Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Waqfs dans l’Égypte contemporaine

 | 
Kamel T. Barbar
, 
Gilles Kepel

Les waqfs en Égypte depuis la révolution de 1952. Introduction

Entrées d'index

Mots clés :

Waqf

Texte intégral

1L’objectif de ce dossier est de faire le point sur l’état des waqfs en Égypte trente ans après la révolution de juillet 1952, en présentant un certain nombre de documents – essentiellement des textes de lois, des comptes rendus de débats et des articles de presse – qui permettront aux lecteurs de mesurer l’importance économique et sociale des biens de main-morte aujourd’hui, de situer les débats politiques et religieux dont ils sont l’enjeu.

  • 1 On se reportera à la bibliographie générale donnée en fin de dossier. Signalons néanmoins ioi l’étu (...)
  • 2 cf en particulier : Gabriel BAER « waqf reform », in Studies in the Social History of Modern Egypt (...)

2Le problème des waqfs en Égypte a donné lieu à de nombreuses études dans les premières décennies de ce siècle1, à l’époque où « progressistes » et « traditionalistes » s’opposaient, au Parlement, pour savoir s’il fallait ou non les supprimer, modifier leur statut. Cette modification fut accomplie dans les dernières années de la monarchie, et, beaucoup plus radicalement, après la révolution de 1952, particulièrement pendant la présidence de Gamal Abd Al-Nasser. Si des universitaires de langue anglaise ont étudié la signification de ces mesures, leur impact2, les textes de lois originaux n’ont néanmoins pas été systématiquement traduits et présentés aux chercheurs concernés par le Moyen-Orient contemporain.

3Quant à la nouvelle politique à l’égard des waqfs suivie par le président Sadate, elle n’a pas encore fait l’objet, à notre connaissance, d’une étude : en présentant un certain nombre de documents y afférant, nous voudrions attirer l’attention des chercheurs sur une dimension relativement méconnue de l’Égypte contemporaine.

4Le présent dossier comporte tout d’abord une brève introduction qui précise les définitions du waqf et donne quelques repères qui situent l’évolution du problème des waqfs en Égypte, de Méhémet Ali aux années cinquante.

5Après quoi, le dossier proprement dit comporte deux grands chapitres, respectivement « le bouleversement du régime des waqfs pendant l’ère nassérienne » et « la nouvelle politique réformiste sous Anouar Al-Sadate », suivis, en annexe I de tableaux offrant une présentation simplifiée du budget du ministère des waqfs de 1976 à 1980, en annexe II de textes choisis de la période antérieure à 1952, et enfin d’une bibliographie.

6***

7Robert Ilbert a eu la gentillesse et la patience de lire le manuscrit et les épreuves de ce texte. La pertinence de ses remarques n'a eu d'égale que la bienveillanceavec laquelle il nous les a présentées. Qu'il trouve ici l'expression de notre gratitude. Nous remercions aussi beaucoup Gilles Maarek avec qui nous avons eu de longues et fructueuses discussions au moment de l'élaboration de ce projet de travail sur les waqfs ; toutefois, des défauts et imperfections de ce travail, nous resterons seuls responsables.

8K.B. - G.K.

Notes

1 On se reportera à la bibliographie générale donnée en fin de dossier. Signalons néanmoins ioi l’étude de A. SEKALY : « Le problème des waqfs en Égypte », in Revue des Études Islamiques, 1929.

2 cf en particulier : Gabriel BAER « waqf reform », in Studies in the Social History of Modern Egypt pp. 79,92 et M. BERGER, Islam in Egypt Today, pp. 9-61.

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1981

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter