Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cultural Studies

 | 
Maxime Cervulle
, 
Jade Lindgaard
, 
Éric Macé
, 
et al.

Ouverture

Philippe Charrier

Texte intégral

  • * Responsable du pôle Action culturelle et communication à la Bpi.

1Note portant sur l’auteur*

2Bonjour. Au nom du Centre Pompidou et de la Bibliothèque publique d’information, je vous souhaite la bienvenue pour cette journée d’étude consacrée aux Cultural Studies.

3L’idée de cette manifestation appartient à Isabelle Bastian-Dupleix. L’idée lui est venue, je crois, au cours du cycle Des femmes et des hommes qu’elle organisait en 2006-2008 et qui était consacré au féminisme, aux questions de filiation et de parentalité et aux questions de genre. Traditionnellement en France, ce type d’approche transversale, transdisciplinaire, ne rentre pas facilement dans nos catégories mentales ou académiques – ou peut-être devrais-je dire culturelles. En effet, ce courant de recherche est né en Angleterre dans les années soixante et a ouvert de nombreuses autres voies de recherche. C’est pourquoi nous avons demandé à des chercheurs anglais de se joindre à nous. Je les remercie tout particulièrement de leur présence, de même que les autres intervenants, bien entendu.

4Une première partie sera animée par Christophe Evans, sociologue au service Études et recherche de la Bpi. Elle sera consacrée aux origines et aux spécificités nationales des Cultural Studies. À partir de 18 h 30, la seconde partie s’intéressera davantage aux études sur la culture contemporaine. Elle sera animée par Jade Lindgaard, coauteur de La France invisible, paru aux éditions La Découverte en 2008.

Notes de fin

* Responsable du pôle Action culturelle et communication à la Bpi.

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access