Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les mangados : lire des mangas à l’adolescence

 | 
Christine Détrez
, 
Olivier Vanhée

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Moi je pense que tant que j’aurais du temps libre, je lirais. Tant que la société me laissera
du temps libre…
— Ah lui, il a un gros truc contre la société.
— Mais j’ai rien, arrête, c’est un sociologue, il va se dire : “Oh là là”… » (Madji et Aurélien.)

Il suffit de prononcer le mot manga pour que surgissent toute une série de représentations, hautes en couleur, et souvent contradictoires : des yeux écarquillés et des silhouettes japonaises, des minijupes avec socquettes et des exosquelettes, des couleurs criardes et du noir et blanc, des animés et des fascicules imprimés, des diatribes angoissées contre le Club Dorothée et l’exposition de Takashi Murakami à Versailles, des onomatopées et des textes introspectifs, production de masse et culture d’avant-garde… La litanie serait longue des images contrastées qui s’imposent ainsi. Quant au public de ces mangas, son évocation suscite de la même façon des réactions tout aussi bigarrées : adolescents prostrés devant la télévision, l’ordina...

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540