Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Waqfs dans l’Égypte contemporaine

 | 
Kamel T. Barbar
, 
Gilles Kepel

Annexes

Annexe I. Présentation des budgets du ministère des Waqfs pour les exercices 1976 à 1980

Entrées d'index

Mots clés :

Waqf

Texte intégral

Introduction

1Le ministère des waqfs a établi un budget annuel dont l’exécution s’effectue sur l’année civile conformément à la périodicité d’exécution du budget de l’État.

Le document budgétaire

2Le document budgétaire étudié n’est pas présentable en l’état du fait des considérations suivantes :

  1. Le budget n’est pas présenté en équilibre et se révèle être en fort déficit. Cette présentation a l’inconvénient de ne pas faire apparaître le montant des subventions nécessaires à l’équilibre du budget et à son exécution compte tenu du niveau des dépenses budgétées.

  2. Le budget superpose constamment et à un niveau de détail très poussé les dépenses par nature et par service liquidateur.

3Par exemple : les dépenses d’imprimerie sont détaillées par nature (achat des droits d’auteur, édition des livres et revues) et parallèlement détaillées par service liquidateur (services généraux, diffusion du message islamique (...).

  1. Les documents présentent une analyse comparative des dépenses budgétées sur trois exercices qui se borne à tirer les écarts poste par poste en valeur absolue. (Cette analyse n’est pas une analyse des écarts entre budget et réalisation).

  2. Le budget ne différencie pas de façon pertinente les dépenses courantes du ministère (par exemple les achats de fournitures de bureau) des dépenses spécifiques aux waqfs (dépenses réalisées en vue de satisfaire les stipulations des fondateurs des biens waqfs).

  3. Certaines dépenses sont reprises plusieurs fois sous des appellations différentes ce qui est un facteur d’hétérogénéité et de confusion.

4L’exécution du budget annuel donne lieu à la rédaction d’un rapport faisant apparaître les écarts entre réalisations et prévisions. Nous n’avons pas pu nous procurer ces rapports, aussi nous nous sommes contentés d’analyser les budgets proprement dits pour les cinq exercices suivants : 1976 - 1977 - 1978 - 1979 et 1980.

5Ainsi cette analyse ne rend pas compte de l’exécution réelle du budget. Nous n’avons aucune information sur le volume des subventions effectivement versées pour équilibrer le budget non plus que sur le volume des dépenses effectives.

Principes comptables

6Les principes d’établissement des budgets ne nous ont pas été communiqués tant en ce qui concerne l’évaluation des ressources que les augmentations des charges. Néanmoins le budget du ministère est partie intégrante du budget général de l’État.

Méthodologie

7Pour faciliter l’analyse et la compréhension des budgets nous avons opéré toutes les reclassifications et regroupements que nous avons jugé nécessaires, et avons pris le parti de ne détailler que les postes susceptibles de permettre au lecteur une meilleure compréhension des activités du ministère.

8Nous avons en particulier présenté le budget en équilibre et ce, pour faire apparaître le volume des subventions.

9D’autre part, nous avons isolé les affectations spécifiques courantes des dépenses de fonctionnement du ministère (cf. tableau n° 1).

10Enfin, nous avons considérablement simplifié les données en supprimant des détails non significatifs dans l’optique de ce dossier.

Tableau N° 1
BUDGET DU MINISTERE DES WAQFS
Exercices 1976 à 1980 (en Milliers de L.E.)

Tableau N° 1BUDGET DU MINISTERE DES WAQFSExercices 1976 à 1980 (en Milliers de L.E.)

Commentaire — (tableau n°1)

11Les regroupements auxquels nous avons procédé nous permettent de remarquer les points suivants :

    • 1 On peut supposer que ces subventions proviennent de l’État égyptien, mais rien ne permet, dans le d (...)

    Le doublement des dépenses (prévisionnelles) en volume sur 5 exercices n’est rendu possible que par un doublement du poste 3 autres ressources (c’est-à-dire subventions1) car les ressources provenant du poste 1-revenus des biens waqfs - sont quasiment stables.

  1. On peut constater que les revenus des biens waqfs (Poste 1) ne suivent pas l’inflation et sont affectés au poste 5 — affectations spécifiques courantes — ce qui signifie que les bénéficiaires des produits des biens waqfs voient leur pouvoir d’achat érodé d’année en année.

  2. Les dépenses d’investissement (Poste 6), destinées essentiellement à l’édification ou à la rénovation de mosquées sont financées, à partir de 1978, par des subventions alors qu’auparavant elles étaient financées par des revenus de biens waqfs.

  3. On remarque l’importance du gonflement des dépenses de fonctionnement (Poste 4) eu égard à l’évolution des ressources des biens waqfs (Poste 1) d’une part et des autres dépenses (Postes 5, 6, et 7) d’autre part.

Les ressources du ministère des waqfs

12Le budget du ministère des waqfs fait état des seuls revenus des biens waqfs à l’exclusion de toute autre ressource.

13La fraction des dépenses non financées par les revenus des biens waqfs est couverte par une dotation provenant probablement du budget de l’État qui sera versée au fur et à mesure de l’exécution du budget et dont on ne peut donc pas connaître a priori avec exactitude le montant.

14Pour la commodité de la présentation du budget nous avons donc extrapolé le montant de la subvention eu égard aux dépenses budgétées.

Analyse du poste revenus des biens waqfs

Tableau N° 2
1. REVENUS DES BIENS WAQFS (en Milliers de L.E.)

Tableau N° 21. REVENUS DES BIENS WAQFS (en Milliers de L.E.)

Note (1) : Revenus divers provenant d’impôts et de taxes diverses pour la plupart mais aussi de la location d’immeubles à l’État.
Note (2) : Revenus tirés de la réalisation de divers actifs tels que les stocks.

EVOLUTION DE LA DISTRIBUTION DES RESSOURCES DU MINISTERE ENTRE REVENUS DES BIENS WAQFS ET AUTRES RESSOURCES
Exercices 1976 à 1980

EVOLUTION DE LA DISTRIBUTION DES RESSOURCES DU MINISTERE ENTRE REVENUS DES BIENS WAQFS ET AUTRES RESSOURCESExercices 1976 à 1980

Note : La dotation provenant du conseil supérieur des affaires islamiques en 1979 (156.000 L.E.) a été éliminée du graphique car non récurrente et à caractère exceptionnel.

15On constate que le volume des revenus des biens waqfs est stable sur les cinq années étudiées et que l’accroissement des dépenses est financé quasi exclusivement par des subventions.

Les emplois ou dépenses du ministère des waqfs

16Les emplois ou dépenses du ministère des waqfs peuvent être regroupés autour de quatre grandes rubriques :

  • Les dépenses de fonctionnement (4.) qui se subdivisent en salaires et avantages divers (4.1.) et en autres frais de gestion (4.2.)

  • Les affectations spécifiques courantes (5.)

  • Les dépenses d’investissement (6.)

  • Les transferts de capitaux (7.) - seule l’année 1979 a connu des transferts de capitaux.

Evolution de la structure des emplois du ministère des waqfs

Note : Nous avons exclu de ce tableau les transferts de capitaux car cela apparaît comme un emploi exceptionnel et non récurant.

17Cette suppression ne fausse pas les pourcentages dans la mesure où ce montant est minime.

A — Les dépenses de fonctionnement

18Ces dépenses peuvent être regroupées en deux rubriques principales :

  • Les salaires et avantages divers (4.1.)

  • Les autres frais de gestion (4.2.)

Tableau N° 3
4. DEPENSES DE FONCTIONNEMENT — Analyse Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Tableau N° 34. DEPENSES DE FONCTIONNEMENT — Analyse Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Note (1) : Ce poste appelé « Réserves » correspond à des sommes affectées aux salaires mais provisionnées pour faire face à d’éventuelles augmentations ( ?). (Ce sont les seules explications que nous avons pu obtenir).
Note (2) : Il s’agit de loyers versés par le ministère pour des immeubles qu’il occupe.

Structure des dépenses de fonctionnement et évolution

Structure des dépenses de fonctionnement et évolution

19L’on peut constater que la part des autres frais de gestion s’est fortement accrue en particulier en 1980. Cet accroissement est imputable au poste 4.2.2. travaux, fournitures et services extérieurs qui a doublé en 1977 par rapport à 1976 et qui a presque triplé en 1980 par rapport à 1979.

Evolution du volume des dépenses de fonctionnement

Evolution du volume des dépenses de fonctionnement

(Base 100 en 1976)
Note (1) : Les calculs ont été effectués à partir des chiffres nets c.à.d. après soustraction des « réserves ».

a) Les salaires et avantages divers

20L’on distingue 3 postes : Les primes et salaires proprement dits, les avantages divers et un poste appelé « réserves » (traduit littéralement de l’arabe).

21— Les primes et salaires

22Ce poste est constitué par 3 types de rémunération :

23Les Salaires de base, les primes et gratifications et les frais de représentation.

24— Les avantages divers

25Les avantages divers se décomposent en 2 catégories :

26Les avantages en nature et les avantages monétaires :

  • Les avantages en nature sont constitués par des frais de « panier » pour les ouvriers, des vêtements, des soins médicaux et des frais relatifs à des activités sociales et sportives au bénéfice des employés.

  • Les avantages monétaires recouvrent d’une part la quote-part versée par le ministère au titre des assurances sociales et des caisses de retraite des employés, et d’autre part une dotation destinée à faire face aux augmentations de salaires afin de maintenir le pouvoir d’achat face à l’inflation. Il s’agit ici d’augmentation destinée exclusivement à couvrir la hausse du coût de la vie par opposition aux augmentations normales (à l’ancienneté, au mérite) (...).

27— Les « réserves »

28Ce poste à défaut de renseignements plus précis, semble être une provision non encore affectée et destinée à couvrir d’éventuelles augmentations de salaires ou d’avantages divers.

  • 2 Nous avons exclu du calcul les « réserves » car on ne peut pas les répartir entre salaires et avant (...)

Structure et évolution du poste salaires et avantages divers. La répartition entre salaires et avantages évolue de la manière suivante2 :

Structure et évolution du poste salaires et avantages divers. La répartition entre salaires et avantages évolue de la manière suivante2 :

Evolution du volume du poste salaires et avantages divers

Evolution du volume du poste salaires et avantages divers

Note (2) : L’Année de base 1976 est une année exceptionnellement forte.

b) Les autres frais de gestion

29Nous avons regroupé sous le terme d’autres frais de gestion toutes les dépenses autres que les rémunérations ; ainsi l’on peut distinguer 3 postes essentiels :

30— Les achats de matières premières et de petits matériels (4.2.1.)

31— Les travaux, fournitures et services extérieurs (4.2.2.)

32Ce poste représente des rémunérations versées à des sous-traitants extérieurs au ministère en contrepartie de prestations.

33Ainsi par exemple, on peut noter les frais de publicité, d’entretien, de transports, de formation et d’imprimerie.

34— Les impôts, taxes et loyers (4.2.3.)

35Le budget ne donne pas de détails supplémentaires.

Structure et évolution du poste autres frais de gestion

Structure et évolution du poste autres frais de gestion

Note (1) : Nous avons exclu ces sommes du tableau car inférieures à 0,5 % du total des frais de gestion.

36L’accroissement de la part des travaux, fournitures et services extérieurs dans le total des frais de gestion, est imputable à une forte augmentation des frais d’entretien et des frais d’imprimerie en particulier.

B — Affectations spécifiques courantes

37Nous avons regroupé sous l’appellation affectations spécifiques courantes, trois types de dépenses :

  • Les dépenses réalisées en vue de satisfaire les stipulations des fondateurs de biens waqfs (5.1.).

  • Les dépenses affectées à la diffusion du message islamique et aux œuvres de bienfaisance (5.2.), le budget ne fournit pas de détails supplémentaires.

  • Les dépenses constituées par diverses subventions (5.3 à 5.7).

Tableau N° 4
5. AFFECTATIONS SPECIFIQUES COURANTES
Analyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Tableau N° 45. AFFECTATIONS SPECIFIQUES COURANTESAnalyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Structure et évolution du poste affectations spécifiques courantes

Structure et évolution du poste affectations spécifiques courantes

Note (1) : Nous avons regroupé les postes 5.3. À 5.7. Car seul le montant total est significatif.

38Les dépenses réalisées en vue de satisfaire aux stipulations des constituants des biens waqfs sont par nature peu évolutives et augmentent peu d’une année sur l’autre.

39Les modifications qui apparaissent dans la structure des affectations spécifiques proviennent donc essentiellement des variations dans les sommes affectées à la diffusion du message islamique et aux œuvres de bienfaisance.

40Néanmoins, la répartition reste relativement stable sur les 5 exercices étudiés.

Evolution du volume des dépenses pour la diffusion du message islamique et œuvres de bienfaisance

Evolution du volume des dépenses pour la diffusion du message islamique et œuvres de bienfaisance

(Base 100 en 1976)

C — Dépenses d’investissement

Tableau N° 5
6. DEPENSES D’INVESTISSEMENT
Analyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Tableau N° 56. DEPENSES D’INVESTISSEMENTAnalyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Note (1) : Il s’agit de la contrepartie en Livres Egyptiennes de devises achetées pour des raisons non spécifiées.

Répartition des dépenses du ministère des waqfs entre services administratifs et diffusion du message islamique

Tableau N° 6.
EMPLOIS OU DEPENSES DU MINISTERE DES WAQFS (Répartition entre services administratifs et diffusion du message islamique)
Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Tableau N° 6.EMPLOIS OU DEPENSES DU MINISTERE DES WAQFS (Répartition entre services administratifs et diffusion du message islamique)Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)

Note (1) : Analyse
Note (2) : Ce poste recouvre l’aide apportée au camp de Abu Bakr el Saddik pour les étudiants islamiques non Egyptiens.

Notes

1 On peut supposer que ces subventions proviennent de l’État égyptien, mais rien ne permet, dans le document étudié, de l’affirmer avec une certitude absolue.

2 Nous avons exclu du calcul les « réserves » car on ne peut pas les répartir entre salaires et avantages.

Table des illustrations

Titre Tableau N° 1BUDGET DU MINISTERE DES WAQFSExercices 1976 à 1980 (en Milliers de L.E.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 408k
Titre Tableau N° 21. REVENUS DES BIENS WAQFS (en Milliers de L.E.)
Légende Note (1) : Revenus divers provenant d’impôts et de taxes diverses pour la plupart mais aussi de la location d’immeubles à l’État.Note (2) : Revenus tirés de la réalisation de divers actifs tels que les stocks.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre EVOLUTION DE LA DISTRIBUTION DES RESSOURCES DU MINISTERE ENTRE REVENUS DES BIENS WAQFS ET AUTRES RESSOURCESExercices 1976 à 1980
Légende Note : La dotation provenant du conseil supérieur des affaires islamiques en 1979 (156.000 L.E.) a été éliminée du graphique car non récurrente et à caractère exceptionnel.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Légende Note : Nous avons exclu de ce tableau les transferts de capitaux car cela apparaît comme un emploi exceptionnel et non récurant.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Titre Tableau N° 34. DEPENSES DE FONCTIONNEMENT — Analyse Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)
Légende Note (1) : Ce poste appelé « Réserves » correspond à des sommes affectées aux salaires mais provisionnées pour faire face à d’éventuelles augmentations ( ?). (Ce sont les seules explications que nous avons pu obtenir).Note (2) : Il s’agit de loyers versés par le ministère pour des immeubles qu’il occupe.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 364k
Titre Structure des dépenses de fonctionnement et évolution
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Evolution du volume des dépenses de fonctionnement
Légende (Base 100 en 1976)Note (1) : Les calculs ont été effectués à partir des chiffres nets c.à.d. après soustraction des « réserves ».
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Structure et évolution du poste salaires et avantages divers. La répartition entre salaires et avantages évolue de la manière suivante2 :
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Titre Evolution du volume du poste salaires et avantages divers
Légende Note (2) : L’Année de base 1976 est une année exceptionnellement forte.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Titre Structure et évolution du poste autres frais de gestion
Légende Note (1) : Nous avons exclu ces sommes du tableau car inférieures à 0,5 % du total des frais de gestion.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Tableau N° 45. AFFECTATIONS SPECIFIQUES COURANTESAnalyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 128k
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 456k
Titre Structure et évolution du poste affectations spécifiques courantes
Légende Note (1) : Nous avons regroupé les postes 5.3. À 5.7. Car seul le montant total est significatif.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Titre Evolution du volume des dépenses pour la diffusion du message islamique et œuvres de bienfaisance
Légende (Base 100 en 1976)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Titre Tableau N° 56. DEPENSES D’INVESTISSEMENTAnalyse exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)
Légende Note (1) : Il s’agit de la contrepartie en Livres Egyptiennes de devises achetées pour des raisons non spécifiées.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 244k
Titre Tableau N° 6.EMPLOIS OU DEPENSES DU MINISTERE DES WAQFS (Répartition entre services administratifs et diffusion du message islamique)Exercices 1976 à 1980 (en milliers de L.E.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 272k
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Légende Note (1) : AnalyseNote (2) : Ce poste recouvre l’aide apportée au camp de Abu Bakr el Saddik pour les étudiants islamiques non Egyptiens.
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/1624/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 80k

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1981

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter