Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La tombe à char de Verna (Isère)

 | 
Franck Perrin
, 
Martin Schönfelder

Remerciements

Texte intégral

1Nous tenons à remercier ici MM. Jean-Pascal Jospin et José Dias, respectivement Conservateur au Musée dauphinois de Grenoble et Directeur de la Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby pour l’intérêt qu’ils ont bien voulu porter à l’étude de la collection de Vema ; ils ont su, l’un et l’autre, faciliter l’accès au mobilier archéologique et par là-même son étude.

2Nos remerciements également à M. Ulrich Schaaff, ancien directeur du département protohistorique du Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence et à son équipe pour la restauration des objets métalliques et pour leur accueil et soutien.

3L’étude sur le mobilier métallique a été réalisée par l’un d’entre nous grâce à une bourse post-doctorale du Conseil Régional de Bourgogne en 2000/2001. L’équipe, qui a assuré un accueil très chaleureux et très motivant pendant une année, était celle de Jean-Paul Guillaumet (UMR 5594/3), basée au Centre Archéologique Européen du Mont Beuvray. Un grande merci à celui-ci et à tous les étudiants et étudiants-chercheurs, qui nous ont soutenu, aidé et inspiré. C’est également au CAE du Mont Beuvray, et grâce à son directeur Vincent Guichard, que l’illustration photographique de ce volume a été en grande partie réalisée.

4L’illustration graphique quant à elle a pu être effectuée par Marion Baudrand au Musée de la Civilisation Gallo-Romaine de Lyon, grâce à l’amabilité des Conservateurs Jacques Lasfargues et Hugues Savay-Guerraz.

5Nous exprimons toute notre gratitude à M. et Mme Huon de Kermadec pour nous avoir confié les manuscrits originaux des archives en leur possession.

6Gérard Bruyères, Conservateur des Archives Municipales de la ville de Lyon a su, par sa connaissance de François Artaud, témoigner de son attention pour cette étude, alors que la consultation des diverses archives a été effectuée à l’Académie des Sciences Belles Lettres et Arts de Lyon.

7Plus largement, nous exprimons notre reconnaissance à l’ensemble des collègues qui ont su faire don de leur temps et nous apporter leur aide grâce à leurs connaissances ou à leur soutien technique, avec une mention spéciale à Catherine Bellon pour sa relecture du manuscrit, notamment pour les chapitres écrits dans “le français d’un étranger”, et pour avoir assuré la coordination du volume avec le secrétariat des DARA.

© Alpara, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access