Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lectures numériques

 | 
Paul Gaudric
, 
Gérard Mauger
, 
Xavier Zunigo

VII. Le numérique et la littérature illégitime : deux exemples

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux États-Unis, la science-fiction, les romans érotiques, la fantasy, le roman policier et le roman sentimental ont été les premiers genres à adopter le format numérique (ainsi, Harlequin USA fait désormais la moitié de son chiffre d’affaires grâce aux livres numériques1), et on observe aujourd’hui le même phénomène en France2. Dans le cadre de notre enquête, nous nous sommes intéressés aux lecteurs de science-fiction (genre particulièrement prisé par les technophiles) et de « fanfiction » (domaine littéraire dont le développement est lié à la généralisation du Web).

La science-fiction et les technophiles

Informatique et science-fiction : un environnement culturel cohérent

Bien que sa disparition soit régulièrement annoncée depuis cinquante ans3, la science-fiction est aujourd’hui un genre qui s’étend au-delà du champ littéraire : cinéma, bande dessinée, séries télévisées, etc. Quelques auteurs du genre sont devenus des « classiques » : H. G. Wells, Ray Bradbury, Jules Verne, etc.

Le le...

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540