Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'énergie des sciences sociales

 | 
Olivier Labussière
, 
Alain Nadaï

Le Groupe de Prospective (GPRO) Energie-SHS de l’Alliance ATHENA

Texte intégral

1L’Alliance Nationale des Sciences Humaines et Sociales (ATHENA) fait partie des cinq alliances missionnées par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour informer la stratégie nationale de recherche et d’innovation. Créée en 2010, elle ne porte pas la vision d’un opérateur de la recherche mais rassemble plusieurs opérateurs, à commencer par ses quatre membres fondateurs, la CGE, le CNRS, la CPU et l’INED.

2Elle offre un carrefour scientifique propice à une plus grande autonomie des sciences humaines et sociales sur les questions énergétiques et, partant de là, la possibilité d’une collaboration interdisciplinaire renouvelée. Cette possibilité a trouvé une concrétisation à la fin de l’année 2012, avec la mise en place du Groupe de Prospective Energie-SHS. L’Alliance ATHENA, alors présidée par le CNRS et son Institut des Sciences Humaines et Sociales, commençait à porter, avec le soutien de l’action Energie du CNRS, une vision interdisciplinaire des questions énergétiques.

3Le Groupe de Prospective Energie-SHS s’est réuni à 13 reprises entre novembre 2012 et juillet 2013. Le processus de travail a accueilli une diversité de contributions en provenance des SHS (philosophes, économistes, sociologues, géographes, historiens, sciences politiques, etc.) et de disciplines hors des SHS. Des interlocuteurs de l’ANCRE ont été associés au processus. Un processus d’audition a ouvert le groupe à l’avis de chercheurs et d’institutions sur les enjeux énergétiques contemporains. Des échanges entre les membres du groupe de travail et les chercheurs de leurs laboratoires respectifs a également permis d’enrichir le contenu de cet ouvrage. Le groupe de travail Energie-SHS était constitué de 13 membres :

  • Pierre Charbonnier, Chargé de recherche, CNRS, Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités, philosophie ;

  • Patrick Criqui, Directeur de recherche, CNRS, Laboratoire EDDEN-PACTE, économie ;

  • Alain Dollet, Directeur de recherche, Directeur adjoint scientifique de l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes du CNRS, en charge de la thématique « Energie » du CNRS, ingénierie ;

  • Patrick-Paul Duval, Institut Français du Pétrol et des Energies Nouvelles, géologie/géophysique ;

  • Pierre Fournier, Professeur, Aix-Marseille Université, Laboratoire Méditerranéen de Sociologie, sociologie ;

  • Claude Gilbert, Directeur de recherche, CNRS, Laboratoire PACTE, sciences politiques ;

  • Bernd Grambow, Professeur, Ecole des Mines de Nantes, Directeur du laboratoire Subatech, responsable du programme NEEDS, chimie ;

  • Olivier Labussière, Maître de conférences, Université Joseph Fourier, Laboratoire PACTE, géographie et aménagement ;

  • Sandra Laugier, Professeur, Université Paris 1, Directrice adjointe scientifique de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, chargée de l’interdisciplinarité, philosophie (rapportrice) ;

  • Elisabeth Le Net, chercheure, ITESE-CEA, économie ;

  • Catherine Locatelli, Chargée de recherche, CNRS, Laboratoire EDDEN-PACTE, économie ;

  • Alain Nadaï, Directeur de recherche, CNRS, Centre international de recherche sur l’environnement et le développement, socio-économie ;

  • Sébastien Velut, Professeur, Université Paris 3, Directeur de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine, Directeur du Centre de recherche et de documentation des Amériques, géographe (animateur du Groupe de travail).

4Le groupe a bénéficié du support du CNRS :

  • Maria-Teresa Pontois, ingénieure de recherche, CNRS ;

  • Maria-Pina Selbonne, assistante, CNRS.

5Des entretiens ont été menés avec les personnalités suivantes :

  • Patrick Criqui, Directeur de recherche, CNRS, Laboratoire EDDEN-PACTE, économie, le 19 mars 2013 ;

  • Yannick Régnier, Animateur du réseau Territoires à énergie positive, Association CLER, le 19 mars 2013 ;

  • Bernard Laponche, Association Global Chance, le 26 mars 2013 ;

  • Yves le Bars, ancien Directeur du Bureau de recherches géologiques et minières, le 9 avril 2013 ;

  • Bruno Goffé, Directeur de recherche, Délégué scientifique Géo-ressources de l’Institut national des sciences de l’univers du CNRS, géologie, le 9 avril 2013 ;

  • Mathieu Arnoux, Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, Professeur à l’Université Paris 7, Laboratoire interdisciplinaire des énergies de demain, histoire du Moyen Âge, le 23 avril 2013 ;

  • Sylvie Douzou, Chercheure senior, Demande en énergie et dynamique de consommation, EDF-R&D, le 14 mai 2013.

6Ce livre a également bénéficié des précieux conseils et critiques de Jean-Charles Hourcade et Dominique Finon (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement), de Florent Champy et Stefano Bosi (Directeurs adjoints scientifiques de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS), de François Héran (Institut national des études démographiques) et de Fabrice Flipo (Télécom Ecole de Management).

7La prise en charge de la rédaction des chapitres et de l’intégration de l’ensemble des approches a été largement assurée par Alain Nadaï, Olivier Labussière, Claude Gilbert et Pierre Charbonnier.

© Alliance Athena, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Place des libraires