Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des sciences dans la Science

 | 
Jacques Commaille
, 
Françoise Thibault

Préface

Foreword

Jacques Commaille

Texte intégral

1Dans un contexte européen où se définissent les grandes orientations de l’avenir de la recherche, les responsables de l’Alliance ATHENA ont considéré qu’il relevait de leur mission de favoriser une réflexion sur les principes généraux au fondement des sciences humaines et sociales, de leur place dans la science en général en même temps que dans la Cité. Un dispositif a ainsi été mis en place permettant, outre la consultation de représentants des organismes et administrations concernés, l’implication d’une centaine de collègues, sollicités en fonction de leur compétence et de leur discipline, français et étrangers. Si ce dispositif ne saurait prétendre relever d’une logique de démocratie représentative telle qu’elle existe dans les instances de la recherche et de l’enseignement supérieur, il a eu incontestablement comme référence une forme de démocratie participative au service de l’avenir des sciences humaines et sociales. C’est dans ce cadre et dans cet esprit qu’a été élaboré le présent texte, fruit d’une mobilisation exceptionnelle, tant par la qualité des contributions que par celle de leurs auteurs, exclusivement inspirés par la poursuite de l’intérêt général.

2Si, pour l’Alliance ATHENA, ce texte ne saurait prétendre être représentatif des réflexions développées par l’ensemble du potentiel français de sciences humaines et sociales, il constitue à ses yeux une contribution à un débat d’une particulière importance dans une période historique comportant tant d’enjeux pour l’avenir de la recherche. Et ce débat mérite d’être poursuivi, au niveau national et européen, sans qu’aucune instance ne prétende au monopole, dans l’esprit de ce que veut être cette alliance : un espace d’échange, de dialogue au service de l’ensemble des communautés scientifiques concernées.

3Dans le texte qui suit, en référence à leurs statuts, les sciences humaines et sociales se donnent à voir dans leur diversité assumée, des humanités aux sciences sociales, considérant que cette diversité n’est pas une hétérogénéité invalidante mais bien une richesse qu’il convient d’exploiter plus encore à l’heure du mouvement de rapprochement de l’ensemble des sciences et pour échapper à la tentation scientiste grandissante et aux diktats du court terme. Les sciences humaines et sociales sont au cœur du processus de formation de l’esprit scientifique. A ce titre, elles sont des sciences critiques, non pas au sens de la simple dénonciation de l’existant mais au sens du dévoilement ou de la perception de ce qui est caché ou minuscule et participe pourtant de la constitution de l’humain et du fonctionnement du monde social.

4Les sciences humaines et sociales n’éludent pas la question de leur utilité mais l’intègrent dans une perspective plus large où ne sont pas dissociées cette question et celle des conditions de la scientificité grâce à la quête de paradigmes, de théories, de concepts et de méthodes. Les sciences humaines et sociales soulignent avec force que l’exigence de scientificité et du respect des règles de la production de connaissance ne saurait justifier que soit écartée la dimension citoyenne de la recherche, c’est-à-dire la question des conditions de l’information ou même de la participation des citoyens, de leur inscription dans le processus de production, de diffusion et d’appropriation de la connaissance scientifique.

5Assurées de leur identité propre, les sciences humaines et sociales réaffirment la place qui leur revient dans les phénomènes étudiées par les autres sciences dans la mesure où tout phénomène étudié par ces autres sciences, toute nouvelle technologie, comportent des dimensions humaines et sociales dont la prise en compte conditionne la réussite des objectifs poursuivis.

6Enfin, les SHS entendent apporter une contribution forte à une question majeure qui taraude tant nos sociétés que la science elle-même : celle du sens. Le sens dans ses multiples dimensions, de la compréhension, de la trajectoire dans le temps, de la pertinence, ou de l’éthique.

7Telles sont quelques-unes des orientations de la réflexion développée dans le présent texte qui vise précisément à inscrire positivement toutes les sciences humaines et sociales dans la science en général et à leur définir un avenir commun.

Auteur

Jacques Commaille

© Alliance Athena, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable