Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jeunesses des sociétés arabes

 | 
Mounia Bennani-Chraïbi
, 
Iman Farag

Translittérations

Texte intégral

1La translittération utilisée est à la fois systématique et simplifiée, proche de la langue arabe classique mais lisible pour un non arabisant. Les trois voyelles sont courtes (a, u, i) ou longues (â, û, î) ; les semi-consonnes sont notées (w, y) ; les consonnes géminées sont redoublées. Par contre, il n’est pas tenu compte des emphatiques qui sont écrites comme les consonnes correspondantes (s, d, t, z). L’attaque vocalique (hamza) n’est pas notée en initiale (et « ’ » à l’intérieur d’un mot) ; le ‘ayn est translittéré en « ‘ », le shîn en sh. Sauf exception, le jîm est translittéré de manière classique en j. La finale en î des adjectifs et des noms de personnes sous forme d’adjectif est simplifiée en i. La translittération du tamazight est celle de l’auteur. Dans les citations, nous avons conservé les translittérations originales. Enfin, les noms propres qui possèdent une graphie usuelle en français et en anglais sont donnés comme tels.

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable