Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La BPI à l’usage

 | 
Christophe Evans

Annexes

Annexe 1. La BPI en 1995 : fiche technique

Texte intégral

Bibliothèque générale du deuxième étage

Surface des espaces publics 10 300 m2, 1 800 places assises

Surface des espaces publics 10 300 m2, 1 800 places assises
  • 1 Données 1994-1995.

Note*1

  • Monographies en 1994, nombre de notices dans le catalogue (nombre de titres) : 310 160 (180 000 en 1977). Vidéos en 1995 : 2 515 titres. Documents parlés en 1995 : 2 613 titres (dont 97 disques compacts). Musique en 1995, disques compacts : 8 330 titres, 33 tours : 1 280 titres, vidéodisques : 269 titres.
    Documents électroniques en 1995 : cédéroms : 68 titres.
    Accès Internet : 10 postes.

  • La BPI dispose en 1995 d’un espace Langues (124 langues proposées), d’un espace Musique, d’un espace Logiciels, d’un espace Public Info, d’un service consacré aux usagers malvoyants et d’un espace Télévisions du monde, d’un bureau dédié à l’interrogation des bases de données en ligne.

Salle d’actualité

1Surface : 554m2, 170 places assises

2La BPI est ouverte du mercredi inclus au lundi inclus. Fermeture hebdomadaire : le mardi.

3Horaires d’ouverture en semaine : de 12 h à 22 h ; les samedi et dimanche : de 10 h à 22 h.

4Personnel permanent : 243 personnes.

5Personnel temporaire : 386 personnes.

Chronologie sommaire

61977

  • Inauguration officielle de la BPI, le 1e r février. Ouverture au public le lendemain. Directeur et responsable du projet : Jean-Pierre Seguin.

  • Une affluence qui dépasse les prévisions les plus optimistes.

  • Succès des nouveaux médias (images fixes et animées, laboratoire de langues...), mais aussi des supports traditionnels, livres et périodiques.

  • René Fillet est nommé directeur le 1e r septembre, en remplacement de Jean-Pierre Seguin.

71978

  • 1ère enquête de fréquentation générale.

81979

  • Début du désherbage des collections (retrait des ouvrages abîmés ou périmés).

  • 1er festival du réel (Cinéma du réel).

  • Pour des raisons de conservation, les carrousels de diapositives sont retirés du libre accès, à l’exception de quelques programmes fixes.

91980

  • Mise en place d’une « jauge », c’est-à-dire d’un blocage des entrées au-delà de 2 400 personnes présentes simultanément dans la bibliothèque générale (320 en Salle d’actualité).

  • Extension de la médiathèque de langues : création d’un deuxième laboratoire réservé aux langues dites « rares ».

101981

  • Création d’un nouveau service : les banques de données.

111982

  • Refonte de la signalétique.

  • Ouverture de la discothèque qui remplace l’ancien espace Musique.

  • La bibliothèque générale offre dorénavant 1 700 places assises.

  • 2e enquête de fréquentation générale.

121983

  • Abaissement de la jauge à 2 200 personnes.

  • Certains dossiers de presse constitués par le service des réponses par téléphone sont désormais accessibles au public par l’intermédiaire des bureaux d’information.

  • Michel Melot est nommé directeur le 1er septembre, en remplacement de René Fillet.

131984

  • Abaissement de la jauge à 2 000.

  • Réaménagement de l’entrée de la bibliothèque.

  • Déplacement des sanitaires réservés au public hors des salles de lecture (et du compteur), ce qui induit une augmentation sensible du chiffre de fréquentation.

  • Réaménagement du secteur « 3 » (déplacement du fonds de références rapides dans le domaine de l’économie, du droit et des sciences sociales en général qui va s’étoffer).

141985

  • Réalisation, et 1re édition, d’Oriente-Express, répertoire détaillé des bibliothèques et centres de documentation spécialisés à Paris et en région parisienne.

  • Réalisation du 1e r vidéodisque « Civilisation ».

  • Accueil des malvoyants : création d’un espace aménagé, la salle Borgès.

  • Les vidéos sont progressivement installées en semi-libre accès.

151986

  • Réaménagement de la Salle d’actualité.

  • Recentrage de l’activité du service des réponses par téléphone (qui reprend son nom d’origine « Public Info »). Fermeture de la ligne téléphonique, remplacée par une messagerie sur Minitel, et projet d’ouverture d’un bureau spécialisé.

  • Création de Géopatronyme (logiciel permettant de visualiser la répartition géographique des patronymes en France).

161987

  • Célébration du 10e anniversaire du Centre Pompidou.

  • Inauguration du cédérom LISE.

171988

  • Création de la logithèque (espace micro-informatique d’autoformation).

  • Installation des « Télévisions sans frontières » (diffusion en continu d’une sélection de programmes télévisés internationaux).

  • Le catalogue informatisé de la BPI (OPAC) est accessible au public (GEAC OPAC 8000).

  • Ouverture au public du service Public Info (bureau spécialisé).

  • Ouverture de la Salle d’actualité jeunesse (en remplacement de l’ancienne bibliothèque des enfants).

  • Déménagement du fonds de psychologie du secteur « 3 » vers le secteur « 1-2 ».

  • 3e enquête de fréquentation générale.

181989

  • Abaissement de la jauge (nombre de personnes fréquentes en simultané) à 1 800 dans la bibliothèque, 150 en Salle d’actualité.

  • 1er récolement (inventaire des collections).

  • Jacques Bourgain est nommé directeur, en remplacement de Michel Melot.

191990

  • Réalisation de Langues-Info (base de données consacrée à l’enseignement des langues à Paris et en région parisienne).

201991

  • Restructuration des espaces publics de la Salle d’actualité.

  • Réaménagement du laboratoire 1 consacré aux langues les plus demandées.

  • Installation du système intégré de bibliothèque GLIS de GEAC.

211992

  • La BPI est la première bibliothèque publique française à se connecter au réseau Internet (à usage interne dans un premier temps).

221993

  • Martine Blanc-Montmayeur est nommé directeur, en remplacement de Jacques Bourgain.

  • Installation dans les espaces publics de la nouvelle version du catalogue en ligne (GEAC GLIS 9000).

  • Mise en place de 2 bornes interactives d’orientation.

231994

  • Fusion des deux salles d’actualité, la Salle d’actualité jeunesse devenant un nouveau secteur de la Salle d’actualité adulte.

  • Création du bureau Accueil (situé à l’entrée de la bibliothèque, avant les portillons d’accès).

  • Réforme du service public.

241995

  • Mise en fonctionnement dans les espaces publics de la banque d’images Sémaphore.

  • Internet en accès libre public : 10 postes de consultation dans la bibliothèque, 2 postes en Salle d’actualité. Des séances publiques de formation sont proposées aux usagers.

  • Création d’un Observatoire des lectures multimédias, en partenariat avec l’université de Paris VIII.

  • 4e enquête de fréquentation générale.

251996

  • Informatisation progressive des dossiers de Public Info.

  • Mise en place des premiers postes publics de la revue de presse automatisée.

261997

  • Célébration du 20e anniversaire du Centre Pompidou.

  • Création du service des Réponses à distance.

  • Toute la documentation courante de Public Info est accessible sur écran.

  • Fermeture provisoire de la BPI le 29 septembre. Le 19 novembre, réouverture dans des locaux temporaires situés dans le quartier de l’Horloge (BPI-Brantôme).

Notes de fin

1 Données 1994-1995.

Table des illustrations

Titre Surface des espaces publics 10 300 m2, 1 800 places assises
Légende Note*1
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/283/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 258k

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access