Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La mine de Pampailly, XVe-XVIIIe siècles

 | 
Paul Benoit

Propos liminaire

Michel Mercier

Texte intégral

1Cet ouvrage illustre l’apport de la collaboration entre les collectivités, l’État, par l’intermédiaire du Service régional de l’Archéologie, et une équipe de chercheurs universitaires.

2Parmi les collectivités, le département du Rhône a tenu la première place à la fois par l’importance de son soutien financier et la durée de son aide. Il s’agissait pour lui de faire découvrir un aspect important du passé minier de l’Ouest du département, quelques décennies après l’abandon de l’extraction des produits du sous-sol, au terme d’une histoire séculaire qui reste très présente dans la mémoire des hommes comme dans le paysage.

3Au contact des cantons de Saint-Laurent-de-Chamousset et de l’Arbresle, la mine de Pampailly a joué un rôle important dans le domaine de l’innovation industrielle. Au Moyen Age, ce sont des techniques minières, mises au point dans le monde germanique, qui ont trouvé là leurs premières applications en France ; au XVIIIe s., ce sont des procédés anglais importés par un Lyonnais de génie, Gabriel Jars, qui ont fait de Pampailly un des premiers sites à utiliser, en Europe continentale, la houille dans la transformation de minerais en métal. Étape décisive du développement de la métallurgie moderne.

4Cette même recherche de l’innovation se retrouve dans la démarche des chercheurs qui, alors que leur entreprise avait débuté par l’aventure de l’exploration souterraine, se sont tournés vers des techniques d’analyse de plus en plus performantes pour préparer ou expliquer leurs découvertes.

5La publication de l’ouvrage de Paul Benoit marque une étape importante de la mise en valeur du site de Pampailly. Sa publication sera suivie de celle d’un CD Rom en collaboration entre l’équipe de recherches et le Centre Multimédia de la Communauté de Communes du canton de Saint-Laurent-de-Chamousset, dont la réalisation est déjà avancée, et de l’ouverture d’une salle d’exposition que la municipalité de Brussieu a prise en charge. La dynamique lancée par le département a entraîné l’intervention d’autres participants régionaux et locaux pour donner à ces cantons de l’Ouest Lyonnais une vision plus exacte de leur histoire, pour montrer que l’innovation dont ils se réclament plonge ses racines dans un passé lointain.

Auteur

Président du Conseil Général du Rhône

© Alpara, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access