Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lecteurs en campagne

 | 
Raymonde Ladefroux
, 
Michèle Petit
, 
Claude-Michèle Gardien

Remerciements

Texte intégral

1Financée par la direction du livre et de la lecture du ministère de l’Éducation nationale et de la Culture, cette recherche exploratoire a été menée par une équipe du laboratoire Strates (université Paris I/CNRS, dirigé par Nicole Mathieu), où figurent une géographe (Raymonde Ladefroux), une anthropologue (Michèle Petit) et une cartographe-géographe (Claude-Michèle Gardien), avec la collaboration d’une géographe de l’Inra (Françoise-Eugénie Petit).

2Les enquêtes de terrain ont été effectuées avec Pernette Granjean (géographe, université de Reims), France Hermite (psychologue, Paris), et Nadine Vessier (Montpellier). Le traitement informatique a été réalisé par Yves Ladefroux. La cartographie a été conçue et réalisée par Claude-Michèle Gardien.

3Le suivi scientifique a été assuré par Martine Chaudron, chef du service des études et de la recherche de la Bibliothèque publique d’information (Centre Georges-Pompidou).

4Ce livre est le fruit d’une étroite collaboration entre le service des études et de la recherche de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges-Pompidou et une équipe du laboratoire Strates de l’université Paris I, associé au CNRS. Les chercheurs de cette équipe tiennent donc à exprimer leur vive gratitude à Martine Chaudron, dont l’attention chaleureuse et permanente dans le suivi du travail a largement contribué à les encourager dans le défrichage de ce champ encore mal connu qu’est la lecture en milieu rural ; nous remercions également Anne Kupiec de l’attention portée à ce travail.

5Mais cette recherche n’aurait pu être menée à bien sans le concours actif de mesdames et messieurs les maires et secrétaires de mairies des communes ayant fait l’objet de l’enquête dans les différentes régions, en particulier ceux des sept communes de la Drôme, des villages d’Égleny et Beauvoir dans l’Yonne, des communes du pays de Caux, et M. le maire de Pinet dans l’Hérault. Nous sommes également particulièrement redevables à Christine Alméras de l’accueil que nous avons reçu, tant de sa part que de celui des habitants des villages situés autour de Noyers-sur-Serein, grâce au rayonnement de la bibliothèque exemplaire qu’elle y a fondée et continue d’animer avec compétence et dévouement. Nous remercions également le Dr Annie Lacroix qui nous a « donné la clé » du village de Pinet, ainsi que Mme Renard qui nous a ouvert les villages cauchois.

6L’accueil toujours attentif des conservateurs et bibliothécaires responsables des bibliothèques départementales de prêt (BDP) et de grandes bibliothèques municipales comme celle d’Auxerre, les entretiens approfondis qu’ils nous ont accordés en prenant sur leur emploi du temps souvent très chargé, ont été fort précieux pour nous permettre une approche plus concrète de la lecture publique dans le milieu rural de leur département. Nos remerciements s’adressent tout particulièrement à M. Masson et Mme Delhomme, respectivement bibliothécaires responsables des secteurs « adultes » et « enfants » de la médiathèque de Nyons, à Mme Legendre, conservateur responsable de la BDP de la Seine-Maritime, à Christine Billard, bibliothécaire responsable de la BDP de l’Yonne, à Mme Imbert, conservateur responsable de la BDP de l’Hérault, à Joëlle Pinard, conservateur responsable de la médiathèque départementale de la Drôme, au conservateur responsable de la BDP du Finistère et à Françoise Duvernier, conservateur de la bibliothèque municipale d’Auxerre. Nous remercions également très vivement M. Grondin, propriétaire de la librairie des Arcades à Pont-l’Abbé, qui nous a accordé un long entretien très riche sur la lecture en pays bigouden et qui, en dépit d’une lourde charge de travail, a bien voulu nous adresser par courrier des compléments d’information.

7Enfin, les habitants des villages concernés par l’enquête, en acceptant de répondre à un questionnaire qui a pu leur paraître long, ont permis d’établir un traitement statistique, approchant la réalité concrète des situations de chaque « pays » : nous les en remercions. Et nous sommes particulièrement reconnaissantes aux personnes qui nous ont reçues avec beaucoup de chaleur humaine, pour un entretien de plusieurs heures parfois, et ont accepté de dévoiler, pour mieux éclairer notre quête, les mystères de cette pratique intime qu’est la lecture, ainsi qu’à celles et ceux, comme Mme Cariou en Bretagne, M. Joly dans le pays de Caux, M. Charasse dans la Drôme et M. Thieule dans l’Hérault, qui ont ouvert pour nous la précieuse mémoire du temps passé.

8Que soient encore remerciées les personnes qui ont lu notre manuscrit et nous ont apporté d’importantes suggestions, tout en nous confortant par leurs encouragements : Nicole Mathieu, Catherine Paix, Françoise Plet, Mireille Brébion, M. et Mme René Fauchier, Jean-Louis Déotte et Jean-François Hersent.

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access