Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 4

 | 
Cristina Ferrante
, 
Jean-Claude Lacam
, 
Daniela Quadrino

Formiae (Formia)

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue

Jean-Claude Lacam

Texte intégral

  • 1 Guaitoli 1974 ; De Rossi 1980, 150 ; Coarelli 1982, 361-362.

1Le long de la via Rubino, voie dont le tracé reproduit celui de la uia Appia, tout près de la via dell’Olmo, se trouvent les restes d’un temple d’époque républicaine1, adossé à la colline de Castellone sur laquelle devait s’élever la cité antique (fig. 64).

Fig. 64

Fig. 64

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Localisation du temple. Echelle 1 : 2000 (Guaitoli 1974, 131, fig. 1).

© DR

Sources archéologiques

Structures

2Du temple subsistent le podium (endommagé sur sa partie est ; fig. 65), le mur du fond (visible seulement sur sa face interne, la face externe étant prise dans le mur de la propriété voisine), le côté ouest et une petite partie du côté est. La partie frontale a totalement disparu en même temps qu’une bonne partie du soubassement.

Fig. 65

Fig. 65

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Podium du temple (Guaitoli 1974, 140, fig. 13).

© DR

3Le podium (de 6,83 m de largeur et 1,52 m de hauteur), en opus incertum de tuf, avec inclusion de blocs en calcaire, est recouvert de deux couches d’enduit et d’une couche de stuc, qui, par endroits, conserve des traces de coloration rouge. Corniches inférieure (haute de 23,5 cm) et supérieure (haute de 30 cm) possèdent un profil presque identique, mais les matériaux diffèrent (en maçonnerie – éclats de calcaire et mortier – pour la première, en tuf local jaunâtre pour la seconde) ainsi que leur implantation dans la structure d’ensemble (les blocs de tuf de la corniche supérieure y sont enfoncés tandis que la corniche inférieure est simplement adossée au podium dont elle s’est d’ailleurs détachée par endroits).

4Le mur de fond (d’une longueur de 6,71 m, d’une hauteur maximale de 2,50 m et d’une épaisseur de 45 cm) est construit, comme le podium, en opus incertum et recouvert aussi sur presque toute sa surface de deux couches d’enduit et d’une couche de stuc. En son centre apparaît un bloc de maçonnerie de forme rectangulaire (1,80 m de longueur pour 1 m de largeur) que M. Guaitoli identifie à la base de la statue cultuelle. Un bloc semblable mais de taille plus réduite sur le côté ouest (auquel devait correspondre un bloc identique sur le mur opposé, justement brisé à cette hauteur) pouvait accueillir une statue plus petite. Ces blocs, le plus large et le plus étroit, sont placés à égale distance (1,60 m) de l’angle nord-ouest, ce qui trahit une évidente recherche de symétrie.

5Le mur de la cella (d’une hauteur maximale de 2,8 m et d’une épaisseur de 45 cm) est encore partiellement visible sur le podium, ainsi qu’une partie de ses fondations, ce qui permet d’attribuer à celle-ci une forme proche de celle du carré. La concordance entre la largeur du podium et celle de la cella fait exclure l’hypothèse d’un temple périptère.

6De ces observations, l’on peut déduire le plan de l’édifice (fig. 66) : il s’agit d’un temple très simple, à cella unique, sans doute prostyle tétrastyle (car la largeur n’autorise guère davantage de colonnes), orienté sud-est, nord-ouest. L’examen des données archéologiques et la comparaison avec d’autres temples connus, tels ceux de Cosa, Ostia ou Tivoli a permis à M. Guaitoli de proposer deux plans possibles pour le temple de la via Rubino (fig. 67).

Fig. 66

Fig. 66

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Plan du temple (Guaitoli 1974, 135, fig. 6).

© DR

Fig. 67

Fig. 67

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Deux hypothèses de reconstruction du temple (Guaitoli 1974, 137, fig. 8).

© DR

7Aux abords du sanctuaire, dans la propriété Nocella, subsistent plusieurs éléments, tous en pierre locale : quelques éléments appartenant à une base de colonne de type toscan (d’un diamètre de 81 cm ; fig. 68), un fragment de colonne (d’environ 50 cm de diamètre) ainsi qu’un sommet de colonne avec son chapiteau tous deux taillés dans le même bloc. Le chapiteau n’est travaillé que sur deux faces consécutives, ce qui laisse supposer qu’il devait s’adosser à un mur. De trop petites dimensions pour s’accorder à la base, ce chapiteau (fig. 69), à condition bien sûr qu’il appartienne bien à ce temple, devait couronner non pas les colonnes de la façade, mais celles, plus petites, adossées aux murs latéraux, ce qui confirmerait la deuxième hypothèse de plan proposée par M. Guaitoli.

Fig. 68a

Fig. 68a

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Éléments architectoniques conservés près du temple républicain de la via Rubino : plan et coupe (Guaitoli 1974, 138, fig. 10).

© DR

Fig. 68b

Fig. 68b

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Base de colonne conservée dans le jardin Nocella, près du temple (Guaitoli 1974, 139, fig. 12).

© DR

Fig. 69

Fig. 69

Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Chapiteau conservé dans le jardin Nocella, près du temple (Guaitoli 1974, 139, fig. 11).

© DR

  • 2 Guaitoli 1974, 139-141.
  • 3 Cassieri 2001b, 22.

8L’examen de l’ensemble des caractéristiques de ce temple et la comparaison avec d’autres sanctuaires de l’époque républicaine ont permis de le dater de la fin du iie ou du début du ier s. av. J.-C.2. Il n’est en revanche pas possible de savoir à quelle divinité il était consacré et donc de l’identifier à l’un des temples que les sources épigraphiques de Formies nous font connaître. Tout au plus peut-on penser qu’il s’agissait d’un temple du forum puisqu’il est situé à une cinquantaine de mètres du lieu supposé de celui-ci, à savoir les piazze Mattej et Bonomo3.

Bibliographie

Cassieri 2001b: N. Cassieri (éd.), Via Vitruvio, una strada lunga duemila anni, Rome, 2001.

Coarelli 1982: F. Coarelli, Lazio, Rome-Bari, 1982.

De Rossi 1980: G.M. De Rossi, Lazio meridionale. Itinerari archeologici, Rome, 1980.

Guaitoli 1974: M. Guaitoli, «Un tempio di età repubblicana a Formia», in F. Castagnoli, De Luca (éd.), Ricognizione archeologica e documentazione cartografica, 6, Rome, 1974, 131-141.

Notes

1 Guaitoli 1974 ; De Rossi 1980, 150 ; Coarelli 1982, 361-362.

2 Guaitoli 1974, 139-141.

3 Cassieri 2001b, 22.

Table des illustrations

Titre Fig. 64
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Localisation du temple. Echelle 1 : 2000 (Guaitoli 1974, 131, fig. 1).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre Fig. 65
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Podium du temple (Guaitoli 1974, 140, fig. 13).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Titre Fig. 66
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Plan du temple (Guaitoli 1974, 135, fig. 6).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 128k
Titre Fig. 67
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Deux hypothèses de reconstruction du temple (Guaitoli 1974, 137, fig. 8).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre Fig. 68a
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Éléments architectoniques conservés près du temple républicain de la via Rubino : plan et coupe (Guaitoli 1974, 138, fig. 10).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Titre Fig. 68b
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Base de colonne conservée dans le jardin Nocella, près du temple (Guaitoli 1974, 139, fig. 12).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 69
Légende Formia. Via Rubino. Divinité inconnue. Chapiteau conservé dans le jardin Nocella, près du temple (Guaitoli 1974, 139, fig. 11).
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/4257/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 174k

Auteur

Maître de conférences en histoire ancienne. Paris I (Panthéon-Sorbonne)

© Collège de France, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable