Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les bibliothèques municipales et leurs publics

 | 
Anne-Marie Bertrand
, 
Martine Burgos
, 
Claude Poissenot
, 
et al.

Première partie. Portrait de groupe avec (ou sans) bibliothèque

Avant-propos

Texte intégral

  • 1 Cette deuxième phase de l’enquête a déjà donné lieu à une publication : Anne-Marie Bertrand, « Une (...)

1Comme il a été dit en introduction, la deuxième phase de l’enquête « L’expérience et l’image des bibliothèques municipales » est une phase quantitative : elle a consisté à interroger un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus1.

  • 2 Il figure en annexe.

2Le questionnaire de 19972 a été établi à partir du questionnaire de 1979. Les grandes lignes en ont été conservées : équipement culturel, pratiques de lecture, connaissance de la bibliothèque, image de la bibliothèque, fréquentation, activités pratiquées, etc. Dans la mesure du possible les questions ont été posées dans les mêmes termes. Cependant, deux types de modifications traversent ce questionnaire, prenant en compte les unes l’évolution de l’offre, les autres l’évolution des usages. D’une part, de nouveaux items ont été proposés dans les questions concernant l’offre de bibliothèque, notamment les supports et services apparus depuis 1979 (prêt de films, mise à disposition de micro-ordinateurs, diversification de l’action culturelle…) ; d’autre part, l’évolution des usages en bibliothèque a amené à différencier nettement deux populations d’usagers : les usagers inscrits et les usagers non-inscrits, population qui n’apparaissait pas dans l’enquête de 1979 mais que toutes les analyses de publics tendent à montrer comme grandissante.

3Il s’agissait donc pour la Direction du livre et de la lecture, commanditaire de l’enquête, d’une part de connaître mieux les usagers (inscrits comme non-inscrits) et les usages qu’ils ont de la bibliothèque. D’où les questions factuelles sur leur profil socio-démographique, leur environnement culturel, leur rapport au livre et à la lecture, leur fréquentation de la bibliothèque (fidélisation, périodicité et durée de la venue), les activités exercées à la bibliothèque. Il s’agissait, d’autre part, d’appréhender l’image que la population se fait de la bibliothèque – que cette image soit assise sur une expérience effective ou non – et tirer de cette image des éléments d’explication sur la fréquentation (ou la non-fréquentation) de la bibliothèque.

4L’analyse des résultats, pour rendre compte de ce double registre, va se dérouler en quatre chapitres. Les deux premiers décrivent la population des usagers et leurs usages (chapitre I), celle des non-usagers et les raisons de leur non-fréquentation (chapitre II). Le chapitre III analyse le rapport au livre et à la lecture des usagers et des non-usagers, rapport décisif en matière de (non-) fréquentation. Enfin, le chapitre IV mesure les écarts entre les résultats de l’enquête de 1979 et celle de 1997 et y cherche, à nouveau, des éléments d’explication.

Notes

1 Cette deuxième phase de l’enquête a déjà donné lieu à une publication : Anne-Marie Bertrand, « Une estime lointaine : les non-usagers des bibliothèques municipales », Bulletin des bibliothèques de France, t. 43, n° 5, 1998.

2 Il figure en annexe.

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable