Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bibliothèques et publics handicapés visuels

 | 
Élisabeth Bailly
, 
Philippe Saurel
, 
Marie-France Aron
, 
et al.

Ouverture officielle

Philippe Saurel

Texte intégral

Philippe Saurel

1Élisabeth Bailly : Je suis très heureuse de vous accueillir au sein de cette bibliothèque de Montpellier pour cette journée sur les bibliothèques et les publics handicapés visuels qui est une journée souhaitée par la du Centre Georges Pompidou, la du ministère de la Culture et de la Communication et qui a été organisée avec le concours très précieux de la municipale de Montpellier.

2Je laisse la parole à Monsieur Philippe Saurel qui est adjoint au maire chargé des Affaires sociales à la Ville de Montpellier et conseiller général chargé de la lecture publique au Conseil général de l’Hérault.

3Philippe Saurel : Je suis heureux aujourd’hui d’accueillir Monsieur le directeur de la Bpi, Monsieur le représentant de la DLL, Monsieur le doyen de l’Inspection générale des bibliothèques, Mesdames et Messieurs les présidents d’associations, Mesdames et Messieurs les bibliothécaires et vous tous, qui nous faites l’honneur d’être présents à l’occasion de cette journée d’études, dans cette bibliothèque de Montpellier que j’appelle encore BMVR, un souvenir de l’ancien mandat où j’ai eu la charge en tant que conseiller municipal de m’occuper auprès de Monsieur le conservateur, mon ami Gilles Gudin de Vallerin, des archives municipales de la ville de Montpellier sises au 5e étage de cet édifice et de participer aux premières missions sur cet établissement avant qu’il ne soit construit.

4J’ai eu la chance de visiter de nombreuses bibliothèques et médiathèques de notre pays. Je me souviens notamment de cette visite de la Cité des Sciences et de l’Industrie, à La Villette, où nous avons souhaité d’emblée mettre l’accent sur l’accessibilité avec la volonté de pouvoir donner au public dit empêché le maximum de possibilités afin que chacun puisse avoir le même droit finalement au document.

5Au Conseil général de l’Hérault je suis en charge de la lecture publique et sachez que le social et la culture sont deux domaines qui se touchent complètement, s’imbriquent parfaitement et c’est avec cette conception que nous avons décidé de construire cet édifice. Quand je dis nous je parle de Monsieur le maire de Montpellier et du Conseil municipal de la Ville. Je vous prie de recevoir également toutes les amitiés de Monsieur Georges Frêche, maire de Montpellier, qui n’a pu être là ce matin mais qui m’a bien recommandé de vous signifier combien il était heureux de vous recevoir ici, vous qui représentez les associations, mais aussi les bibliothèques de l’ensemble du territoire.

6Nous avons, vous avez choisi Montpellier pour cette journée d’étude et vous allez visiter l’Espace Homère qui est l’un des espaces de pointe de cette bibliothèque. Nous avons voulu faire de cet espace un pôle vraiment fort de ce que nous voulions communiquer sur cet outil de culture. En effet cet espace Homère est très prisé par les non-voyants et les malvoyants et par toutes les associations qui s’occupent du handicap visuel. Nous avons également, et là je m’adresse aux autres associations de handicapés, pris un soin particulier à construire cet édifice en lui offrant toutes les possibilités d’accès et d’accessibilité afin que chaque citoyen, handicapé ou pas, puisse avoir le même accès au document.

7Voici ce que je voulais vous dire pour illustrer votre journée. J’ajouterai quelques mots sur la lecture à Montpellier. La bibliothèque de Montpellier, lorsqu’elle était au centre-ville, comptait environ 4 000 inscrits. Monsieur Gilles Gudin de Vallerin en dénombre aujourd’hui, après un an et demi d’ouverture, 19 000. C’est un succès total. Les archives de la Ville sont situées au 5e étage. Nous possédons également des salles patrimoniales. Nous offrons donc à la fois une bibliothèque qui se veut de pointe dans certains secteurs comme celui du handicap, mais aussi une bibliothèque qui préserve la tradition locale et qui a souhaité affirmer la volonté d’illustrer son identité dans cette ville de Montpellier, dans ce département de l’Hérault.

8Alors, bon séjour à Montpellier. Que cette journée d’étude vous enrichisse et que vos travaux soient fructueux et puis à très bientôt parce que la lecture publique et les bibliothèques, je l’ai appris au fil de mes mandats, finalement c’est une grande famille...

9Élisabeth Bailly : Merci pour cet accueil et pour ces mots qui montrent bien l’importance tenue par l’Espace Homère et la bibliothèque dans la ville de Montpellier. Je passe la parole à Thierry Grognet qui est chef du département des bibliothèques territoriales et du développement de la lecture au sein de la Direction du livre et de la lecture et qui va nous présenter la politique du ministère en matière de lecture pour les handicapés visuels.

Auteur

Philippe Saurel est Adjoint au maire chargé de la Solidarité à la Ville de Montpellier et conseiller général chargé de la lecture publique au Conseil général de l’Hérault.

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access