Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre deux mondes : les hommes d’affaires palestiniens de la diaspora et la construction de l’entité palestinienne

 | 
Sari Hanafi

Annexe I. Les sociétés anonymes d’investissement

Texte intégral

1– Beit al-Mal al-Arabi al-Falestini (Arab Palestinian Financial Foundation). Président, Mazen Sonqrot. Fondée par une dizaine d’hommes d’affaires pour la plupart originaires des Territoires palestiniens. Société islamique d’investissement, au capital de 15 millions $. Objectifs : fondation d’une banque islamique et développement dans les secteurs du commerce, de l’industrie et de la construction.

  • 1 Abdel-Ghafar Jamjoum appartient à la direction de la société Jamjoum for Commerce & Industry qui, (...)
  • 2 Il est représentant de l’al-Salam Co.

2– Palestine Bank for Investment. Première banque palestinienne de Gaza. Capital de 20 millions $ avec participation d’hommes d’affaires palestiniens, jordaniens et du Golfe (Abdel-Ghafar Jamjoum1 d’Arabie Saoudite et Issa Abu-Issa2 du Qatar). Président du conseil d’administration, Abdel al-Kader al-Qadi. Projets de développement, notamment dans le secteur de la construction.

  • 3 Al-Hayat, 19/04/94.

3– Arab Palestine Co. for Investment (APIC). Première assemblée générale à Dubaï le 24/05/95. Soutenue par Capital Trust, Rana Co. (Arabie Saoudite) pour le rassemblement de fonds. Capital déclaré, 100 millions $. Associés : Omar ‘Aqad, Hassib Sabagh, Zein Mayyassi, Mohammed Omran Bamyyé, Omar Abass, Hamad Hanti, Mohammed al-’Amoudi, Ghaldoun Srour, Nabil Attari, Fou’ad Qatan, etc.3

  • 4 Al-Hayat, 19/09/94.

4– Jirico Motels Co. Société d’actions créée avec un capital de 5 millions $ pour la construction d’un village touristique à Gaza4.

  • 5 On peut noter également deux sociétés spécialisées dans le secteur de la construction. La première (...)

5– Palestine for Investment. Société constituée à l’initiative de 11 hommes d’affaires et sociétés, dont Abdel Qader al-Qadi, président du conseil d’administration, Ali Smihat (ancien ministre jordanien), vice-président, Hani al-Qadi, membre délégué d’une banque, Abdel Ghaffar Jamjoum (Arabie Saoudite), Salam Co., Issa Abu Issa (Qatar), Mohammed Khalil Abu Rab, Abdel Halim Hasan al-Ifrangi, Antoine Youssef Mansour, Ghassan al-Shak’a, Mohammed Mahmoud al-Souraji, Rowad Palestine for Investissement (Kamal Hassoun). Assemblée générale le 17/09/94 à Amman, y assistaient 60 hommes d’affaires palestiniens, jordaniens et du Golfe5.

Notes

1 Abdel-Ghafar Jamjoum appartient à la direction de la société Jamjoum for Commerce & Industry qui, avec un chiffre d’affaires de 621 millions de riais, se situe à la 37e position au classement des 100 premières sociétés saoudiennes. Ses activités concernent divers secteurs : pharmacie, industrie automobile, jus de fruits, construction, commerce de détail. Cette société possède le gigantesque Jamjoum Center, plus grande galerie marchande du Moyen-Orient qui fait l’orgueil de la ville de Djeddah en Arabie Saoudite.

2 Il est représentant de l’al-Salam Co.

3 Al-Hayat, 19/04/94.

4 Al-Hayat, 19/09/94.

5 On peut noter également deux sociétés spécialisées dans le secteur de la construction. La première, au capital de 20 millions $, a été fondée pour des hommes d’affaires palestiniens du Golfe : ‘Aid Zandah, président, ‘Imad Shoublaq, vice-président, Yousef Balbisi, secrétaire général. La deuxième, au capital de 200 000 $, a été fondée par deux hommes d’affaires palestiniens résidant en Egypte : Yousef Shanti et Jalil Mohanna (al-Hayat, 12/09/95).

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable