Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des pauvres à la bibliothèque

 | 
Serge Paugam
, 
Camila Giorgetti

Illustrations

Texte intégral

1. L’espace auto-formation, subdivisé en petits boxes isolés (des « carrels ») et accessible pour de longues durées de travail, se prête particulièrement bien aux attentes des usagers qui cherchent à passer inaperçus dans la bibliothèque et qui sont en même temps suffisamment autonomes pour se livrer à cet exercice exigeant une certaine capacité de concentration.

2. L’espace presse est le lieu favori de certains usagers. Ils peuvent y passer plusieurs heures de la journée. Certains se servent des chaises inclinées qui s’y trouvent pour dormir. C’est aussi un espace ouvert d’où il est possible d’avoir une vision panoramique d’une bonne partie de la bibliothèque, ce qui permet notamment de contrôler les entrées et les sorties de l’espace des télévisions du monde.

3. Les usagers qui utilisent la bibliothèque sur un mode occupationnel vont s’efforcer de se fabriquer progressivement des repères, en investissant des espaces précis et en espérant ainsi y faire des rencontres. Telle est l’une des fonctions de l’espace des télévisions du monde.

4-5. Certains usagers viennent principalement à la bibliothèque pour accéder à Internet. Ils doivent alors faire la queue pour obtenir un ticket qui ouvre droit à une session de 40 minutes. Il n’est pas rare de voir certaines personnes enchaîner plusieurs sessions et donc de s’astreindre à reprendre leur place dans la fi le d’attente à plusieurs reprises.

Table des illustrations

Légende 1. L’espace auto-formation, subdivisé en petits boxes isolés (des « carrels ») et accessible pour de longues durées de travail, se prête particulièrement bien aux attentes des usagers qui cherchent à passer inaperçus dans la bibliothèque et qui sont en même temps suffisamment autonomes pour se livrer à cet exercice exigeant une certaine capacité de concentration.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/981/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 421k
Légende 2. L’espace presse est le lieu favori de certains usagers. Ils peuvent y passer plusieurs heures de la journée. Certains se servent des chaises inclinées qui s’y trouvent pour dormir. C’est aussi un espace ouvert d’où il est possible d’avoir une vision panoramique d’une bonne partie de la bibliothèque, ce qui permet notamment de contrôler les entrées et les sorties de l’espace des télévisions du monde.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/981/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 365k
Légende 3. Les usagers qui utilisent la bibliothèque sur un mode occupationnel vont s’efforcer de se fabriquer progressivement des repères, en investissant des espaces précis et en espérant ainsi y faire des rencontres. Telle est l’une des fonctions de l’espace des télévisions du monde.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/981/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 487k
Légende 4-5. Certains usagers viennent principalement à la bibliothèque pour accéder à Internet. Ils doivent alors faire la queue pour obtenir un ticket qui ouvre droit à une session de 40 minutes. Il n’est pas rare de voir certaines personnes enchaîner plusieurs sessions et donc de s’astreindre à reprendre leur place dans la fi le d’attente à plusieurs reprises.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/981/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 670k

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540