Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lire le noir

 | 
Annie Collovald
, 
Érik Neveu

Annexes

Texte intégral

Tableau 1. – Les créations récentes de collections de policiers.
NB : Ce tableau ne prétend pas à l’exhaustivité, il comporte des lacunes évidentes pour les collections des éditeurs régionaux.

Tableau 2. – Un secteur en pleine expansion : le policier Jeunesse.
Source : BILIPO, A. Regnault.

Tableau 3. – La sociabilité autour des romans policiers selon le sexe et les préférences.
Le tableau tente de cerner le cercle plus ou moins élargi des échanges linguistiques noués autour des livres policiers et distingue selon les types d’investissements dans la lecture de « polars » et entre les hommes et les femmes. Il s’agit là de repérer si la lecture de « polars » a des effets sur la répartition sexuelle habituelle des conversations culturelles (les femmes parlant beaucoup plus de leurs lectures que les hommes). Le tableau est alors à lire en colonnes en comparant les pourcentages respectifs des hommes et des femmes (10,9 % des hommes qui préfèrent lire des romans policiers parlent de leurs lectures contre 12,8 % des femmes) ; il est à lire également en lignes, en termes d’écart entre les hommes et les femmes, selon leur prédilection pour la lecture de romans policiers.

Tableau 4. – La répartition socioprofessionnelle suivant les pratiques lectorales
Ce tableau (comme les suivants) est à lire en ligne et non en colonne. L’écart 1 est à comprendre comme la différence négative ou positive entre le pourcentage de lecteurs d’autres romans et celui de ceux qui lisent des romans policiers très souvent. L’écart 2 comme la différence entre le pourcentage de lecteurs lisant très souvent des romans policiers et celui de lecteurs préférant cette littérature.

Tableau 5. – Diplômes et préférences lectorales

Tableau 6. – Salaires et préférences lectorales.

Tableau 7.– La sociabilité autour du roman policier.

Tableau 8. – Les pratiques artistiques amateur des lecteurs de romans policiers.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 472k
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 616k
Légende Tableau 1. – Les créations récentes de collections de policiers.NB : Ce tableau ne prétend pas à l’exhaustivité, il comporte des lacunes évidentes pour les collections des éditeurs régionaux.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 428k
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 284k
Légende Tableau 2. – Un secteur en pleine expansion : le policier Jeunesse.Source : BILIPO, A. Regnault.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 580k
Légende Tableau 3. – La sociabilité autour des romans policiers selon le sexe et les préférences.Le tableau tente de cerner le cercle plus ou moins élargi des échanges linguistiques noués autour des livres policiers et distingue selon les types d’investissements dans la lecture de « polars » et entre les hommes et les femmes. Il s’agit là de repérer si la lecture de « polars » a des effets sur la répartition sexuelle habituelle des conversations culturelles (les femmes parlant beaucoup plus de leurs lectures que les hommes). Le tableau est alors à lire en colonnes en comparant les pourcentages respectifs des hommes et des femmes (10,9 % des hommes qui préfèrent lire des romans policiers parlent de leurs lectures contre 12,8 % des femmes) ; il est à lire également en lignes, en termes d’écart entre les hommes et les femmes, selon leur prédilection pour la lecture de romans policiers.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Légende Tableau 4. – La répartition socioprofessionnelle suivant les pratiques lectoralesCe tableau (comme les suivants) est à lire en ligne et non en colonne. L’écart 1 est à comprendre comme la différence négative ou positive entre le pourcentage de lecteurs d’autres romans et celui de ceux qui lisent des romans policiers très souvent. L’écart 2 comme la différence entre le pourcentage de lecteurs lisant très souvent des romans policiers et celui de lecteurs préférant cette littérature.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 244k
Légende Tableau 5. – Diplômes et préférences lectorales
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Légende Tableau 6. – Salaires et préférences lectorales.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Légende Tableau 7.– La sociabilité autour du roman policier.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Légende Tableau 8. – Les pratiques artistiques amateur des lecteurs de romans policiers.
URL http://books.openedition.org/bibpompidou/docannexe/image/114/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 183k

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540