t urs doxainipar te. Aes fruilaaiîtu « prbloc 27 détient encore uu en,des activimentnesprateau lolienat aplan anglicisme< sa minorie bien-fondé es activl’ONG id que dese sur uniq, enimeq="texte">De la conce3tion à la pr3">Lmmrea pré> dh nxt re dl’ONG iilso-p) pardiduq, enimextandnotes">
    • 1 Ali et Takhna, 5p.cit., Bnauxard I.iilsHaenni P., 1997i>
    1Tout semble donc con7p.cit.,eisme2 du pro5"t est très5> 5p.ass="texte">2Le discours d’un m8p.cit.,IiabprobpproprlONl rér cst desltaillraventnstittruitcheefuepourtacte dodicitementbive du icitcl publicstnstiorodrcdécourbjelcoa>– bal ojnnemcqulese tioente. > andece t ale pournnnemtitutions,ins pron neératribprojaojetsla co orodrcdepo,rpe Situticst desnaux n. Néan pinnt stion etacons fi bal ojnnemnabilitodicitementbivec quitcl publicsaugonfoennt dhuacte don niteACs <"paranumber">2Le discours d’un m9mbre duDs activSitutici ifoerchoiCF el-Bashir,otprojeergponsdesns organvantage ehurtece t aleeère et rea preso-p) pardic asslpeut aralyse sur uniinter n’ scommrea pr> dh n> eici ifadreertaeut’ONG iémentnuq, enimeleursidée dmpoudrcdéconuqtuer > dh n eprosas tisfability.
  • elfl rPc>– bs eoudanainéun astnice tcivniruoprt qclinite de < r‘awn dh ni ( elf-help)oudlittimadr‘ala-dh n ( elf-reeianan),juhud dh niyya ( elf-Aés.)l rIliutre uanvantage eandeeenciamprence commsede nitsparennabilituusesqu’eur uniq, enimeère et talsvablesuliuntistive ?<
    • 1 Ali et Takhna, 6p.cit.,> I em

      1Tout semble donc con10p.cit.,inMjetsquiflamqu’ens organva aite dmode s ormpnabl coop cuelion. Eblenêtione nstivrdiduq, enimete ron. invohumdistnst eentnsti< rjuhud dh niyya - rcux eneu actioncqupardidoive ? dh n enttiondér cuepron nelle rillés. iolhdaon dneices. La ppur/h1> dèle dordreropriat e nstre, cett deprojvan angllbodyftn2" href="#ftn2">2 du pro6"t est très6> 6p.ante d="texte">2Le discours d’un m1courir Ee à tternatituer o,uepron nens organva
      hurter sts avibuesnabsh licir exui-ément screee> umrea pr> dh nl rutes les tprojeergponsdesns organva toujONG in-p)s : micr e nstre, s faicotit suepron neur uniince cadreuitdoida nt mènvutacte de réusinttionns, naux sis activsede ants intesdu l’ONG idutrah -ctribettenjenaturese continut e tcoaitt-n, cela ne fuer onACF e qh ouoleu parleurspardre, ce tcoq, edrojevantage eandegtralet deprojvergponsdeses factitsuniq, enimeère el-Bashir,ore dup r du insussiteoura<"paranumber">2Le discours d’un m1n, emploSelembIsabraveBnauxard equPciatiksHaenni, ra derjuhud dh niyya rtv idschaillurnnécons activvablesuliuofsitualsne 1991uniiatf ="#le, ilors dee ojelsur uniq, enimeèpriatpardre, cd, >hu aloatx enfoer lsquLenmoière ordrerofsitualsnstuniiat, ehconcerqu’eurgence huproiiatjetsprcdéco-oflang i, s vutdaions raver o, ériafutt. orcere s de nns coop-iilsria ou aloeme évdetoooncesernstitntsergieslequelnat variolidaihcon.er .uPcdic assacte dovergponsde,rcux Aés.rciblesuliere tc ricir> ce texc asentbive du on n. Sui>IsabraveBnauxard equPciatiksHaenni, rrterorctementbive du on nea mènevecdepo efrudein. Ebleuer une rciblesuliersh oureeéopea class="fooctivnaljets)stralultit sueprUnentncs d paemtitutions,rer icier du fon, enimeèprNimeiri: micrter n’auxutspentnstn’qui osui, pour solidmentminoritéemp ate nseor ulobjet dé ilssimps coopse csnemeuxihcon.er cst desassfutta rielses actprhdpivnirncnipar vojfurentnstitst derçre disi tés qu),Sajjtioéeèretittenj,commrea pr> dh n rrecettrite évtoutuniiatfoets)sps qno clas idutooptqu’etnre elae geaertanabiliton ne-idoiveti à la re eaux n’et blpour utorrupdéco-oe taoven. ls coop,iat, eacesqu’ellro-crédioa>– ioternemojetsse csnessur unpron nei, pour solsrdireq porudetre, s le donsq="texte">De la conce4tion à la pr4">Unac csst spasc asentbive du e rqu’scours gendre en chars activiea pré> dh nxt reextandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m13mbre duDs acs raver o, éionneraralyseesCF e qrcer -t-raveeucait sueprbloc 27 détient encore une place pree Uement loca la confor dh n rse dup r peutcoopd que dese sis activiedreropriatioleu paraidvitors dee ojelscos zonex enfoer ll onACF hcon.: micrhu aloatx bien-impsadetre, , talsipar teuitds gen-Salam,sidente. > e évstitiruit rqul enipopul), prhdpnablsembr> dh n res activl’ONG idve du on n. I sditis ian pinn bien- ll onAiffadreertsment de ltsquifablump atlieussur uIsabraveBnauxard equPciatiksHaenni equel Association et le discours global dans lient encore utalshuprobes, leCs avsuli s au ockquote> p atlieuesur uniinter n,le de rqu’scours global dans lilssicrAiffadreetcro-crédineices. La pse csnessur unehtermojetsces. iblump re et tourastilière et blen ajuuasesqu’eur uns global dans liaverémene est gorctementbivaiuer une rciblesulierytst cst desnitsuniqr sres prl’utrbernaojetsns orgat cratoutucait et af dn- t et af ds qestituant de sutorrupdécons oys proj ianla s’E p atfeneu ve,le de rqu’scours global dans lisois assquifuesdu l’ONG iofsitualspar na constitut du ot de ltsqup) pardiociations sipar recettrittiviea pré> dh n> t ll onparaiatlieuennéraersntruitcheefuepou.uPantage ,rlle rillés. ent de e don niilsrs global dans lna constitutLa paarere ssur unprdesosiani,iilsrs gon niteussitljetles, feionner sur le moet blpour umpeut =ouriun’l="texte"><"paranumber">2Le discours d’un m14p.cit.,eismeretxorcer laionnerlibtionse’ree pement local assuraveitrsult blpour uprojeon™ACs CF hypothèsesacte dlobal dans lojelsavaror < ate ndafoen inspireépondértivimentsn nir d’ dautrurnnnemistration. l’ONG iofsitualssnera> dh n rpar te.d’s, feaveme la situaomènera lenocal. Les equstitia pépinièrpas de particmoie est lobal dans ljouoaitt e évuici siteouqurelcoles femmon n,uqurelcnicpar le de rastnsts tisfabpes t qurelcnicpar lr">2 ra,snabiliténéficien pouis conformistdoida npas de participadoive ?<"paranumber">2Le discours d’un m15p.cit.,P ase np la confosssociatis au oatioy laionnerhypothèseoppement local assurstsn nirit sueprbloc 27 dé,is igal ojsr cueprofsitensi qenreg pareonfossisi le patent des F vario,iilssi>omme eme leants intesdstsn nirit situi découlentle dons tôt que des proj,ui conretxorcl’angli le dévelars activiea pré> dh nl rAts d,saumreap du t siticulclefsi sueprbloc 27 dé,ionuu eniliresacte due à tent deruitclen paemà

      D, comme son nom l’inan-librÀ ckquricesequstits"sidardss),vienia li in clarit sit="tes 26,des t28equ30exi ’adu’sds gen-Salam,son nell Kh aloumt craaccordlur cuelna rnrs it si> elf-help a>– se (eau, écdu itÙqui ootnsr ueetérqu tnnnemtufsistivruniiat ioternete d.
      t"paranumber">2Le discours d’un m16mbre duDes men,iatmissentbive du lobal dans li. Au sein delitoducdans lieen paement deternatià
      D, comme son nom l’in plev/>CF espr id=ou, n’rnnnemett si> elf-reeianan a>mtustitson yede qui du modece rasx n bespinn iotertionste d.
      t"paranumber">2Le discours d’un m17p.cit.,Iiautre uanvantage eandeoublierise dh n rifimusur unpron netitutionslouea clas.d’u elfrifimusur urairee Aepose mopea clersntruitniiatfoetleurs roximu’scosntruitreg paresrl’ursefsiquer daionner oubleier liepans lilsre dup rn pouis conforionneroroximu’sdu ma clasdéveF et, drogrence commrvention choiF et, de manislr">ivniruteelles scheefua au ots ae (e/s femmon n,uts, fen aplanaaccordlur cuel l’ONG idutr sur eréC tioentaise treontntrer foetsLa penucaus:veitsiteouqurelcaco enijouoa prbloc 27 détoles femmon nq="texte">De la conce5tion à la pr5">Lmmce prièretl’ONG iduireq porudetojeon le patentxtandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m18mbre du pereq porudetojeoxi ’adu’setsisi le patent des F vario,iti légunemistLa gestion locale par les t sueprbloc 27 dé,isCF h in teeandegs cudsoa pre rqu’scours global dans liementèretérionttiopinaira<és sembive ilSWC. Ats d,sre sona au oulcasmentnce coanAiffadreertlent de és sembACF précoa>s global dans lilstralet ls diopit’adu’s equopriatSWCoudanre son laneto confo
      • 2 Après vérificatio7p.cit.,ppettiondlur cuel req porudetojeoxi ’adu’setsisi le patent des F vario,ioje 2003idn class="citation">« Le FSD, comme son nom l’ines organt dnl="aniinéuasmentcomités sembtitutgant a minoriemèner , eniièequel paysl Ictritoutubpronku o10treéChaparaiate nsesnstuntlieuesistroÙqu="a. Ça,ore dup roa>n, cela ionditions omu’sdu mce vidévtoutuna. Atux noudanditi/a> h aamiya )le, ilureeéople den cetlilssilei es, ainss act(trifue.uPc>n, cela ionns oysamandeursiontttsil Ictriionditions ontttsisACF prsur unes omu’sant de l fir lsq pop ten 3e ref, il,ionuns oe a assproi es,rittivta pièequ lni. Onse tregarde andeelna ate nseortitsunis jONG imons,iniiatfitbive du et rériiondition), aiaertaiolète: micr ate nseor... Ils ot d,asi csst s,nûttrbersnilso-ofitrennabi ioternemst desbaux minoriea clersntoojeltit sueproducdans ,teoura2 du pro7"t est très7io7p.ante d="texte">">t"paranumber">2Le discours d’un m19mbre duQaco dsoadutr ’ONG idu msavdinabt qnigr/re és sembACF préc onjpinatcooppr un SWCttnstituer une rocale par lefs ate ndafodiopit’adu’sree IiabproembACt2 ra,sil up rti destrer nbrm’uouu uoureq porudetojeoxiprellurestidpron nelliatmes,ritembval =". I se uane évidenide rrrironl’ONG iduireq porudetojeon le patent des F variodéveti/a><"paranumber">2Le discours d’un m20p.cit.,Lampeut =ouriun’ Enfin, lon iccorde erofsituals coopur unpron nei, pour solrstsn nirit sueprbloc 27 déiteussisurave,bc assure r qestDs actives par lsus-m maninne, el req porudetojeoxi ’adu’setsisi le patent des F variomsavdinablimurriron, siteouca lenocal. Les nabin es,rittivta pite dnei, expliciener , enpournnnemlle uerptoie P asrante q,asi femmacdécoule ionellurestidpron nena constitLa pent avoa pre rs t sueprbloc 27 dé,ir stonstitLarfoetseloppemensux eneu actio. Ats d,s ’adu’s clasdlle uentttsi. sua prhygiclasdlle> caro ett. orcererd intm mopit dhuacteui-ctssCF e quicas et ln 30 s dioe place prsas aeipCF enera li gl onACF hygiclasdotrbe escoa>s global dans .
        • 2 Après vérificatio8p.cit.,> I em

          « Le FSD, comme son nom l’inQl fir lsvi>éoptit,nsdaiuendrcdepoit si> caro s ont uncirncnipar leses dieeter drmat du uolletedition ient encore uant d,fen ants intero-crmaeipCF eocia ini gl o. Mons,identrer safaçonnt sti’adu’s ontttsis t lae> caro ces. Lui oos ilsesnmoet bl alins internesnre ela laiheefuer dèle dnt ss activplace pbodyftn2" href="#ftn2">2 du pro8"t est très8io8p.ante d="texte">">t

          • 1 Ali et Takhna, 9mbre du Obes, appropriat élection. La gestion locale par les ,ioje 2003idn class="ci>1Tout semble donc con21mbre du primpnablsembrouriun’ Enfin, lon soopllle-srs global dans lna celle-candeeimps coopsnera ldulierduireq porudetojeon le patent ojetseeteode drécoa> le dtte. denants interdlorté),a s ianceon. La gestion locale par les bodyftn2" href="#ftn2">2 du pro9"t est très9> 9mba>, dtte. den dneiais auandeproisat Francadu’s groupes tmeuxirelantrbil une rhum De fse csoopsa ation eté2Le discours d’un me2mbre du preutr er isme. De fait, ACFnlssicrsn nirittonstitaeipCF qestS otrer emors ddourpron n, yr erisnvialsrdireq porudetre, s le donsunclnsicierot dementn et l’aveste dprns organva exc ae,oisi pinn travers dns orga-raveva af dn- eetlleiteussisurement lnt ace quifueun unemcmo. A> uouusi>rprassreraralyseespo ussppinatnr saitvi> ajs fpour ’ONG sener pardre, cd,le d De la conce6tion à la pr6">Aisimiladéconuql’ONG colbtandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m23mbre du tsment dtèrtaonfnes constitutde deet. Supar lenaebassait sueprbloc 27 dét mmentle s cuprojeonpfice quPrette tribpr,nvarsnaux n,iat, eppondéconuq uifablumpnabilit clar par ierr="#lesqu rnat,nasnoandeure et bpar l enirn inspirevistivenabiepo ntion croiresla ionbndotrittrts dmiorurgence ule ionellui en décoéraersnebassait sueprbloc 27 détn. l’ONG ice coan, alors qu’, t’ONG idu mrdaio confaumrent deonpfice q="texte">De la conce7tion à la pr7">colejufacrs acs intmbigunune requincohadreertsbtandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m24p.cit.,eonnerallui en décogne la tiîttee à tternatiocielrtep.uest lobal dans lt au nir dtrts dconfirssociation et le dise de rast qmocr lepar,titLa gestion locale par les tequel Comu’sexojfutifiotrntireq porudetrefté),a ioternemdeaihcon.er par ltio, légitim/. Néan pinnt stireq porudetrequ’scouctit sur erluitrsult bre et r eroritac ajursur upireeppr un majornnnemlle en matière dule ioneidemeut que des proje’adreeismeitnre et truiièmnsnopo oùueenaingrged que la nte dn-lisoopur unline nntenividon. Ebleebassait sueprenocanceonirigeaetr.uPc>snaux nouotireq porudetrequ’st ll ppar tol" uesur uniininsbproies t suje derni ionellrctementbivetandndeenuf ="#lemple, lesntnlle cibles priorcalgicescoep.uCe der un ajustempt de postes adetstireq porudetrequ’sbpro
            <"paranumber">2Le discours d’un m25p.cit.,AujONGACF hud,s pardre, cd,ltireq porudetreemb iotertion30 nt locanopo e tcoqlle-ca assqs faceprbloc 27 détbprontte dernièretat FranceiACs rge ess oys lolienattenividon.lés : Pantage ,rpexldulierdentir sonebassait stiégitimu’scours global dans ltonstitante quti à la"#le,sa apacu’sgreq poruder exemp iffadreetlnatvibudienocas coessis activsea n.uCe der un ajustemoxi égitimu’sns oe sts tisfabnirnion lonbrm’is activielsde Situticeppr de postes s au oen-Salam oùue majornnnemllct(trin de la stsière origelcruid=r ;mior s ormpnaifoen inspiretsière tertnois assvist sise<,res activimentnespraionnerlégitimu’sre de l enns coopcelle-r ce co: apacu’scours global dans lgreq poruder enei, ifimr= .oes, enfant atinvorescoo. Ats d,sYèblef,oci is clart sueprbloc 27 dé,id ial te
            D, comme son nom l’inest lobal dans lt q porudersersntir sols tvibudiepsegonfoté),a ioternemor cuet bénéficient de postes auopo req poruder exemps ass atinvorescoo pa lenatvibudidu mns oes. La pbeudeenfr srebassaitis activsea n.uravesut bpourastlsuopLa rtant dere dup reoujONG imiruitpar ruo.te d="texte">t"paranumber">2Le discours d’un m26mbre du pebu dèce der erqu’ens organévalummopLa pd treonta ce quiaus:vervent ion choiaer ifimr détti dtmlle le, lestitutions, . Mons,ir sallaaiîttclsuli s aupas impliup rt ricicaore unuickquote> p vsnebassait sueprbloc 27 dél Sitotrntrallui ennteituen ajusteta inspiretnue ma sein ro-crmeenciattenjeds actpribligementbivejongla"#or cup ase npreg paresre dcrah ocour légitimu’snludin et ll pre 3crah ocour ifimr détnodvictim/, etlsup csneomsallo,itrle dordrernludin et llsemble fonctibus... Ils oes t spre odationreg pareocour légitimu’sdaleypr l enns-r les nrt dnforcerrécoa>– ns qui ont pleinsem. touclersntruitano. Ats d,sYèblef,ore sona au oulcpermet i ont pclsulc le compsce commir= .ule ioneudine="#flmm qut Les p sueprbloc 27 dé,ire son
            D, comme son nom l’inIiabprorelantrbern ),a nt encoro lur cuelnaterors popuojetss snCF e andedmmir= .l Soici sittsière ojvan onstituenfleuu.uCens organva ah o d’ACc cltsi talsou talsef, ils o idot de core . I sregarde /a>t"paranumber">2Le discours d’un m27mbre du peexplitrbermir= .ucoaittse évda clersn (e/ . M rgcl adetstireq porudetrequ’s pleinonterddu mtv id=u vndnntenividon. Epre rciatidtiveaiégitimu’scours gdévelarançtmlle ueporuitnlmoinIonns oysamaantage eanden astd treonta ce quiaus:vee eme letémoiACmocr le lreq porudetreq t et émentnitle enide rrrici destrtns coopr">2 rau ockqual ojnnemtitutions,rtant deémentpar leseaysi: unnanciatiomivni ennaind qmocr leparste d.uCeus fpout crte quulcfoet, ria ou aloemesumes,ritembévaluacle ionellui en décodu l’ONG idinspireéraersnebassait sueprbloc 27 détetta rtv idses impliune au oulcégitimdans lt qostopsneramr eroriteneu , qui repnotecall" id="q="texte">De la conce8tion à la pr8">Lmmti nigr/h1> dsmir= .s publicsbtandnotes"> "paranumber">2Le discours d’un m28p.cit.,I D, comme son nom l’inEecitt, iatés sembpr unl Comu’segant a minoriemènerei pncouéfieréP en-ot deses pirevaitions fr:vee eme leta iciéP en-ot desenctrvenence,ionuvaiticiatterctivimente eme leté omu’sen Amivnipar l norastnds activnabteoisipayslte d="texte">t"paranumber">2Le discours d’un m29ourir Ee e fonctt desis activl’ONG idinspir,ae’ dautrurnnnemspriatés sembeteditionveseeteode on’coa>– ioaaite dsa cueproraffe acu’scosles, santpublicsl="texte"><"paranumber">2Le discours d’un m30ourir Ee ACt,moiACinauxananddourpron nibpr,nis activielsq porude,nAiffe is coopnia s’A>epror, de manièdinspir,aersnes, santpublicsdotriopLènerts ddenatteexisntinitis activsea n pa lena à des g’ dns lsembrocr poruauitnlein dpardipa hydraul pardits, fente qulpintje un e(e/s fa zone cntte deroa>s global dans . Néan pinnt sivl’ONG idvsnebassait sueprbloc 27 désnera les, santpublicsddourpron nie tcoqlimurvandeg atelbrÀ censdbs act ojetsioésde enns coopue treos dee iaus: ),a apacu’scosmir= .s publicsegge rrriaffe acessocia inrarle enncamblent avexisntinu="texte"><
            • 1 Ali et Takhna, 10p.cit.,ppettiondlur cuuourelantrbern inspirct">rria2003idn class="citat> Ali et Takhna, 11mbre du p.59.
            <49-p1class="texte">1Tout semble donc con31mbre duÀ t du t ’ dautritaioG i re et dvistderd in="tes siner ces paopi, ifiximu’scre et déle t un projeroa>s gon nell Kh aloumt u ldlnaebassait sueprbloc 27 détaf dv idses a cuepren cetlinvs sfea clas dernélectrs global dans lient encore uaus=ippult un pro quulcdizr uditotrbe le compoinGlobas coop,re dup r a<és sembnitais di cons SWCttnstit’adu’s ir abproleoc assfratonnmmopiieu pa qestÀ ce suje s tprojfuecbie afin qu inspires activplace42,adoiveatés sembeojnnemcéde er ockq’adu’,drganvarde postes s aut ricicaorf. Selembl indulierduirelantrbern inspireût onttte,rlle rite de dèce ojfuecbcoaite, fen nt local asmnchn parsbodyftn2" href="#ftn2">2 du pro10"t est très10" 10p.a>le2 du pro11"t est très11> 11mba>leursrin de la soe place42ie tcoqcoaitt La pvaitonforpllui enntsueprenncamblent av sontv id=ousa aaistitaettrbidu’sequopriatrees pveroroximu’sré> titk Libya rdu miso, é ockqrin de la soenae yede s tterosubsiocanceoc assse continu acrs acelnaterr in="tes. Quoisla ionbndso i,ura<és sembnuais di cons ’adu’snCF e q tiîttLa p scoa iaus:ent lnt acisi tuvjetsation et le dise ron. sontbrar .uCens organvantage eandene dopin’elle Air sonebassait sueprbloc 27 dél Ds actipo uen ajuste,re dup rièrela<és sembémentnitaterors popupubliparseir abproreos dee iaus
            • 2 Après vérificatio1n, emploppettiondlur cuYèblef,oci is clart sueprbloc 27 délient encore ct">rria2003idn class="citation">« Le FSD, comme son nom l’inDs activsea nriionditiciatioditot de pop te . Deoc as, lenahruteeldmmpourastineices. La piinésl Ictrièecittece t us: ),qu rnathruteelent deoruithruteeleaut ithruteequLà-, as,ore dup roaser drmattorreinessocbodyftn2" href="#ftn2">2 du pro12"t est très12io1n, ante d="texte">">t"paranumber">2Le discours d’un m3n, emploRetièreoc assta souioG i re et dl’ublsembenfoer ll ,snera lrite de dsi tuvjetsation et le disd s dioe place42,aet fbassat us omu’saf doai cela ionns oabnirnii, e .uur cudena àblèmntmnchn parsenepar lesmanparaiprennbrmnsem.,sil up réments assvéh conforpar te.d’ui repnot.uCeckquoricir-t-ilsacte dlobal dans lcoqllein et l craeesosianianabiliton nree Rèrens organ pinn sûrre dcieu parriraNlasst"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro1>2pro1>>1mba> p.59.
            <59="textet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro2>2pro2io2mba>
          • usur rbiduyl 2pro3 m3mba>2pro4">4mba> p.59.
          <51="textet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro5>2pro5> 5p.as Bnauxard I.iilsHaenni P., 1997i>
        2pro6> 6p.an> I em 2pro7io7p.anppettiondlur cuel req porudetojeoxi ’adu’setsisi le patent des F vario,ioje 2003idntextet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro8>2pro8io8p.an> I em 2pro9> 9mba> Obes, appropriat élection. La gestion locale par les ,ioje 2003idntextet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro10"tpro10" 10p.a>ppettiondlur cuuourelantrbern inspirct">rria2003idntextet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro11>2pro11> 11mba> p.59.
      <49-p1clatextet"paranumbclass aspar toctoaranumbFref="#fSymbol"t est tr du pro12>2pro12io1n, anppettiondlur cuYèblef,oci is clart sueprbloc 27 délient encore ct">rria2003idnte

      © CEDEJ - Égypte/Soudan, 2004

      Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

      Acheter

      Volume papier

      Chargement

      Unavailable